Bilan drama #6 avril 2020

Ce mois d’Avril confiné à la maison n’a pas été synonyme de déluges de dramas vu que j’ai continué à bosser en télétravail. Cependant, j’ai profité de quelques jours de congés mais les a surtout utilisé pour écrire ma fanfiction. Pourtant, le mois d’avril est un bon mois côté qualité.

J’ai commencé d’autres dramas mais j’attend toujours d’avoir fini une série pour en parler.

Itaewon class

Ce drama est trop bien, regardez-le ! Je pourrais résumer à cela mais je vais expliquer pourquoi je me suis laissé happer par ce drama.

Tout d’abord, posons les bases, de quoi ça parle ? Et bien tout simplement de vengeance et l’adage « la vengeance est un plat qui se mange froid » prend tout son sens ici. Notre héros va mettre près de 15 ans à mener bien son projet. Mais Saeroyi ne veut pas se venger en faisant du mal, non non, il veut écraser la famille Jang, responsable de la mort de son père en détruisant leur entreprise.

Dans le premier épisode Park Saeroyi arrive dans un nouveau lycée et défend un élève qui se fait maltraiter par Jang Geun-won. Personne ne bouge, même le prof. Pourquoi ? Parce que c’et le fils du président de Jangga, la plus grande entreprise de restauration de Corée. Il finit par se faire virer car il refuse de s’excuser auprès de Geun-won et son père. A cause de cela son père se fait également virer de son travail (il travaille pour Jangga). En effet le père de Saeroyi le soutient dans son refus car cela est contraire à leurs principes. Le père et le fils profitent alors de ce coup dur pour rebondir et décident d’ouvrir bar. Malheureusement, son père se fait renverser et meurt. Le responsable est Geun-won (celui qui était déjà responsable de son renvoi). Mais grâce à son argent et influence il arrive à faire accuser quelqu’un d’autre à sa place. En l’apprenant, Saeroyi devient fou, manque de le tuer et finalement c’est lui qui finit derrière les barreaux.

La force de ce drama : ses personnages complexes et son histoire prenante. On comprend vite que Saeroyi a un plan en tête pour sa vengeance mais on se demande bien comment il va y arriver. Le suspense est présent à chaque épisode. Pour l’aider à son projet, il est entouré d’une bande personnages atypiques et attachants.

Je ne veux pas trop en divulguer sur cette série, je vous laisse la découvrir sur Netflix. En tout cas, c’est pour le moment le meilleur drama coréen pour 2020. Cela faisait longtemps qu’une serie coréenne ne m’avait autant accroché. Les épisodes se dévorent littéralement.

TharnType

Je n’aurais probablement pas regardé si RoseM n’en avait pas parlé. Mais elle disait beaucoup de bien et après avoir regardé Love By Chance, je me suis lancé. Je n’ai pas été déçue mais ce n’est pas mon BL préféré. Comme pour Love By Chance, je regrette que les histoires secondaires ne soit pas très intéressantes.

Pour présenter rapidement la série, ça parle de Tharn et Type, deux colocataires de fac. Tout déraille entre deux lorsque Type apprend qu’il est gay. En effet, il déteste les gays (à cause d’un évènement de son passé) et va alors tout faire pour le faire partir de la chambre.

J’ai adoré les interactions entre Tharn et Type bien que certaines scènes soient limites. Je pense notamment à la scène Tharn bloque Type dans la salle de bains pour ce qui est pour moi une agression sexuelle. A côté de ça, le couple qu’il forme par la suite est attachant et j’ai adoré les voir ensemble. Il y a un tas de scènes mignonnes. D’ailleurs je vous conseille les montages vidéos sur YouTube sur ce couple.

Prisonplaybook

Je suis assez influençable, c’est en regardant l’avis très positif de Sam et les dramas que j’ai rajouté cette série à ma liste. Je me suis lancé dans le premier épisode sans grande conviction, espérant ne pas me retrouver dans une série à la Prison Break ou à la Orange is New Black. Je vous rassure, rien de tout cela, si ce n’est la galerie de détenus dont on apprend au fils des épisodes, la raison de de leur incarcération et pour certains, leurs vies d’avant.

Je ne eme suis pas ennuyé une seconde devant chaque épisode, et pourtant, c’est le reproche que je fais souvent aux séries coréennes. C’est souvent long, avec des situations qui trainent pour rien. Je trouve que la narration est proche des séries américaines avec un arc pour la série (centré sur le personnage principal Kim Je Hyuk) mais chaque épisode a son intrigue. Que ce soit un personnage ou un évènement. A la fin de l’épisode, il y a une conclusion. Il y a beaucoup de personnages mais ils sont tous bien amenés et leurs histoires personnelles sont attachantes et prenantes. On a envie de savoir si le Capitaine Yoo arrivera à réouvrir son procès pour erreur judiciaire, si Yoo Han Yang arrivera à décrocher de son addiction à la drogue ect… On s’attache aux détenus de la cellule 6 et on oublie presque qu’ils sont là pour des faits criminels.

Cette série est à retrouvé sur Netflix. Je la conseille grandement, il y a du suspense, de l’amour et pas mal d’humour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s