Le secret -Chapitre 13

– Point de vue de Jin –

C’est la dixième fois que je tente de joindre Da In mais elle ne répond toujours pas. Le stress commence à me gagner tandis que je range mon portable dans ma poche en maugréant contre elle. Je n’ai pas le temps de me plaindre plus longtemps qu’on me tire par la main pour avancer. Il s’agit de Sun Hi qui est surexcitée à l’idée de passer une deuxième journée au Parc.

– Dépêches-toi, je veux absolument aller au Royaume des fées, dit-elle en consultant le plan du parc.
– Sun Hi… On a le temps, on a toute la journée.

Oui, j’ai toute la journée car sa mère n’a rien trouvé de mieux comme idée que partir en me laissant seul avec elle. Alors je suis ravi de passer du temps avec ma fille que je viens de retrouver mais j’ai du mal à lui accorder aujourd’hui toute l’attention qu’elle mérite. Mes pensées sont occupées par Da In et à ce qu’il s’est passé hier soir.

Lorsqu’elle a frappé à ma porte, je ne pensais pas que quelques minutes plus tard, nous nous serions retrouvés dans le même lit. Certes, je me doutais bien qu’il se passerait quelque chose suite à notre baiser dans la grande roue mais vu la froideur dont a la fait preuve à mon égard depuis nos retrouvailles, je n’aurais jamais imaginer que c’est elle qui puisse se jeter sur moi. Il y a quelque chose entre nous, c’est sur, une attirance mais Da In ne semble pas l’assumer.

J’aurais voulu lui parler ce matin mais tout ce que j’ai eu de se part c’est un message indiquant qu’elle devait rentrer à Séoul pour’ soit disant son travail et qu’elle me demandait de m’occuper de Sun Hi pour la journée.

La bonne humeur de Sun Hi est communicative et nous passons une excellente journée. Elle me fait courir d’une attraction à l’autre et le temps file à une vitesse folle. Nous avons tellement profité de cette journée que je ne l’ai pas vu le temps passer. Nous dévalisons la boutique souvenir avant de repartir direction Séoul.

La nuit est tombée lorsque nous arrivons devant l’hôpital. Sun Hi s’est endormie profondément. Ces deux journées ont dû l’épuiser. Je préfère ne pas la réveiller et la porte dans mes bras jusqu’à sa chambre. Je la pose sur son lit et tente de me relever mais c’est impossible car elle reste accrochée à mon cou tel un koala.

– Sun Hi, tu peux me lâcher, tu es sur ton lit…
– Tu peux rester encore un peu ?
– Les visites sont terminées, l’infirmière va râler si elle me voit là.
– S’il te plaît, Papa.

L’entendre dire ce mot me fait quelque chose. Elle m’a toujours appelé Jin même quand elle a découvert la vérité. Je ne la connais que depuis quelques jours mais je l’aime déjà beaucoup. Je ne pensais pas que je serais si content qu’elle m’appelle ainsi.

Je m’allonge à côté d’elle tandis qu’elle reste blottie contre moi. Elle repart aux pays des songes tandis que je ne peux m’empêcher de la contempler. Sans m’en rendre compte, je m’endors aussi.

Le lendemain, Sun Hi a subi la première étape dans pour la greffe, la destruction de son système immunitaire. Je passe lui rendre visite et je suis bien content d’avoir pu la serrer dans mes bras la veille. Désormais, elle est isolée dans une chambre stérile et je ne peux la voir qu’à travers une vitre. Cela ne nous empêche pas de parler pendant plus d’une heure. En voyant qu’elle commence à bailler, je la laisse se reposer lui promettant de revenir la voir.

En quittant sa chambre, je tente une nouvelle fois d’appeler Da In. Sans surprise, je suis immédiatement redirigé sur la messagerie. Impossible de la joindre depuis hier. Elle commence à m’agacer à m’éviter ainsi, je compte bien lui dire que son comportement est puéril. Mais pour cela, il faudrait que j’arrive à lui parler. La chance semble être de mon côté aujourd’hui car la voici justement qui arrive. Elle a le nez sur son écran de portable et ne m’a pas encore vu.

– Ce n’est pas sympa de filtrer mes appels.
– Que fais-tu ici ? Demande-t-elle visiblement surprise de me voir ici.
– Je suis venu voir Sun Hi… Elle vient de s’endormir.
– D’accord, Je vais attendre qu’elle se réveille. Salut.

Elle cherche à mettre un terme à cette conversation le plus rapidement possible. Alors qu’elle s’apprête à rentrer dans la chambre, je la saisie par poignet et l’entraîne avec moi. Elle cherche bien à s’extraire de mon emprise mais il hors de question que je la laisse s’échapper une nouvelle fois. Au bout d’un moment, elle n’oppose plus de résistance. Je m’arrête dans un coin tranquille, à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes.

– Je suis désolée de t’avoir laissé hier tout seul avec Sun Hi.
– Tu aurais pu prendre mes appels. Et s’il lui était arrivé quelque chose ? Comment j’aurais pu te prévenir ?

Je monte le ton ce qui semble l’effrayer. J’ai l’impression d’être un père qui gronde sa fille. Je suis surpris qu’elle ne se montre pas plus virulente. Elle semble avoir perdu son assurance habituelle.

– Laisses tomber, je ne t’en veux pas. Sun Hi et moi avons passé une excellente journée.
– Je sais, j’ai eu droit au résumé complet. Elle n’a pas arrêter de parler de ça toute la journée. Elle t’aime beaucoup.
– Et toi ?
– Quoi moi ?
– Tu m’aimes ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s