Ecriture·YouTube

L’effet Papillon – Chapitre 20

9 octobre 2018

Un silence religieux régnait dans cette immense bibliothèque universitaire. Ha-Neul était assise seule à une table. Elle s’arrêta de taper sur son ordinateur pour prendre un épais livre qui était à côté d’elle. Au bout de plusieurs minutes de lecture, ne trouvant pas ce qu’elle voulait, elle se leva et prit la direction de la section économie. Elle marcha à travers les rayonnages et finit par trouver le livre qu’elle cherchait.

Une agitation soudaine la sortie de sa lecture. Elle distingua la bibliothécaire grogner sur un étudiant un peu trop bruyant à son goût. L’employée ne tolérait en effet aucun bruit dans ce lieu, houspillant même lorsqu’on chuchotait. Ha-Neul sourit en entendant l’élève continuer à se montrer peu discret et la bibliothécaire être encore plus en colère. Elle entendit les voix se rapprocher d’elle et crut reconnaître son nom. Elle releva la tête et aperçut au bout du rayon Lalisa, son amie et colocataire.

– Ha-Neul ! Ah tu es là ! S’écria la thaïlandaise.
– Mademoiselle, nous sommes dans une bibliothèque ! Fulmina la vieille employée. Parlez moins fort !
– C’est bon ! Y’a personne ici ! En quoi ça dérange ?

Ha-Neul était en effet la seule étudiante présente. Le lieu était en effet peu fréquenté sauf durant les périodes de révisions d’examens. L’employée finit par s’éloigner, Lalisa était ravie d’avoir eu le dernier mot. Elle accourut vers son amie.

– Tu me cherchais ? Fit Ha-Neul.
– Je voulais savoir si tu allais bien.
– Je vais parfaitement bien, comme tu peux le voir.
– Je ne sais pas comment tu fais pour rester aussi zen.

Ha-Neul retourna à sa table et tenta de reprendre son travail. Lalisa la suivit. Cette dernière se laissa tomber sur une chaise et fixait son amie, essayant de lire les émotions sur son visage. Au bout d’un moment, Ha-Neul trouva la chose assez malaisante. Elle referma son ordinateur portable et prêta attention à sa colocataire.

– Tu vas bien ? Demanda Ha-Neul qui commençait sérieusement à s’inquiéter du comportement étrange de son amie.
– Et toi ?
– Quoi moi ? Pourquoi je n’irais pas bien ?
– A cause de Jungkook, finit par dire Lalisa.

A l’évocation du nom de son petit ami, l’attention de Ha-Neul se focalisa entièrement sur son amie. Ha-Neul comprit vite que quelque chose clochait, Lalisa n’agissait pas comme d’habitude. Elle semblait inquiète et en apprenant que cela était lié à Jungkook, l’angoisse commença à gagner Ha-Neul.

– De sa blessure, continua Lalisa.
– Quoi ? Il s’est blessé ? Mais quand ? Comment ?
– Et merde, tu n’étais pas au courant….

Lalisa grimaça, réalisant que Ha-Neul ne savait rien. Elle s’en voulait d’être la porteuse de mauvaises nouvelles, surtout que la jeune coréenne semblait désormais très inquiète. Elle voulut lui expliquer la situation mais se demanda si elle était la meilleure personne pour ça. Il aurait mieux valu que ce soit Jungkook qui la prévienne. Elle n’eut pas le temps de donner plus d’informations que Ha-Neul se leva brusquement, s’emparant de son téléphone portable.


Dans sa chambre d’hôtel, Jungkook était allongé sur son lit. Il tentait de dormir mais n’arrivait pas à trouver le sommeil. Il était pourtant épuisé mais tournait dans son lit sans pouvoir arriver à dormir. Son portable se mit à sonner. Il reconnut la sonnerie, c’était Ha-Neul. Il n’avait pas la force de lui parler. Il laissa sonner. La jeune femme devait être au courant et il n’avait pas la force d’entendre sa voix.

Le jeune homme était déprimé de ne pas pouvoir monter sur scène. Il s’en voulait tellement de ne pas offrir le spectacle prévu à ses fans. Il avait pu chanter mais sans danser, autant dire que ce n’était pas une performance complète pour lui. Il était surtout en colère contre lui-même, s’étant blessé de façon bête. En s’étirant, avant de prendre sa douche, il s’était cogné. Assez fortement pour se couper et avoir droit à des points de suture. En apprenant qu’il devrait finir la tournée européenne en étant assis, il crut mourir.

On n’arrêtait pas de lui dire que ce n’était rien, qu’il devait prendre soin de lui. La seule chose que retenait Jungkook était qu’il ne performerait pas comme il le souhaitait. Il s’en voulait de perturber le show et de mettre ses amis en difficulté. Le groupe avait dû revoir plusieurs chorégraphies pour combler son absence. Il s’en voulait de créer tellement de problèmes.

Il avait fait le concert de ce soir en étant assis sur une chaise. Même si le public clamait son nom, il n’arrivait pas à recevoir tout cet amour, il pensait qu’il ne le méritait pas.

