Le secret – Chapitre 9

– Point de vue de RM –

– Il en a encore pour longtemps ?

Je regarde ma montre pour vérifier l’heure. Jin est au service de pédiatrie depuis un moment. Il voulait voir sa fille. Sa fille… j’ai encore du mal à croire que ce soit vrai. Pourtant, il va bien falloir s’y faire. Pour le moment, je suis le seul au courant et je déteste ça. Il va falloir qu’il informe les autres membres et surtout l’agence. C’est le genre d’informations qui ne doit absolument pas arrivé aux oreilles des médias.

J’en ai assez d’attendre et me décide à le rejoindre. Nous avons une réunion à l’agence tout à l’heure pour préparer le tournage de Bon Voyage. D’ailleurs, nous devions faire du shopping pour ce voyage mais nous allons manquer de temps si nous ne partons pas maintenant.

J’arrive à l’étage de pédiatrie, les dessins d’enfants accrochés au mur sont là pour le prouver. Je les regarde et je me dit que certains gamins sont vraiment talentueux. Alors que je profite de cette expo, une petite fille en larmes passe devant moi. J’entends une femme l’appeler mais cela ne semble pas arrêter l’enfant.

– Sun Hi, je vais t’expliquer !
– Reviens, je ne voulais pas dire ça !

Cette voix ne m’est pas inconnue, c’est Jin et j’en déduis que cette gamine est sa fille. Elle emprunte les escaliers et je tente de la rattraper. Elle est rapide et je manque de perdre sa trace. Une porte claque et me renseigne sur la direction qu’elle a prise. J’ouvre la porte et découvre qu’elle mène au toit. Sun Hi s’est finalement arrêtée devant un parterre de fleurs. Je ne m’attendais pas à trouver autant de fleurs ici, j’ai l’impression de me retrouver dans une jardinerie.

– C’est joli ici, dis-je en m’approchant d’elle et en me mettant à sa hauteur. Je peux savoir ce qui te rend si triste ?

Elle tourne la tête vers moi mais ne dit pas un mot puis fait mine de m’ignorer en retournant admirer les fleurs. Elle reste toujours muette.

– Je n’ai pas le droit de parler aux inconnus, finit-elle par répondre.
– Je vois…. Je m’appelle Nam-Joon. Si je te dis mon nom, je ne suis plus un inconnu.

Je me rends compte que j’ai l’air d’un prédateur en disant cela et lorsque je vois le regard terrifié de Sun Hi je comprends que je m’y prends mal.

– Laissez-moi tranquille… dit-elle en se levant.
– Je ne voulais pas t’effrayer… Je ne suis vraiment pas doué.
– Je… je… vais appeler la police…bredouille-t-elle visiblement gagné par la panique.
– Sun Hi, je suis désolé, je…
– Comment connaissez-vous mon nom ?

Quelques minutes plus tard, elle s’est calmée et a compris que je n’étais pas un kidnappeur, simplement l’ami de Jin. Elle m’explique la raison de sa fuite et je comprends pourquoi elle est si bouleversée.

– Pour Jin aussi, apprendre la vérité, ça a été un choc.
– Je m’en fiche. Maman dit toujours que je n’ai pas besoin de papa, elle a raison.
– Je ne veux pas accabler ta mère mais elle aussi, elle n’est pas totalement blanche comme neige dans cette histoire.
– Maman fait tout ce qu’elle peut pour moi !

Je devrais me montrer moins direct. Le regard qu’elle me lance lorsque je critique sa mère me glace le sang. Je voudrais essayer de me rattraper mais j’ignore comment m’y prendre. Finalement, elle souffle bruyamment et je vois que les larmes lui montent de nouveau aux yeux.

– Je sais qu’il va refuser la greffe.
– Il n’a rien décidé encore, dis-je pour essayer de la rassurer.
– Je ne veux pas mourir.

Je n’ai rien à lui répondre et me contente de la prendre dans mes bras. Elle pleure à chaudes larmes sur mon épaule pendant de longues minutes. Je la laisse faire et réalise que je n’aimerais pas me retrouver à la place de Jin. Comment ne pas être sensible à cette adorable petite fille ?

Après ses pleurs, nous restons encore un moment sur le toit à admirer les fleurs. La nuit commence à tomber, je la convaincs de retourner dans sa chambre. A peine nous avons mis un pied dans le couloir de la pédiatrie que nous entendons des bruits de dispute. J’aperçois Jin en compagnie de deux femmes. L’une d’elle semble très en colère.

– Je te préviens Jin, s’il lui arrive quelque chose…
– Da In, la coupe Se Ri, c’est pas le moment pour les reproches.
– Tu ferais mieux de partir, Se Ri et moi, on va la retrouver.
– Hors de question ! S’écrit Jin. Pas avant que je sache qu’elle est en sécurité dans son lit.
– Et si quelqu’un te reconnaît ? Je vais m’en occuper toute seule, comme je l’ai toujours fait.
– A partir d’aujourd’hui, ça va changer.
– Pardon ? S’exclame Da In.
– Je compte bien prendre ma place de père auprès de Sun Hi que cela te plaise ou non.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s