Le Secret – Voyage à Jeju – Chapitre 3

– Point de vue de Da In –

Je termine la vaisselle et nettoie l’évier tandis que mon grand-père essuie et range les assiettes propres. Pour le moment, il n’a fait aucune remarque sur Jin mais j’ai bien remarqué son sourire sadique lorsqu’il lui a apporté ses Tteokbokki de l’enfer. Jin a mangé tout ce qu’il lui a servi mais j’ai bien vu qu’il passait un mauvais moment. Lui qui adore manger, j’étais désolée de le voir endurer ce plat trop épicé.

Sun Hi est au salon, elle regarde la télévision et Jin est dans la salle de bains, prenant une douche bien méritée. Je profite de me retrouver seule avec mon grand-père pour pouvoir lui parler.

– Pour la dernière fois, au téléphone, je tenais à m’excuser…. J’ai dit des choses que je regrette.

Il ne dit rien et se contente de continuer à ranger les verres propres dans le placard.

– Je te remercie d’accepter Jin et….
– Qu’est-ce qui te fait croire que j’ai accepté ce minable ? S’exclame-t-il en refermant brutalement le placard.
– Tu nous reçoit gentiment chez toi et tu t’es montré sympa avec lui, j’ai cru que…
– Je suis juste poli !
– Donc, pour toi Jin…
– Est toujours un minable. Je ne comprend pas pourquoi tu t’es remise avec lui.
– Grand-père…
– Tu es belle et intelligente, tu pourrais te trouver quelqu’un de bien mieux. Le petit fils de ma voisine est devenu médecin et est toujours célibataire. Tu devrais le rencontrer, me propose-t-il.
– C’est trop tard.
– Mais non, tu es encore jeune et je suis sûr qu’il acceptera Sun Hi comme sa fille.
– Sunshine a déjà un père, c’est Jin. Tu vas devoir l’accepter.
– Jamais. C’est une chose facile de fabriquer un enfant, cela en est une autre de l’élever. Je suis désolé mais te mettre enceinte ne fait pas de lui un père digne de ce nom.
– Jin et moi, on va se marier, à la fin du mois.

Je lui annonce la nouvelle en le regardant droit dans les yeux. Je vois qu’il se retient de me hurler dessus. Il tourne la tête vers le salon et aperçoit Sun Hi qui rit devant l’écran. Je comprends qu’il se contient à cause d’elle.

– Tu es venu chez moi pour m’annoncer cette mauvaise nouvelle en personne ? Da In, pourquoi fais-tu des choix si stupides ?

Je sens mon estomac se nouer. Je savais que convaincre mon grand père serait compliqué mais je pensais qu’il serait assez ouvert d’esprit pour apprendre à connaître Jin. Je ne lui demande pas de l’aimer, juste de le respecter un minimum. Mais cela ne sera pas possible. Pour lui, Jin reste le salop qui m’a laissé avec un bébé sur les bras.

Les larmes commencent à me monter aux yeux. En rejetant ainsi Jin, il s’en prend à moi. Mes choix sont stupides ? Je suis heureuse avec Jin et Sun Hi. Le tableau aurait été complet avec l’approbation du dernier membre de ma famille encore vivant mais je devrais faire sans.

Je suis venue jusqu’ici pour m’excuser et faire accepter ma relation mais Grand-père reste borné. Il est têtu, il l’a toujours été, c’est un défaut qui lui a souvent servi à obtenir ce qu’il voulait. Pourtant, cette fois-ci, j’aurais aimé qu’il soit un peu plus souple.

– Si Jin n’est pas le bienvenu, cela ne sert à rien que nous restions plus longtemps. Nous repartirons dès demain matin pour Séoul.

Je passe devant lui sans lui adresser un regard et part m’enfermer dans ma chambre. J’aurais aimé qu’il m’arrête mais il ne fait rien. Il a pris sa décision, moi aussi. J’ai hérité de son opiniâtreté. Ce n’est pas à moi de faire un effort. Il ne veut pas accepter mon mariage, tant pis pour lui, il perd sa petite fille au passage.

Quelques heures plus tard, au milieu de la nuit, je quitte enfin ma chambre. Mon grand-père n’a pas cherché à venir s’excuser et je reste encore en colère contre lui. La maison est plongée dans le noir et silencieuse. La pendule affiche minuit passé. Je passe à la cuisine pour prendre un verre d’eau lorsque j’aperçois une ombre à là porte fenêtre. Je m’approche et reconnaît Jin assis sur la terrasse. Je prend place à ses côtés.

– Tu as pleuré ? Me demande-t-il.
– Non…
– Tu as les yeux rouges et tout gonflés.
– Tu as bien fait d’acheter ces billets modifiables. On repart demain, à l’aube.
– Il s’est passé quelque chose ?
– Je n’ai pas envie d’en parler.

Jin passe ses doigts sur mon visage et efface les dernières traces de larmes. Je me blottis près de lui et nous regardons le ciel. Il ne cherche pas à connaître les raisons de ma dispute avec mon grand-père. Il se contente de me serrer contre lui et c’est tout dont j’ai besoin pour le moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s