L’effet papillon – Chapitre 4

– 25 Janvier 2015 –

Alors que les membres étaient sortis pour profiter de leur dimanche après-midi de congé, Jungkook était seul, dans le salon du dortoir, ses livres de cours devant lui. Il essayait de réviser pour son examen. A cause des activités de BTS, il avait raté plusieurs cours et tentait de rattraper son retard en lisant les notes laissés par ses camarades. Il aurait préféré faire une balade dehors ou aller au ciné avec Taehyung et Jimin mais il se devait d’être sérieux dans ses études. Ses parents avaient accepté de le laisser suivre son rêve de devenir une idole uniquement s’il terminait le lycée. Il leur devait bien cela.

Après deux heures de révisions intensives, il s’autorisa une pause. Son téléphone n’arrêtait pas de sonner, indiquant des messages non lus.

– Tu devrais répondre ! Fit soudain une voix derrière lui.

Le maknae se retourna, surpris de voir Yoongi, les cheveux en batailles et les yeux encore englués par le sommeil. Il se pensait seul dans l’appartement, il n’avait même pas remarqué que son ami était à côté depuis tout ce temps.

– Ce truc sonne depuis 5 minutes, ça m’empêche de profiter de ma sieste, se plaignit le garçon.
– Désolé, fit Jungkook en ouvrant son application pour regarder qui le harcelait de messages.
– J’espère que c’est important au moins !

Il s’agissait de messages de la part de Ha-Neul. Depuis Noël, ils s’écrivaient régulièrement. Au début, il avait surtout cherché à savoir si elle allait bien, cela le rassurait d’avoir ses messages, même si c’était pour lui dire de la laisser tranquille. Au moins, cela voulait dire qu’elle n’avait pas chercher à se suicider de nouveau. Cela faisait un mois qu’ils s’écrivaient et leurs échanges étaient un peu plus amicaux. Yoongi le jugeait toujours tandis que Jungkook sourit en voyant les messages de son amie.

– Je suis désolé Yoongi-hyung. Je lui ai demandé quelques explications en maths, je ne pensais pas qu’elle me ferait un cours par message.
– Elle ? C’est nouveau ça, depuis quand tu parles aux filles de ta classe ?
– Ha-Neul n’est pas dans mon lycée, expliqua Jungkook.
– Tu passes ton temps au lycée ou avec nous. Comment tu l’as rencontré ? Demanda Suga curieux.
– En fait, c’est une histoire peu banale, commença Jungkook. La veille de Noël, j’ai… Non, je ne pense pas qu’elle aimerait que je te raconte ça.

Il s’arrêta net dans son explication. Suga aurait bien aimé en savoir plus. Jungkook avait attisé sa curiosité mais le garçon n’allait pas lui en dire plus. Constatant que le calme était revenu, il retourna dans son lit alors que Jungkook tapotait sur son écran.

JK 25 janv 15h40:
A cause de toi, j’ai failli me faire tuer par Yoongi. 😔

Ha-Neul :
Tu m’expliques ? 🤔

JK :
Les alertes de tes messages ont dérangé sa sieste.

Ha-Neul :
Tu n’avais qu’à mettre ton portable en silencieux. 😩

JK :
Si j’avais sû que tu m’enverrais le programme de maths de l’année, je l’aurais peut-être fait.

Ha-Neul :
Qui m’a envoyé “Au secours, je ne comprends rien aux fonctions”. 😡

JK :
😞 C’était il y a deux heures…

Ha-Neul :
Je te donne toutes mes fiches de révision et toi tu râles ?
🤬 🤬 🤬 🤬 🤬
Tu ne te rends pas compte du privilège que je te fais.
On tuerait pour avoir mes fiches révisions.

JK :
Sérieux, pour des fiches de maths ? 🤔 🤔 😲 😲

Ha-Neul :
Apprends-les par cœur et tu auras au moins 80% de réussite à l’examen.

JK :
Seulement 80% ? 😏

Ha-Neul :
Vu ton faible niveau, 80% c’est déjà louche.
Tu veux qu’on pense que tu as triché ?

JK :
Je suis pas si nul.
😡 😡 😡

Ha-Neul :
JK, tu m’as envoyé tes démonstrations…
En disant niveau nul, je suis gentille. 😩 😩 😩

JK :
Excuse-moi, je n’ai pas ton intelligence.

Jungkook s’attendait qu’elle lui réponde mais la conversation s’arrêta brusquement. Il regarda son écran, attendant que la mention “lu” apparaisse. Au bout de deux minutes sans réponse, il décida de regarder les fiches envoyées par son amie. C’était clair, bien expliqué. En une seule lecture, il avait tout compris. Il recopiait tout cela dans son cahier lorsque Ha-Neul lui répondit enfin.

Ha-Neul :
Désolé, je parlais avec Sun Oh.
Il me demandait si j’étais bien rentrée.

JK :
Sun Oh… C’est pas le gars que tu as embrassé à l’infirmerie ?

Ha-Neul :
C’est lui qui m’a embrassé.

