L’effet papillon -chapitre 5

– 5 mai 2015 –

Ha-Neul : Je suis devant l’émission The Show, Félicitations pour la 1ère place. 🏆
Vous aviez tous l’air tellement surpris, c’était mignon. Vous avez beaucoup travaillé pour cela alors encore une fois Bravo. 👏

Ha-Neul déposa son portable sur la table basse tandis que sur l’écran de télévision défilait le générique de fin de l’émission musicale The Show. La jeune fille n’était pas une fan de cette émission, elle l’a regardait parfois quand elle zappait dessus. Aujourd’hui, elle avait suivi toute l’émission sachant que son ami virtuel devait y performer.

Elle n’était pas une ARMY, elle s’intéressait surtout à BTS pour Jungkook. Ils échangeaient par messages depuis Noël dernier. Ils étaient devenus amis. En tant qu’amie, elle s’intéressait à la vie de JK. Il s’avérait qu’il était idole k-pop, elle suivait donc un peu l’actualité de son groupe. Il venait tout juste de sortir un nouvel album. Ha-Neul le savait, JK et ses amis avaient beaucoup travaillés pour le rendre le meilleur possible.

Le garçon lui parlait souvent de toutes les contraintes et difficultés auxquelles le groupe faisait face. Ils travaillaient de longues heures pour mettre en place leurs chorégraphies, suivaient des régimes drastiques et manquaient souvent de sommeil. Jungkook avait un tel dévouement pour sa carrière en étant si jeune, Ha-Neul l’admirait beaucoup pour cela.

Plus tard dans la soirée, tandis qu’elle cherchait le sommeil en lisant un livre, son portable indiqua l’arrivée d’un message. Elle sourit en voyant le nom de Jungkook apparaître.

JK :
Merci pour ton soutien. Désolé de répondre si tard, nous avons fêté ça avec le groupe.

Ha-Neul :
Je te l’avais dit que ton acharnement finirait par payer.

JK :
Franchement, je n’arrive pas y croire.

Ha-Neul :
Vous travaillez depuis longtemps pour ça. C’est mérité.

JK :
Probablement.

Ha-Neul :
Ce n’est pas probable, c’est sûr. Tu mérites cette première place, ton groupe la mérite.
Je suis persuadée que c’est la première d’une longue série.
Vous avez le potentiel pour être de grandes stars. 😎

JK :
Tu sais lire l’avenir ?

Ha-Neul :
Le travail finit toujours par payer, d’une manière ou d’une autre. Votre performance était géniale, je suis sûre que le public va enfin vous donner votre chance.

JK :
Je l’espère.

Ha-Neul :
Où est donc passé le Jungkook enjoué et sûr de lui qui m’a sauvé la vie ? 😨

JK :
Il est toujours là. C’est juste que j’ignore si ce succès va durer.

Ha-Neul :
Profites du moment présent. Si ça ne marche plus, tu pourras toujours retourner à Busan et faire autre chose. Tu peux tout faire, tu sauras rebondir .

JK :
C’est quoi cet optimisme ? Tu n’étais pas si positive avant.

Ha- Neul :
Il s’avère que la veille de Noël, j’ai rencontré un jeune garçon qui m’a redonné le sourire… et le goût de vivre.

JK :
Arrêtes, j’ai pas fait autant. 😳

Ha-Neul :
T’es mignon JK, tu ne te rends pas compte de l’impact que tu as sur les gens. 😊


9 mai 2015

Ha-Neul sonna à la porte de cette grande maison. Autrefois, elle adorait y passer ses journées mais cette époque était loin derrière elle. Elle souffla en attendant qu’on vienne lui ouvrir, priant pour qu’elle ne tombe pas sur celle qu’elle redoutait tant. Ses prières ne furent pas entendues lorsqu’elle vit son ancienne meilleure amie So-Ra lui ouvrir.

La jolie brune était autrefois sa meilleure amie, sa confidente. Cependant, leur relation s’était dégradée lors de l’entrée au lycée. Durant des mois, So-Ra lui avait fait vivre un enfer. Elle comportait des rumeurs à son sujet, lui faisait des mauvaises blagues et s’évertuait à constamment se moquer d’elle. Toutes ses actions avaient fini par plomber le moral de Ha-Neul qui avait alors pensé que la meilleure façon de stopper tout cela était de disparaître de ce monde.

Heureusement pour elle, la jeune fille avait fait la connaissance de Jungkook, ce dernier lui faisait voir la vie autrement et au fil du temps, elle avait réussi à reprendre le dessus sur So-Ra. Elle avait suivi les conseils de ce dernier : elle avait décidé de vivre sa vie à fond sans penser au harcèlement de cette dernière.

Lorsque So-Ra apprit qu’elle sortait avec Sun Oh, cette dernière entra dans une rage folle. Ha-Neul se souvenait encore de ce moment mais cela lui rappelait plutôt un bon souvenir. C’était la fin des cours, Ha-Neul devait passer déposer un devoir en retard en salle des profs. Une fois cela fait, elle traversa les couloirs du lycée, en direction de la sortie. Elle s’apprêtait à rejoindre Sun Oh mais So-Ra l’attrapa par le bras et la tira vers une salle de cours vide.

