Ecriture·YouTube

L’effet papillon- Chapitre 21

23 octobre 2018

Jungkook arriva dans les locaux de Big Hit. Il n’était pas mécontent d’être de retour en Corée. Il adorait être en tournée : être sur scène, voir les fans, c’était ce qu’il préférait le plus au monde. Mais être en tournée ça voulait aussi dire passer des heures en avion et dans les chambres d’hôtel. Ce mode de vie était épuisant.

Le garçon marchait à travers les couloirs de l’agence. Il consulta sa montre. Il était très en avance, son cours de chant ne débutait que dans une heure. Il avait fait exprès d’arriver tôt, il voulait voir Namjoon. Le manager lui avait appris qu’il passerait la journée dans son studio. Jungkook ne voulait pas le déranger dans son travail mais tenait à mettre les choses au clair.

Depuis une dizaine de jours, le maknae du groupe n’arrêtait pas de se poser des questions sur Namjoon. Yoongi lui avait appris qu’il désaprouvait sa relation avec Ha-Neul. Il s’était montré peu bavard sur les raisons qui le faisait penser que cette relation n’avait pas lieu d’être. Jungkook avait décidé d’attendre leur retour au pays pour lui parler. Il ne voulait pas créer de tensions supplémentaires durant la tournée. Il s’en voulait encore d’avoir perturbé les concerts à cause de sa blessure au pied, il ne voulait pas être responsable d’un clash au sein du groupe.

Il arriva devant la porte du studio de son aîné. Il ne voulait pas se disputer avec lui mais se doutait que cette conversation risquait de déraper. Namjoon était son modèle, celui qui l’avait poussé à rejoindre l’agence. Il ne serait pas là sans lui. Son approbation était importante pour lui. Il était plus qu’un collègue ou ami, il faisait partie de sa famille. Il devait le convaincre que Ha-Neul était la femme faite pour lui.

Quelque secondes après avoir frappé, la porte s’ouvrit sur Namjoon surpris de le voir ici. Jungkook lui indiqua qu’il souhaitait lui parler et le leader le laissa entrer. Le maknae prit place dans le sofa où traînaient plusieurs feuilles de notes. Il les lut tandis que Namjoon retourna s’asseoir devant son ordinateur. Il tourna sa chaise vers le maknae, curieux de connaître la raison de sa venue.

– Remedy, lut Jungkook. C’est pour le prochain album ?
– Oui, J-Hope vient de terminer sa partie de rap.
– J’aime bien le refrain.
– J’ai pensé que tu pourrais la chanter. Avec Jin ou Jimin, je ne sais pas ce qui rendrait le mieux. Tu voulais me parler ? Demanda Namjoon.

Jungkook leva les yeux vers son ami. Il ne savait pas comment amener la chose sans le vexer. Il se souvenait de son regard lors du brunch à New York, lors de l’annonce officielle de son couple. A cette époque, il disait être simplement surpris mais il semblait que c’était bien plus que cela.

– Tu as perdu ta langue ?
– Je… bredouilla le plus jeune.
– Tu as l’air stressé.
– C’est un truc que m’a dit Yoongi, expliqua Jungkook. Je voudrais avoir ta version parce que je dois avouer que je ne comprends pas trop ta position.
– De quoi parles-tu ? Demanda Namjoon qui ne voyait pas du tout où son ami voulait en venir.
– Il parait que ma relation avec Ha-Neul te dérange.

Namjoon resta bouche bée, ne sachant pas quoi répondre. Il avait toujours été honnête avec les membres du groupe, il n’allait pas le contredire même si cela allait blesser Jungkook.

Ce dernier le fixait, attendant un démenti. Il se rendit compte que son silence confirmait ses craintes. Il sentit la colère grandir en lui ainsi qu’une profonde tristesse. Il était heureux comme jamais, pourquoi son aîné ne voulait pas partager son bonheur ?

– Elle a dit ou fait quelque chose qui t’a déplu ? Chercha à savoir le maknae inquiet.

Namjoon ne répondit toujours pas. Il tourna la tête, ne pouvant plus soutenir le regard du plus jeune. Il fit rouler sa chaise jusqu’à son bureau et tenta de se remettre à travailler.

– J’ai du travail, je vais te demander de partir, fit Namjoon en cliquant sur sa souris d’ordinateur.