L’incident s’était produit en milieu d’après-midi. Il aurait dû prévenir Ha-Neul mais il ne l’avait pas fait. Elle lui aurait sûrement dit qu’il n’avait rien à se reprocher, elle l’aurait motivé pour profiter du concert différemment. Jungkook entendait les mêmes encouragements au sein des BTS mais ne les écoutait pas. Dans sa tête, cela tournait en boucle : “je ne vais pas pouvoir monter sur scène, les ARMY vont être tellement déçus.”

Son portable cessa enfin de sonner mais quelques secondes plus tard, il entendit cette fois les notifications. Ha-Neul n’arrivait pas à lui parler, elle lui écrivait. Il finit par ouvrir son application Messagerie.

Ha-Neul 10 oct 1h27 :
C’est quoi cette histoire ? Tu es blessé ? 😱

Ha-Neul 1h27 :
Tu vas bien ? 😧

Ha-Neul 1h28 :
Pourquoi ne réponds-tu pas ? 😫

Ha-Neul 1h28 :
Je m’inquiète.

Il décida de lui répondre. Pour insister autant pour le joindre, elle devait vraiment être inquiète. Il devait au moins la rassurer.

Jungkook 1h29 :
Je me suis coupé au talon, c’est pas grand chose
.

Ha-Neul 1h29 :
Si c’est pas grand chose, pourquoi tu m’en parles pas ? Et pourquoi Lalisa était si inquiète ?

Jungkook 1h29 :
Je suis fatigué, je t’expliquerai demain.

Jungkook mit sous téléphone en mode avion, bloquant ainsi la possibilité de recevoir d’autres messages. Contrairement à son habitude, il ne lui termina pas son message par un je t’aime, pas même un smiley coeur. Il n’avait envie de parler à personne, pas même à Ha-Neul.

Depuis des heures, il n’arrêtait pas de s’en vouloir pour cet incident stupide. Pourquoi avait-il décidé de faire des étirements à ce moment précis ? S’il ne l’avait pas fait, il ne serait pas blessé, il n’aurait pas mis tout le monde dans l’embarras. Il aurait pu monter sur scène comme il l’espérait. Il s’en voulait que ses parents présents à cette représentation aient assisté à un spectacle si décevant. Pour une fois qu’ils étaient présents, Jungkook avait l’impression d’avoir tout gâcher à cause de ce stupide accident. La journée avait pourtant très bien commencé, cela aurait dû être une journée mémorable, la première date de leur première tournée européenne. La seule chose qu’il se souvenait de ce concert, c’était la peine qu’il avait ressenti en étant bloqué sur cette chaise.


10 octobre 2018

Le lendemain matin, Ha-Neul se réveilla autant en colère que lorsqu’elle s’était couchée. Jungkook ne lui répondait plus depuis la veille. Elle s’inquiétait d’autant plus après que Lalisa lui ait rapporté les dires de Jimin. Jungkook lui avait simplement écrit que ce n’était pas grand chose, Jimin n’était pas du même avis d’après Lalisa.

Physiquement, ce n’était qu’une coupure, cela allait se remettre en quelques jours. Mais ce qui inquiétait Jimin, c’était l’état psychologique de Jungkook. Le maknae prenait très à cœur, trop visiblement, le fait d’être cloué à une chaise, sans pouvoir danser durant le concert.

Elle regarda son portable, réalisant qu’il n’avait pas lu ses derniers messages. Elle connaissait bien Jungkook, ce dernier ne devait pas supporter de pas être capable de faire une chose qu’il aimait tant. Il devait s’en vouloir énormément alors que c’était un simple accident. C’est dans des moments comme ceux-là que la distance lui pesait.

Son téléphone se mit alors à sonner. Jungkook tentait de l’appeler en visio. Elle se redressa dans son lit et appuya sur le bouton vert. Le garçon apparut sur son écran, tout penaud.

– Je te réveille ? Je suis perdu avec le décalage horaire.
– Non, je viens de me réveiller.
– Je voulais m’excuser… pour hier…
– Tu parles de ton message laconique ? Demanda Ha-Neul de manière irritée. Celui où tu m’envoie gentiment paître ?
– Tu m’en veux beaucoup ? Demanda le garçon soucieux.
– Je t’en veux pas, souffla la jeune fille. Je m’inquiète pour toi, c’est tout. J’apprends par une tierce personne que tu es blessé. Et toi, tu me dis juste qu’on en parlera plus tard.
– Je sais, je suis désolé, fit Jungkook qui n’osait pas la regarder à travers l’écran.
– Tu vas bien ?
– Oui, mon pied va bien.
– Je ne parle pas de ton pied mais de toi. Tu vas bien ? S’inquiéta-t-elle.

Jungkook sourit. Il avait été bête d’agir ainsi avec Ha-Neul. Elle était bien l’une des rares personnes à comprendre ses frustrations.