Ha-Neul sentit son rythme cardiaque s’accélérer tandis que son ancienne amie commençait à lui crier dessus. Elle aurait voulu lui répondre mais les mots restaient bloqués dans sa gorge. Elle s’en voulait tellement d’être si soumise et lâche. Elle avait promis à Jungkook de ne plus se laisser marcher dessus, elle n’arrivait même pas à honorer cette promesse une seule journée.

Elle se noyait sous le torrent d’insultes et de méchancetés de So-Ra. Elle avait l’impression que plus elle lui hurlait dessus, plus elle devenait grande. Elle se sentait oppressée et reculait devant son ancienne amie. Ha-Neul trébucha ce qui fit sourire So-Ra mais ne l’empêcha pas de continuer son harcèlement.

Soudain, elle vit So-Ra lever la main, s’apprêtant à la frapper. Ha-Neul sentit son estomac se serrer. Par réflexe, elle ferma les yeux et se protégea le visage. Elle n’entendait plus rien à part ses propres battements de cœur. Elle avait tellement peur qu’elle mit quelques instants à réaliser que le coup ne venait pas. Elle finit par ouvrir les yeux et voir Sun Oh prendre sa défense. So-Ra finit par quitter la classe en claquant la porte.

Depuis, So-Ra avait arrêté de la harceler, en tout cas, de façon directe. Elle continuait toujours à lui lancer des regards noirs et ne se gênait pas pour se moquer d’elle avec ses amies. Pour Ha-Neul, c’était largement supportable, au moins, elle n’avait plus peur de se rendre au lycée et de trouver ses livres déchirés dans son casier ou son bureau tagué d’insultes.

Depuis plusieurs mois, les deux jeunes filles faisaient donc bien attention de s’éviter. Et finalement, c’était une chose plutôt facile, surtout lorsque Sun Oh était avec elle. Aujourd’hui, elle était toute seule et espérait que les mauvaises habitudes de So-Ra n’allaient pas revenir.

– Que fais-tu ici ? Demanda la locataire des lieux.
– Ta mère est là ? Demanda Ha-Neul ne relevant pas le manque de politesse et répondant aussi froidement.
– Elle est sortie, lui répondit sèchement la jeune fille, visiblement mal à l’aise.
– Je te dérange peut-être ?
– En effet…

La lycéenne semblait nerveuse. Visiblement Ha-Neul interrompit quelque chose, elle le remarqua dans le comportement de So-Ra. Elle semblait troublée. Voyant qu’elle n’était pas décidé à faire la conversation, elle entra alors dans la maison, sans attendre d’invitation.

– Je peux savoir ce que tu fais ?

So-Ra sembla brusquement paniquée tandis que Ha-Neul prit la direction de la cuisine. Elle n’avait pas fait tout ce chemin pour rien. Elle était venue pour déposer des plats cuisinés par sa mère, elle comptait bien aller au bout de sa mission. Toute cette nourriture commençait à lui peser sur les bras. Elle posa le tout sur la table de la cuisine et commença à vider les sacs. Elle s’apprêtait à ouvrir le frigo pour y ranger les boîtes de sa mère lorsqu’elle vit So-Ra littéralement courir près de l’évier pour y récupérer quelque chose. Elle cacha l’objet derrière son dos. Ha-Neul remarqua son manège mais n’y prêtait pas d’attention, se pressant de ranger sa livraison.

– On ne t’a jamais appris la politesse ? Demanda So-Ra en s’emportant soudainement. Va t’en, je vais ranger moi-même.
– Je vais le faire, j’en ai pour…
– Je te demande de partir, maintenant ! Cria soudain la lycéenne.

Ha-Neul sursauta en entendant ses mots. D’accord, elle n’était pas très polie de rentrer ainsi et de faire comme chez elle mais même cela ne méritait pas tant de colère. So-Ra continuait de la fixer mais Ha-Neul ne lut pas la colère dans les yeux de son amie mais plutôt de l’inquiétude. Elle la connaissait trop bien, elle arrivait à lire en elle comme dans un livre ouvert.

– So-Ra, ça va ? Demanda la jeune brune inquiète.

Pour toute réponse, un silence de plomb qui fut brisé la sonnerie d’un portable. Ha-Neul n’avait pas bougé d’un pouce, encore sous le choc de la réaction de So-Ra. Cette dernière s’avança vers la table et éteignit le minuteur de son portable. En voulant se presser, elle fit tomber l’objet qu’elle tenait tant à cacher au pied de Ha-Neul. Effarée, elle se pencha pour le ramasser mais c’était déjà trop tard. Ha-Neul avait déjà vu de quoi il s’agissait : un test de grossesse.

– Tu devrais partir…
– So-Ra, tu…
– Retournes donc à ta vie parfaite et laisse-moi avec mes problèmes, fit So-Ra qui poussait son ancienne amie vers la porte d’entrée.

Ha-Neul se retrouva à l’extérieur. Elle était encore sous le choc tandis que la porte d’entrée se refermait brutalement devant elle. Elle resta quelques instants la bouche ouverte, n’arrivant pas à dire quoi que ce soit. Elle essayait d’organiser ses pensées, se demandant si elle avait bien compris ce qu’elle venait de voir.

Elle entendit des pleurs derrière la porte. Elle sentit son estomac se nouer. Soudain, elle se rendit compte qu’elle s’inquiétait pour So-Ra, la personne qu’elle détestait tant. Pourquoi ne pouvait-elle pas s’empêcher de se faire autant de souci pour sa harceleuse ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s