Jungkook était stupéfait par les mots qu’il venait d’entendre. Comment pouvait-il l’ignorer de la sorte ? Il se leva du canapé brusquement en balançant les feuilles volantes à travers la pièce. Namjoon ne se retourna même pas à cause du raffut.

– J’arrive pas à comprendre comment tu peux écrire de si belles paroles et être si insensible ! Cria le maknae. Je te reconnais plus hyung !
– Pourquoi ? Parce que je te trouve complètement inconscient de sortir avec cette fille ?

Namjoon perdit soudainement son calme. Il se leva brusquement de sa chaise, se plantant devant Jungkook. Au passage, il fit tomber quelques objets mais ne le remarqua même pas. Il était trop occupé à défier du regard le chanteur.

– Elle s’appelle Ha-Neul, fit Jungkook sans le quitter des yeux.
– Je me souviens de son nom. Et je me souviens aussi du mal qu’elle t’a fait l’an dernier.
– De quoi parles-tu ?
– Durant notre voyage aux Etats Unis, pour les American Music Awards. Vous vous êtes disputés et tu étais anéanti. Tu as été déprimé durant des semaines !
– C’est de l’histoire ancienne ça, fit Jungkook qui n’aimait qu’il lui rappelle cette mauvaise période.
– Elle t’a déjà fait souffrir, elle va recommencer !

Namjoon cria ses mots. Jungkook était surpris de le voir si affirmatif. Comment pouvait-il être si sûr de lui ? Le leader semblait s’inquiéter pour Jungkook mais cela méritait-il d’être si sceptique sur l’avenir de sa relation avec Ha-Neul ?

Le leader souffla tandis que Jungkook restait debout, dubitatif. Il se mit alors à rassembler les feuilles griffonnées de paroles éparpillées autour d’eux. Le makane était encore sous le choc lorsque Namjoon reprit la parole plus calmement presque désabusé.

– Jungkook, je suis désolé d’être aussi dur mais je veux juste te protéger.
– On dirait Ha-Neul quand tu parles comme ça. Elle aussi voulait me protéger en refusant de sortir avec moi. Résultat : on a souffert tous les deux durant des mois. Je suis heureux avec elle, pourquoi tu n’es pas heureux pour moi ? A croire que tu n’as jamais été amoureux, tu…
– Parce que je sais que ça ne fonctionnera pas ! Le coupa Namjoon. Tu auras beau l’aimer comme un dingue ça ne suffira pas. Elle finira par te quitter en te reprochant de n’être jamais là quand il le faut ! Tu auras beau faire ton maximum, quand elle aura besoin de toi, tu seras malheureusement coincé à l’étranger sans pouvoir la soutenir dans un moment aussi difficile.

La voix de Namjoon commença à se briser. Jungkook fixa son aîné, se demandant s’il parlait encore de Ha-Neul. Il semblait vraiment prendre cette histoire vraiment à coeur, comme s’il le prenait personnellement. Le rappeur posa les feuilles qu’il venait de ramasser sur son bureau. Le plus jeune remarqua bien le désarroi de son aîné mais ne comprenait pas pourquoi il était si réfractaire au fait qu’il ait une petite amie. Il disait vouloir le protéger mais son discours racontait une autre histoire. Il lui cachait la véritable raison. Namjoon ne semblait pas vouloir en dire plus et se contenta de ramasser les objets qu’il avait fait tomber en fonçant sur Jungkook.

Le chanteur allait abandonner lorsqu’il aperçut dans les mains du rappeur un objet étrange. Un objet qui n’avait rien à faire ici. L’ainé s’aperçut qu’il l’avait vu et tenta de le cacher mais c’était trop tard. Jungkook s’approcha de son ami et tenta de lui pendre pour regarder de plus près mais Namjoon l’en empêcha, le repoussant violemment. Jungkook, encore plus curieux, essaya de nouveau de lui prendre mais Namjoon se mit encore plus en colère.

– Ne touche pas à ça ! Cria-t-il à Jungkook qui resta interloqué par le brusque changement d’humeur du garçon.


Il était presque onze heures du soir. Ha-Neul était allongée sur son lit, regardant Netflix. Il était étrange que Lalisa ne soit pas encore rentrée. L’étudiante thaïlandaise avait fini son service à la supérette à dix heures et, généralement, elle rentrait directement, surtout en semaine. Lalisa aimait faire la fête mais se limitait à sortir le weekend. Comme Ha-Neul, elle bénéficiait d’une bourse au mérite et pour la conserver, elle devait maintenir un certain niveau dans ses notes.