JK :
Il faut être deux pour ça, non ? 😏 😘

Ha-Neul :
Je peux savoir où tu veux en venir ? 😤

JK :
Nul part… C’est juste que…

Ha-Neul :
Que quoi ? 😠

JK :
Vu comment tu me parles de lui,
de votre rapprochement à l’infirmerie,
je me dis que toi aussi,
tu aurais très bien pu te jeter sur lui. 😏

Ha-Neul :
N’importe quoi. 😒

JK :
Votre premier bisou, c’est quand même le cliché du drama romantique.

Ha-Neul :
Tu te moques de moi ? Je te raconterais plus rien dans ce cas. 🤐

JK :
Pardon. 🙏 Je te taquine.
Je ne me moquerais plus, promis.

Ha-Neul :
Tu es juste jaloux de mon bonheur.

JK :
Oui clairement. 😩
J’aimerais bien avoir une petite amie mais c’est impossible. 🙅‍♂️

Ha-Neul :
T’es pourtant mignon. 😎 Il n’y a personne dans ton lycée qui te plait ? 🤔

JK :
Je n’y passe pas beaucoup de temps tu sais.
En tout cas pas assez pour rencontrer quelqu’un.
Et si je n’étudie pas, je suis occupé avec le groupe.

Ha-Neul :
Sun Oh n’est pas mon petit ami.
On passe du temps ensemble mais rien n’est officiel.
Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée de toute façon. Si So-Ra apprend qu’on sort ensemble, elle va me tuer.

JK :
En parlant de cette peste, cela me fait penser que j’ai trouvé une nouvelle raison.

Ha-Neul :
Je pensais que tu avais oublié.

JK :
Non, non, je n’oublie pas.

Ha-Neul :
J’attends depuis un mois.

JK :
Tout vient à point à qui sait attendre, ma chère. 😁

Ha-Neul :
Si tu me trouves une aussi belle raison que la dernière fois, je peux encore attendre. 😉

JK :
C’était quoi déjà… 🤔

Ha-Neul :
Sérieusement, tu as oublié ?
Je suis déçue…. 😩

JK :
Je plaisante. 🤣
Bien sûr que je m’en souviens.
Je t’ai dis que je deviendrais ton ami. 😁

Ha-Neul :
Bon dis-moi,
quelle est donc cette fameuse raison ?

JK :
Voici donc la raison n° 4 :
Attention
roulement
de tambour….
🥁 🥁 🥁 🥁 🥁

Ha-Neul :
Vas-y accouche !

JK :
Oh, t’es pas drôle 😒

Ha-Neul :
Désolé. Alors ?

JK :
Prendre ta revanche sur So-Ra.

Ha-Neul :
Je ne suis pas fan de vengeance.

JK :
Tu n’es pas obligée de lui nuire pour avoir ta revanche.
Je te conseillerais de t’afficher avec Sun Oh devant elle. Je pense que cela devrait suffire à l’énerver.

Ha-Neul :
Je préférais ne pas trop l’énerver.

JK :
Ha-Neul, tu l’aimes bien ce garçon ?

Ha-Neul :
Oui.

JK :
Lui aussi ?

Ha-Neul :
Oui mais…

JK :
De quel droit So-Ra décide avec qui tu as le droit d’être ? 😠
On a le droit d’aimer qui on veut.

Ha-Neul :
C’est vrai mais…

JK :
Raison n°5 :
Tu as le droit de connaître l’amour.


Dans la soirée, Ha-Neul était allongée dans son lit, cherchant le sommeil sans y parvenir. Elle finit par faire la pire chose, prendre son téléphone. Elle regarda quelques vidéos sur youtube, fit quelques jeux avant de se jeter un oeil sur les réseaux sociaux. Elle finit par ouvrir son application messagerie et relire sa dernière conversation avec Jungkook. Elle remonta le fil de leur conversation, s’étonnant de la tonnes de messages qu’ils avaient pu s’échanger en moins d’un mois.

Quelqu’un ne les connaissant pas aurait pu croire qu’ils étaient amis depuis longtemps tant ils parlaient librement. Si Ha-Neul se sentait aussi à l’aise, c’est parce que Jungkook l’avait découverte dans son pire moment et lui avait tendu la main, sans la juger. N’importe qui aurait supprimé sa vidéo, pensant que c’était une mauvaise blague. Si Jungkook ne l’avait pas vu, elle ne serait peut-être plus ici aujourd’hui. Elle lui en avait voulu de s’être mêlé de sa vie mais cela ne dura pas bien très longtemps. Il avait réussi à lui donner la force de retourner au lycée, d’affronter ses problèmes sans lui dire que cela serait facile.

Elle décida de suivre son conseil. Jungkook avait raison, personne n’avait pas le droit de décider pour elle. Elle accordait trop de pouvoir à So-Ra, elle le savait. Cependant, lorsqu’on vous dit tous les jours que vous êtes nulle, que vous feriez mieux de disparaître, on finit par le croire. Ha-Neul s’en voulait d’avoir été faible cette veille de Noël mais s’était promis d’aller de l’avant. Maintenant, elle savait qu’elle avait quelqu’un à qui parler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s