Ecriture, YouTube

L’effet papillon – Chapitre 30

22 novembre 2018

– Lalisa !

Jimin cria le nom de son amie et courut vers elle. La jeune femme tombait sur la route alors qu’une voiture faisait son apparition. Un bruit de klaxon se fit entendre, ainsi que des crissements de pneus. Puis, soudainement, plus rien, le silence. Il réalisa soudain qu’il avait les yeux fermés. Pendant une seconde, il eut peur de les ouvrir et de découvrir une scène d’horreur. Le coeur battant, il s’arma de courage et tourna la tête vers la route et se força à regarder.

Le véhicule responsable de ce vacarme était arrêté au milieu de la route. Aucune trace d’accident. Le chauffeur adressa un regard condescendant à Jimin. Le chanteur sentit soudain des soubresauts sur son torse. Il baissa la tête et vit alors qu’il tenait Lalisa dans ses bras. Ce fût seulement à ce moment-là qu’il réalisa qu’elle était saine et sauve. Il souffla de soulagement.

Tout était allé tellement vite. En la voyant tomber sur la route, il n’avait pas réfléchi. Il s’était précipité, sans penser qu’il aurait pu lui aussi être fauché par cette voiture. Le chauffeur ne s’attarda pas, voyant que Lalisa allait bien, il reprit sa route, grognant presque d’avoir perdu du temps. Jimin aurait voulu lui dire d’être plus prudent et de rouler moins vite mais il avait plus important à gérer : Lalisa.

Cette dernière respirait de manière saccadée. Elle semblait en état de choc mais Jimin se demanda si c’était à cause de cet accident de voiture évité de justesse ou à cause de leur dispute. Probablement un mélange des deux.

Jimin se fichait bien de la raison, il voulait simplement qu’elle arrêta de trembler aussi fortement. Il ressera légèrement son étreinte et tenta de calmer la jeune femme en lui caressant les cheveux . Il se demanda s’il appliquait la bonne technique. La jeune femme était blottie dans ses bras depuis plusieurs minutes et son état ne semblait pas s’améliorer. 

Il se demanda soudain s’il ne devait pas la conduire à l’hôpital. Elle n’avait pas de blessures apparentes mais en la rattrapant dans sa chute et en la tirant vers lui, Jimin l’avait peut-être blessé sans le vouloir. Il retira ses mains de la jeune femme et s’apprétait à se reculer pour vérifier son état physique. Il s’aperçut alors qu’il était limité dans ses mouvements. Lalisa était littéralement accroché à lui. Il pensait qu’elle avait simplement posé sa tête sur son torse mais en réalité, ses mains étaient agrippées au tissu du manteau de Jimin. 

– S’il te plait, ne pars pas, murmura Lalisa toujours la tête posée sur Jimin.
– Je ne partirais jamais, lui répondit-il en la serrant encore plus fort dans ses bras.

Ces mots, c’était plus qu’une parole réconfortante, c’était une véritable promesse. Il ne pourrait jamais partir, abandonner Lalisa. Elle comptait trop pour lui. Et tant pis si son amour ne serait jamais partagé, il continuerait de l’aimer et de tout faire pour la protéger.


Allongé sur le lit, Jungkook comblait son ennui en zappant sur la télévision. Il ne trouva rien à son goût et finit par éteindre l’appareil. Il jeta un oeil en direction de la salle de bains, se demandant si Ha-Neul en avait encore pour longtemps. Le couple avait décidé de sortir dîner et le garçon comptait en profiter. Il avait faim et il avait hâte de passer une vraie soirée avec sa petite amie. Le couple avait peu l’occasion de sortir ensemble.

Le portable de Ha-Neul émit une sonnerie. Jungkook n’y prêta pas attention mais sa curiosité fut piqué au vif lorsqu’une nouvelle sonnerie retentit quelques secondes plus tard. Il s’approcha du téléphone posé sur la table de chevet pour connaître l’expéditeur de ces messages. Il aperçut le nom de Nathan et roula des yeux au ciel. Ha-Neul entra dans la chambre à ce moment précis. Elle remarqua immédiatement l’agacement de son petit ami lorsqu’une nouvelle notification arriva.

– Il te veut quoi encore ?
– Qui donc ? demanda Ha-Neul en prenant son téléphone et en le déverrouillant.
– Nathan. Il te harcèle de messages.
– Il ne me harcèle pas, lui répondit-elle en lisant ses messages. Il me demande simplement si mon vol s’est bien passé et si tout se passe bien ici.
– Il a oublié que tu passes ton weekend avec ton petit ami ? Il pourrait pas te laisser un peu tranquille ?