Ha-Neul hésita à l’appeler. Elle s’empara de son portable mais se ravisa avant de composer le numéro. Après tout, Lalisa était adulte, elle avait le droit de rester dehors la nuit. L’étudiante coréenne s’inquiétait sûrement pour rien. Elle reprit le visionnage de sa série mais n’arrivait pas à suivre l’histoire.

Finalement, la clé tourna dans la serrure et Lalisa rentra dans la chambre. Il était minuit passé. Ha-Neul la regarda fermer la porte derrière elle. Elle s’attendait à ce qu’elle lui dise pourquoi elle rentra si tard mais la jeune Thaïlandaise resta silencieuse. Habituellement, lorsqu’elle rentrait dans une pièce, Lalisa ne passait pas inaperçue, elle était ce genre de personne rayonnante et avouons-le, bruyante. Ha-Neul remarqua que quelque chose clochait, son amie ne souriait pas et pire encore, elle semblait avoir pleuré. Ses yeux étaient gonflés et les traces de maquillage sur son visage ne laissaient pas de doute.

Ha-Neul voulut lui demander si tout allait bien mais son amie ne lui en laissa pas le temps. Lalisa fonça dans la salle de bains et s’y enferma. Quelques minutes plus tard, Ha-Neul entendit l’eau couler dans la douche et crut distinguer également des pleurs mais elle n’était pas sûre d’elle. Elle finit par aller se coucher sans savoir ce qui tracassait sa compagne de chambre. La pièce était plongée dans le noir lorsque finalement Lalisa sortit de la salle de bains. Ha-Neul se retourna et aperçut dans la pénombre son amie.

– Je peux dormir avec toi ? Demanda Lalisa.

La jeune femme avait l’air vraiment déprimée, cela brisa le coeur de Ha-Neul qui se positionna sur le bord de son lit avant de soulever la couverture pour inviter Lalisa à la rejoindre. Elle laissa tomber la couverture sur son amie et ce fut seulement à ce moment qu’elle remarqua l’hématome sur la pommette de sa colocataire. Elle toucha du bout du doigt la rougeur, Lalisa grimaça. La coréenne voulut la questionner à ce sujet mais sa curiosité fut coupée net.

– On doit se lever tôt demain, on devrait dormir, conseilla Lalisa.

Ha-Neul n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit. Lalisa se tourna sur le côté et fit mine de dormir. La jeune coréenne regarda le dos de son amie, encore plus inquiète. Qu’était-il arrivé à son amie ?

Le lendemain matin, Ha-Neul se rendait sur le campus toute seule. Elle aurait bien aimé profiter de leur trajet en voiture pour l’interroger mais Lalisa avait tout fait pour l’éviter. Elle s’était levée avant elle et avait pris soin de quitter les lieux sans un bruit. L’étudiante trouva enfin une place sur le parking réservé aux étudiants et sortit de son véhicule. Elle se reprit à deux fois avant de réussir à fermer correctement la portière, lui rappelant qu’elle devait amener la voiture au garage. Elle devait prendre un rendez-vous pour cela mais avait peur de la facture qu’on lui adresserait. En effet, la portière n’était pas le seule problème avec cette voiture.

Elle tenta d’oublier ces problèmes mécaniques et prit la direction du bâtiment principal. Son téléphone se mit soudain à sonner, elle décrocha, à l’autre bout du fil, son patron. Il était rare que le directeur de la supérette l’appelle. La jeune femme fût encore surprise lorsqu’elle comprit quel était l’objet de son appel.

– Tu pourras bien assurer ton service ce soir ?
– Oui, bien sûr, confirma la jeune femme. Pourquoi cette question ?
– A cause de la gastro de Lalisa. Elle n’est pas venue travailler hier soir. Je sais que vous êtes dans la même chambre étudiante, j’avais peur qu’elle te contamine.

Ha-Neul rassura son patron et raccrocha rapidement. Elle avait encore plus de questions qui lui tournaient dans la tête. Pourquoi Lalisa avait-elle menti à son patron ? Elle n’était pas du genre à rater un jour de travail, surtout pour une gastro. L’hiver dernier, elle avait même été travaillée en ayant la grippe. Tout cela inquiéta davantage la jeune femme qui n’arrivait toujours pas à joindre Lalisa sur son portable depuis le matin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s