Le secret – chapitre 5

Le chapitre précédent est à retrouver ici.

Voici le 5ème chapitre de cette histoire, va-t-on enfin connaitre les motivations de Da In ? Je vous laisse le découvrir.

Chapitre 5

– Point de vue de Jin –

– Da In ! Da In, attends !

Elle ne m’entend pas et passe devant moi en évitant de croiser mon regard. Je tente de l’arrêter mais ma main ne fait qu’effleurer son bras. Je me retourne alors vers Suga qui la regarde partir, le sourire en coin.

– Je te l’avais dit que cette fille était louche.
– Tu crois que c’est le moment de te vanter d’avoir raison ? Lui fais-je remarquer.
– Tu pourrais me remercier, elle allait te faire un mauvais coup.
– Mais quel coup ?
– Je ne sais pas précisément, je l’ai simplement surprise au téléphone. Elle disait qu’elle irait jusqu’au chantage pour obtenir ce qu’elle voulait.
– Obtenir quoi ?
– Je n’ai pas eu le temps de le savoir, tu as débarqué.
– Non, c’est pas possible, pas Da In…

Je suis complètement perdu. Dans nos échanges sur Line, je n’ai jamais rien trouvé d’étrange. Elle ne demandait rien, on parlait simplement de nos souvenirs et de futilités. Suis-je vraiment trop naïf pour avoir pensé qu’elle souhaitait simplement redevenir mon amie ? Non, je ne veux pas croire que Da In soit une personne si malhonnête. Il doit s’agir d’un malentendu, c’est sûr.

Je sors en vitesse du café, il faut que je la rattrape. Suga souffle en me voyant faire. Je sais qu’il s’interroge depuis le début sur ma relation avec Da In. Je lui ai simplement dit que c’était une simple ancienne petite amie. En réalité, c’est plus que cela, Da In est la seule fille qui est vraiment comptée. Je suis sorti avec plusieurs femmes mais je ne me suis jamais autant investi dans une relation qu’avec elle. On avait un tas de projets ensemble. Si je n’avais pas rejoint les BTS il y a 8 ans, nous serions probablement mariés aujourd’hui.

Une fois dans la rue, je tourne la tête à droite et à gauche pour savoir quelle direction elle a prise. Elle est au bout de la rue, je l’aperçois à l’arrêt de bus. Je cours pour la rejoindre et accélère le pas lorsque le bus me dépasse. Il s’arrête et je vois Da In qui monte à l’intérieur. J’arrive finalement à grimper dans le bus alors qu’il est sur le point de fermer ses portes. Da In m’aperçoit enfin mais n’a pas le moyen de faire demi-tour. Le bus reprend sa route. Elle tente bien de s’échapper mais se retrouve bloquée au fond du bus. Je la rejoins et reprend mon souffle tandis que je vois les larmes coulées sur son visage.

– Tu veux ma mort ? Il ne faut pas me faire courir comme ça !
– Jin… Pourquoi tu…
– Suga a tort, n’est ce pas ?

Je lui pose la question en espérant qu’elle me rassure mais lorsque les larmes s’intensifient, mon cœur se serre. Alors c’est bien vrai. Elle voulait simplement me faire du mal. Mais alors pourquoi semble-t-elle si touchée ? Pourquoi pleure-t-elle autant et avec ce regard si sombre ? Juste parce qu’elle m’a déçu ?

C’est elle la fautive dans cette histoire mais j’ai envie de la prendre dans mes bras et de la consoler. Mais qu’est-ce qui m’arrive ? Pourquoi suis-je plus triste de la voir dans cet état que d’apprendre son plan maléfique à mon égard ?

Soudain, elle se met en boule, accroupie, la tête baissée. Elle pleure et marmonne mais je ne comprends pas ce qu’elle dit. Je me met à sa hauteur et prend son visage entre mes mains. Le sourire de mes souvenirs a disparu de son visage. Je voudrais tellement l’aider mais je suis dépassé. Sa douleur est réelle, je le vois. Elle ne peut faire semblant ou bien elle mérite l’oscar pour réussir à me berner ainsi. Si c’était une simple arnaqueuse qui a raté son plan, elle devrait plutôt être en colère et déçue d’avoir été démasqué. La seule fois où je l’ai vu aussi mal, c’est lorsqu’elle a appris le décès de sa mère.

– Da In, tout va bien ?
– Il faut se préparer au pire. Nous faisons tout ce que nous pouvons…

Elle ne cesse de répéter ces mots en boucle. Je suis désemparé et un peu effrayé. Que lui arrive-t-il ? A-t-elle peur de moi ?

– Je ne te ferais pas de mal, lui dis-je en cherchant à croiser son regard.
– Il faut se préparer au pire. Nous faisons tout ce que nous pouvons…

Elle ne semble pas m’entendre. Alors qu’elle continue de répéter les mêmes mots, je l’aide à se remettre debout. Elle n’oppose pas de résistance. Plusieurs passagers se tournent vers nous, curieux, mais aucun ne vient nous aider. Je passe son bras sur mon épaule et la tient à la taille pour la soutenir. A l’arrêt suivant, je l’aide à descendre du bus. Elle semble à bout de force. A peine sommes-nous sur le trottoir que je vois Da In tomber au sol inconsciente.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s