– Je parie que tu t’en veux de t’être blessé mais Jungkook, tu auras beau faire attention, essayer de tout anticiper, les accidents, ça peut arriver.
– Je le comprends maintenant. Mais sur le coup, j’étais juste frustré et plein de regrets.
– Et maintenant ?
– Je suis toujours frustré, dégoûté mais je me dis que je ne peux pas changer le passé. J’ai fait une erreur, j’en paye les conséquences. J’aurais au moins appris une chose : ne pas s’entraîner pieds nus sans avoir vérifié que la pièce est sans danger.
– Jungkook ! Réunion avec toute l’équipe ! Cria soudain une voix.
– J’arrive ! Je dois y aller, expliqua le garçon.
– Je dois aller en cours de toute façon, répondit Ha-Neul.
– Je te rappelle ce soir, après le concert.
– Je t’aime !
– Je t’aime aussi.

Le garçon raccrocha, déçu de ne pas pouvoir lui parler plus longtemps. Il s’aperçut alors que J-Hope était toujours sur le pas de la porte, tout sourire. Il rapprocha un fauteuil roulant auprès du maknae. Jungkook devait limiter au maximum les déplacements afin de guérir au plus vite. Il se serait bien passé de cet accessoire mais suivit les consignes du médecin à la lettre afin de revenir sur scène le plus vite possible. Il s’y installa et J-Hope poussa la chaise pour quitter la pièce. Une fois dans le couloir, il ne put s’empêcher de se moquer du maknae.

– Je t’aime aussi, imita J-Hope.
– Aish !

Jungkook se retourna dans sa chaise et tenta de frapper son aîné mais ce dernier l’évita tout en continuant de rire. Ils continuèrent leur route à travers les couloirs.

– Tu as de la chance que je sois bloqué dans ce fauteuil ! Fit Jungkook en croisant les bras pour montrer qu’il boudait.
– On dirait que ça va mieux ! S’exclama J-Hope. Il faudra remercier Ha-Neul. Elle t’a dit quoi pour te redonner le moral ? Il faut qu’elle me donne la recette.
– Rien de spécial. Juste que les accidents peuvent arriver. On ne peut pas toujours tout prévoir.
– C’est déjà ce que je disais hier, fit remarquer Hobi. Mais il faut croire que je n’ai pas le pouvoir de Ha-Neul.
– Quel pouvoir ?
– Celui de te redonner le sourire.

Les deux amis arrivèrent enfin dans une pièce où les autres membres attendaient. J-Hope installa Jungkook autour de la table et prit place ensuite un peu plus loin, sur une chaise vide. Le maknae le regarda faire, repensant aux derniers mots de J-Hope. Ha-Neul avait-elle réellement ce pouvoir sur lui ? Probablement. Il était toujours plein d’énergie et souriant après lui avoir parlé.

Le chorégraphe était là ainsi que plusieurs membres du staff. La réunion débuta, revoyant chaque chanson pour savoir quels éléments devaient être modifiés pour s’adapter à la blessure de Jungkook.

Il fallut seulement une heure pour boucler tous les détails. Beaucoup de choses avaient été mises en place la veille, en urgence. La réunion prenait fin tandis que Jungkook s’excusait encore d’ajouter une charge de travail à tout le monde. Le staff quitta la pièce, ils se retrouvèrent seulement entre eux.

– Bon, alors, tu as enfin appelé Ha-Neul ? Demanda Jimin à peine la porte refermée derrière le chorégraphe.
– Demande donc à ton amie Lalisa, elle semble toujours au courant de tout.
– Tu m’en veux de lui avoir parlé de ta blessure ? Tu aurais préféré que Ha-Neul l’apprenne sur Twitter ?

Jungkook ne lui répondit pas. Il aurait surtout voulu qu’elle ne l’apprenne jamais. Mais impossible dans ce monde où la moindre information le concernant fasaiit le tour d’internet en moins de temps qu’il le fallait pour le dire.

– Il paraît que tu bloques ses appels, tout va bien entre vous ? Continua Jimin.
– T’inquiètes, ils flirtaient en visio, tout va bien entre eux, le rassura J-Hope.
– On ne flirtait pas ! S’indigna Jungkook.
– Ouais, si tu le dis ! Mais je sais que j’ai entendu.

Jimin et J-Hope se mirent à rire alors que Jungkook devenait rouge de honte. Il regrettait presque de leur avoir présenté la jeune fille. Ils prenaient un malin plaisir à se moquer de lui et son comportement amoureux.

Un grincement de chaises les interpella, Namjoon se leva, l’air agacé. Le trio le regardait passer la porte, se demandant s’il était la cause de son irritation.

– J’ai dit quelque chose ? Demanda J-Hope dont le sourire disparut pour faire place à l’inquiétude.
– C’est pas toi, expliqua Suga en penchant la tête vers Jungkook.
– Quoi ? C’est à cause de moi ? Je suis encore désolé de m’être blessé mais…
– C’est pas pour ça, c’est à cause de ta copine.

Suga avait attiré l’attention de tous les membres encore présents. Il avait lâché une bombe, il ne pouvait pas s’arrêter là. Il posa son portable sur la table et souffla regrettant d’avoir trop parlé. Il allait devoir s’expliquer. Jungkook le fixait inquiet se demandant pourquoi Ha-Neul semblait énerver le leader.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s