L’effet papillon – Chapitre 3

12 janvier 2015

Ha-Neul reprenait les cours aujourd’hui. Elle avait réussi à rester à la maison une semaine de plus mais sa mère refusait qu’elle rate l’école plus longtemps. La jeune fille n’avait plus d’excuses. Son pied allait mieux bien qu’elle doive encore garder ce plâtre plusieurs semaines. Les douleurs s’étaient estompées et elle avait pris de l’assurance avec ses béquilles. 

Elle déambula dans les couloirs du lycée, en direction de sa salle de classe. Plusieurs visages se retournèrent vers elle, des chuchotements lui arrivèrent aux oreilles. Elle tenta de les ignorer. Elle entra dans la classe et vit So-Ra à sa place, entourée de sa clique. Elle l’ignora et se rendit à son casier au fond de la classe. Elle rangea ses affaires, tâchant de se faire oublier mais naturellement, ce n’était pas suffisant. La porte de son casier se referma brutalement, elle eut juste le temps de retirer sa main. Elle tourna la tête et vit So-Ra plantée devant elle, le sourire en coin alors qu’elle regardait son plâtre.

– Alors, remise de ton bain de minuit ?
– Pardon ? Fit Ha-Neul surprise.
– Il parait que tu es tombée dans la rivière. 
– Comment sais-tu que…
– Nos mères sont amies je te rappelle.

Ha-Neul et So-Ra se connaissaient depuis l’école primaire, elles passaient leur temps l’une chez l’autre. Leurs mères étaient devenues amies à force de se côtoyer. 

– Il paraît que quelqu’un t’a poussé mais est-ce la vérité ? Chercha à savoir So-Ra en observant ses réactions.
– Pourquoi tiens-tu à la savoir ? Pour pouvoir déformer la vérité et colporter encore des rumeurs à mon sujet ? Laisse-moi tranquille.

Ha-Neul n’était pas d’humeur à se prendre la tête avec elle dès le matin. Elle posa son sac sur son épaule et prit la direction de sa place. Elle sentit soudain sa béquille droite glisser. La jeune fille ne put éviter la chute. Elle se retrouva par terre, les élèves présents éclatèrent de rire.  

– C’est moi qui décide quand on a fini de parler, fit So-Ra le sourire aux lèvres avant de s’éloigner, laissant Ha-Neul se relever seule.

Quelques minutes plus tard, Ha-Neul était dans les toilettes des filles.  Dans sa chute, elle s’était pris ses béquilles dans les côtes. Cela lui faisait un mal de chien. Elle s’était aussi égratignée le genou. Elle finit de nettoyer sa plaie puis entendit la sonnerie retentir. Elle était en retard, le prof n’allait pas manquer de lui faire la réflexion. Elle sortit dans le couloir, se dépêchant, lorsqu’elle vit  Hwang Sun Oh qui l’attendait, adossé à la fenêtre.

– Que fais-tu ici ?
– Je t’attendais. Je t’accompagne à l’infirmerie.
– C’est bon, je n’ai pas besoin de… Aie, fit Ha-Neul lorsque sa douleur à la côte revint lorsqu’elle s’appuyait sur sa béquille.
– C’est mon rôle de délégué de classe.
– Tu n’as pas besoin de…

Elle n’eut pas le temps de dire un mot de plus. Ses pieds ne touchaient plus le sol. Elle réalisa que Sun Oh la portait tel un chevalier servant. Cela ne servait à rien de protester, elle savait qu’il était tenace. Cela faisait près d’un an qu’il lui courait après et qu’elle l’envoyait gentiment paitre.

L’infirmerie était vide. Ha-Neul était assise sur le lit tandis que Sun Oh fouillait dans les placards. Il trouva de l’antiseptique et des pansements. Il s’agenouilla devant Ha-Neul, soignant son écorchure au genou. Elle le laissa faire, pour une fois qu’on prenait soin d’elle de la sorte. Sun Oh était la seule personne qui était sympa à elle, elle devait peut-être lui donner une chance. Elle le trouva plutôt mignon lorsqu’il tira la langue, se concentrant pour appliquer le pansement.

– Je te laisse faire le reste, dit le garçon en lui tendant l’antiseptique.
– Hein ? Fit Ha-Neul qui était perdue dans ses pensées.
– Là, on dirait que ça saigne un peu.

Sun Oh indiqua une petite tache de sang sur son chemisier, au-dessus de sa hanche. Il s’éloigna tandis que la jeune fille retira sa veste d’uniforme. Elle ouvrit son chemisier et examina son ventre. Pas d’écorchure mais un bel hématome au niveau de sa côte.

– Sun Oh, il y aurait pas de la crème d’Arnica ici ?

Le garçon revint avec le produit demandé, il tourna la tête, rougissant, en voyant Ha-Neul chemisier ouvert, dévoilant son soutien-gorge. La jeune fille sourit en le voyant si gênée. Quelques secondes plus tard, elle se rhabilla et rejoint Sun Oh qui l’attendait, regardant par la fenêtre.

– Tu as fini ? Dit-il en se tournant vers elle.
– Oui, je te remercie de m’avoir accompagné ici.
– C’est le rôle du délégué de classe, je dois être gentil avec mes camarades.
– Moi par contre, je suis rarement gentille avec toi. 
– Il paraît que tu t’es cassé le pied en tombant dans la rivière Han, c’est vrai ?
– C’est le potin du jour au lycée on dirait.
– Au moins, ça ne parle plus de tes photos dénudées.
– Tu les as vu ?
– Oui mais juste une fois, rapidement, bredouilla le garçon. J’ai tout de suite supprimer…
– C’est pas vrai, fit Ha-Neul en se cachant le visage. Quelle image tu dois avoir de moi maintenant.
– Toujours la même, celle d’une fille jolie et intelligente.

Sun Oh retira les mains de Ha-Neul de son visage, l’obligeant à le regarder. Il souleva doucement son visage et lui offrit un sourire bienveillant. Ha-Neul finit par lui esquisser un sourire, touchée par ses mots.

– On devrait retourner en cours, la deuxième heure va bientôt commencer, fit Sun Oh en consultant sa montre.
– Euh… Ouais, bonne idée.

L’adolescente redescendit de son nuage et suivit Sun Oh. Pour l’aider, il lui tint la porte. Elle passa juste devant lui lorsqu’il cria soudain, faisant sursauter la jeune fille.

-Veux-tu que je fasse une crise cardiaque ?
– Pardon mais j’ai oublié quelque chose, expliqua le garçon.
– Et quoi donc ?

Elle fit demi-tour et balaya la pièce du regard, ne voyant rien qui n’aurait pas dû être à sa place. Tout était comme lorsqu’ils étaient entrés. Rien n’avait bougé. 

– Tu te fiches de moi, y’a rien qui…

Elle n’eut pas le temps de se plaindre qu’elle sentit les lèvres de Sun Oh sur les siennes. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s