Le secret – Voyage à Jeju – Chapitre 6

– Point de vue de Jin –

Ce matin nous devions repartir pour Séoul à la première heure sauf qu’à notre réveil, nous avons trouvé un mot du grand père de Da In indiquant qu’il partait pêcher avec notre fille. Cette dernière est irritée par cette initiative et attend de pied ferme son retour. Finalement, ils rentrent alors qu’il est bientôt midi.

Alors que Sun Hi, tout sourire me raconte leur expédition matinale, dans la maison, c’est une autre ambiance. Quelques minutes suffisent pour qu’une dispute éclate entre Da In et son grand-père. Elle lui reproche de n’en faire qu’à sa tête, de ne pas prendre en compte ses sentiments. De son côté, le vieil homme l’accuse de vouloir le priver de Sun Hi. Le ton monte très vite et sans le vouloir consciemment, elle hurle sur Sun Hi qui refuse de rentrer à Séoul plus tôt que prévu.

– On devait rester trois jours, dit-elle en pleurnichant. Papa n’a pas encore visité l’île.
– Changement de plan, on rentre à Séoul…
– Maman, s’il te plait… implore la petite fille.
– Tu ranges tes affaires, maintenant ! S’écrie soudain Da In.

Sun Hi se retourne vers moi, elle est sur le point de pleurer, je le vois à sa moue triste et ses yeux brillants annonciateurs de larmes. Je ne lui suis malheureusement d’aucune aide. Da In est décidée à partir, rien ne la fera changer d’avis. J’ai déjà essayé ce matin. Je ne peux qu’adresser à ma fille qu’un sourire compatissant. Je n’ose pas dire quoi que ce soit. Je ne me sens pas vraiment légitime dans cette histoire. Je m’apprête à lui faire un câlin de réconfort mais elle me repousse avant quitter brusquement le salon.

Quelques minutes passent et le calme semble de retour, en tout cas au niveau sonore. Da In est toujours en colère, cela se voit. Elle a décidé de faire ce qu’elle dit. Elle ramène donc sa valise au salon et m’ordonne de faire la même chose. Mon sac est prêt et c’est alors qu’on s’aperçoit qu’il manque quelqu’un.

– Où est Sun Hi ? Demande Da In.

Je jette un oeil au jardin où je pensais la trouver en train de pleurer mais l’endroit est désert. Après avoir fouillé la maison et les alentours, nous nous rendons compte qu’elle a profité de la dispute pour fuguer. La colère de Da In se transforme alors en inquiétude.

C’est de ma faute, j’aurais pas dû lui hurler dessus. Et s’il lui arrive quelque chose…
Cela ne sert à rien d’imaginer le pire, dis-je pour la rassurer. On va la chercher.
Tu ne connais pas les lieux, tu vas te perdre…
Je vais l’accompagner, dit-il en s’emparant de son chapeau et en enfilant ses chaussures. Tu vas vers la plage et nous allons dans le centre ville.

Grand père prend les choses en main. Da In opine du chef pour seule réponse et part donc en direction du bord de mer tandis que je suis le vieil homme vers le centre ville. Nous n’échangeons aucune parole et nous contentons d’appeler Sun Hi. Nous arrivons finalement sur une place de marché où les exposants plient bagage.

– Pardon, vous n’auriez pas vu une petite fille ? Demande-je à chaque vendeur.

Malheureusement, personne n’a rien vu, trop occupés à ranger leurs marchandises. Le grand père de Da In fait la même chose mais ne semble pas avoir de meilleurs résultats.

– Ajushi, vous cherchez la petite fille qui vous accompagnait ce matin ? Fit soudain une voix masculine. Elle était là il y a cinq minutes, je l’ai vu partir dans cette direction.

Je rejoins Grand Père auprès d’un vendeur de fraise. Il nous indique la direction qu’elle a prise. Nous le remercions puis nous hâtons vers la rue que Sun Hi a emprunté. Tout à coup, j’entends des sanglots venir du bout de la rue. Je remarque alors une petite silhouette qui marche sur le trottoir, en pleurant, l’air perdue. Je crie le nom de Sun Hi et elle s’immobilise brusquement. Elle tourne la tête dans tous les sens pour me chercher. Elle est sur le trottoir d’en face. J’accoure vers elle, je dois juste traverser la rue. Elle me voit enfin et cesse de pleurer. Je m’apprête à la rejoindre lorsque je sens une force qui m’attire vers l’arrière. Je tombe brutalement sur l’arrière-train alors qu’une voiture passe à vive allure devant moi en klaxonnant.

Il me faut quelques secondes pour réaliser que je viens d’éviter un accident. Mon coeur s’emballe brusquement. Je suis encore en état de choc lorsque je me rends compte que mon sauveur est le grand père de Da In. Il m’aide à me relever et Sun Hi nous rejoint après avoir vérifier qu’aucun véhicule ne soit sur la route, contrairement à moi.

– Tout va bien ? me demanda-t-elle en se jetant dans mes bras. Tu n’as pas vu cette voiture ?
– Je… Non… balbutie-je.
– Il était trop occupé à te chercher partout, coupe soudainement le grand père. Je peux savoir ce que tu fais là ?
– Je me suis perdue…
– Tu te rends compte qu’on te cherche partout ? Ta mère a manqué de faire une crise cardiaque en remarquant ton absence.
– Désolé, répond Sun Hi d’un air dépité.
– Et ton père était tellement obnubilé par le fait de te retrouver qu’il a failli se faire renverser. Tes parents étaient très inquiets.
– Pardon…
– Jin, tu ferais mieux d’appeler Da In et la prévenir que nous l’avons retrouvé.

Sun Hi baisse les yeux vers ses pieds en se faisant gronder par son arrière grand père. Elle s’excuse de sa fugue. Je n’ose rien dire de plus car je suis toujours en état de choc. Plus à cause de l’accident mais par les derniers mots du vieil homme. Il vient bien de dire “ton père” et de m’appeler Jin ? C’est la première fois que j’ai autant de considération de sa part.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s