Le secret – Chapitre 7

– Point de vue de Jin –

– Sun Hi est ta fille.

Ai-je bien entendu ? Aujourd’hui je vais de surprise en suprise mais là, c’est le summum. Cette information me fait l’effet d’une bombe. Je suis en état de choc, je veux parler mais les mots restent bloqués dans ma gorge. Dan In me fixe cherchant probablement à guetter ma réaction. Mon silence commence à l’inquiéter.

– Jin, dis quelque chose.

Je suis partagé entre colère et étonnement. Da In me répugne, comment a-t-elle pu me cacher cela ? J’ai envie de la détester mais je n’arrive pas à avoir le même dégoût pour Sun Hi. Il a encore dix minutes, cette petite fille était simplement une inconnue qui m’a fait rire dans la salle d’attente. Comment cette petite bouille d’ange peut-il être mon enfant ? Je pourrais faire comme si cela ne s’était jamais passé. Je n’ai qu’à oublier cette journée, Da In et Sun Hi. Je n’ai qu’à quitter cet hôpital et retourner à ma vie. Cela fait des années que je vis en ne sachant pas que je suis père, je n’ai qu’à faire comme si rien n’avait changer.

– Si Sun Hi n’avait pas besoin d’une greffe, est-ce que tu serais revenu vers moi ?
– Non. Me répond-elle sans hésiter une seconde.
– Ça a le mérite d’être clair.
– Tu sais quel est le le surnom de Sun Hi ?
– Comment pourrais-je le connaître, je viens de la rencontrer.

Je suis un peu rude en lui disant ses mots mais je suis en colère contre elle. Cela fait des jours qu’elle me manipule. Elle n’en a rien faire de moi, elle a juste besoin de ma moelle osseuse.

Sunshine. Cette petite fille, c’est un véritable rayon de soleil. Elle est toujours souriante et de bonne humeur. La chimio la rend malade comme un chien mais elle ne se plaint jamais. Elle se bat depuis deux ans contre ce cancer avec la même énergie. Je refuse de la laisser mourir.
Da In, tu me mets dans une situation délicate.
Je ne te demande pas d’être son père. Je veux juste que tu passes le test de compatibilité. Je veux avoir tout tenté pour la sauver.

Une semaine est passée depuis notre conversation. Je n’ai parlé à personne de cette révélation, pas même à Suga curieux comme un chat qui m’a fustigé de questions. J’ai esquivé l’interrogatoire en lui affirmant que je ne l’avais pas rattrapé et qu’elle m’avait bloqué sur Line. Ce mensonge l’a convaincu et semblait presque rassuré que ça se termine ainsi. J’ai repris mes activités habituelles avec le groupe mais je n’arrêtais pas de penser à Dan In et Sun Hi.

La nuit est bien avancée lorsque je rentre au dortoir. J’ai longuement marché seul, j’avais besoin de réfléchir. Je viens de recevoir un mail de hôpital indiquant la compatibilité pour le don de moelle osseuse. Cela devrait être une bonne nouvelle sauf que je ne suis pas sûr de vouloir le faire.

L’endroit semble désert, les membres doivent être déjà couché à cette heure. Je me souviens qu’un tournage est programmé pour demain, je devrais moi aussi dormir mais je n’arrive pas à trouver le sommeil. Je suis passé à la supérette en rentrant pour acheter de quoi manger. Avec toute cette histoire, je n’ai pas pris le temps de dîner. Je m’apprête à réchauffer mes achats lorsque j’aperçois Nam-Joon les écouteurs sur les oreilles, en train de grignoter des snacks tout en griffonnant sur sa feuille.

– Encore en train de travailler ?

Nam-Joon hoche de la tête pour me répondre Je mets mon plat préparé au four micro-onde et m’assois en face de mon leader pour attendre. Je pose ma tête sur la table et étend mes bras en soufflant. Il lève les yeux de son travail, intrigué par mon comportement. En bon leader, il veille sur les membres et s’enquiert de ma santé.

– Fatigué ?
– Nam-Joon, je suis dans la merde, lui réponds-je toujours avachi sur la table.
– Qu’est ce que tu as fait ?
– Un enfant.

J’attire définitivement son attention. Il retire ses écouteurs. Il me fait répéter, pensant avoir mal entendu. Il attend que je poursuive mes explications mais je m’arrête là. Je devrais développer mais j’ai déjà du mal à réaliser la chose alors la raconter, je ne m’en sens pas capable.

– Jin, cette blague est pourrie.
– Ce n’est pas une blague. J’ai une fille, elle a 7 ans. Elle s’appelle Sun Hi.
– Quoi ? Comment tu as pu…
– Nam-Joon, je ne vais pas t’expliquer comment on fait les bébés.

J’essaie de faire de l’humour mais en réalité, c’est pour cacher mon embarras. Je me rassois correctement. Nam-Joon me regarde les yeux ronds tandis que le micro-onde se met à biper pour indiquer la fin du réchauffage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s