Elle lui fit une rapide réponse puis reposa son téléphone sur la table de chevet. Elle se retourna vers Jungkook, assis sur le lit, l’air boudeur. Il était jaloux, cela ne faisait aucun doute. Ha-Neul se souvint alors des mots de son petit ami, un peu plus tôt dans l’après-midi. Elle sourit en coin avant de le rejoindre. Elle s’assied sur le bord du lit puis pris le visage du garçon dans ses mains.

– Jeon Jungkook est jaloux, c’est trop mignon, se moqua-t-elle en lui écrasant les joues pour appuyer ses dires.
– Je ne suis pas jaloux, se plaignit le garçon en tournant la tête, cherchant à se détacher de Ha-Neul.
– Vraiment ? Et dans le couloir ?  C’était pas une crise de jalousie ? Nathan, maintenant Taehyung ! Je ne te suffis plus ? Tenta d’imiter Ha-Neul.
– C’est bon ! J’ai mal interprété les gestes de Tae mais il était littéralement sur toi ! En sortant de l’ascenseur, ça donnait vraiment l’impression qu’il était sur le point de t’embrasser.

Évoquer ce souvenir remua Jungkook. Rien que d’y repenser, il revivait la scène et ça lui faisait aussi mal que la première fois. Il fixa son regard sur la fenêtre, espérant qu’il pourrait faire disparaître ce sentiment d’insécurité. Alors qu’il était encore perdu dans ses pensées, il remarqua la présence de Ha-Neul devant lui. La jeune femme était assise à califourchons sur ses cuisses. Elle prit de nouveau le visage de Jungkook, l’obligeant à la regarder.

– Je ne laisserais personne d’autre que toi poser ses lèvres sur les miennes, promit Ha-Neul avant de l’embrasser. Tu n’as aucune raison d’être jaloux.
– Et Nathan ? Tu as joué sa petite amie, il n’a pas essayé de…
– Quoi ? Non ! S’offusqua la coréenne. On a juste fait semblant d’être ensemble devant ses parents ! 
– Justement, comment tu veux donner le change sans te montrer proche de…
– Jungkook, je te promets, il m’a juste tenu la main.
– C’est déjà un peu trop à mon goût, fit Jungkook, en croisant les bras de façon boudeuse.

Ha-Neul trouvait la réaction de Jungkook mignonne mais d’un autre côté, elle s’en voulait. Après tout, c’était à cause de ses propres décisions qu’elle avait rendu Jungkook si peu sûr de lui. Elle avait accepté de rendre ce service à Nathan sans avertir son petit ami. Certes, pour Ha-Neul, il n’y avait aucune ambiguïté possible mais ce n’était pas si simple. Du point de Jungkook, il pouvait être douloureux de savoir sa petite amie au bras d’un autre garçon, même si c’était pour jouer la comédie.

Elle ouvrit les bras de Jungkook et se blottit contre lui, l’embrassant dans le cou. La réaction de ce dernier fut immédiate, il resserra ses bras autour de la taille de Ha-Neul, la rapprochant encore plus de lui comme s’il voulait l’empêcher de lui échapper de nouveau.  

Les mots réconfortants et les baisers de Ha-Neul rassurèrent Jungkook. Il ne doutait pas de la jeune femme, il avait une confiance aveugle en elle. Il doutait surtout de lui-même. Pas de ses sentiments mais de sa capacité à être un bon petit ami. Il l’aimait comme un dingue mais il savait qu’il ne pouvait pas lui offrir une relation classique. Il avait la sensation d’être un petit ami à mi-temps, il avait toujours peur qu’elle finisse par lui reprocher son indisponibilité. Après tout, c’était une des raisons principales pour laquelle l’histoire d’amour de Namjoon n’avait pas marché.

– Jungkook ? 

Il leva les yeux vers Ha-Neul qui le fixait, la tête penchée sur le côté. Il ne dit rien et s’emparra des lèvres de la jeune femme. D’abord doux, les baisers devinrent de plus en plus passionnés. Des respirations haletantes se firent entendre dans la chambre. Le chemisier de Ha-Neul se retrouva déboutonné par Jungkook qui profita de la vue avant d’embrasser la poitrine de la jeune femme. 

Quelques instants plus tard, il la saisit par la taille et la fit basculer sur le côté sans jamais arrêter de l’embrasser. Il se détacha finalement des lèvres de sa petite amie. Il voulait sentir la peau de Ha-Neul sur la sienne.  Il se releva, levant les bras pour retirer le plus vite possible ce morceau de tissu. Il n’eut pas le temps de voir où il avait jeté son tee-shirt que la jeune femme enroula ses bras autour du garçon.

– On peut dire adieu à notre dîner, fit remarquer Ha-Neul. Je croyais que tu mourrais de faim.
– J’ai pas besoin de nourriture, je t’ai toi ! Lui répondit Jungkook avant de l’embrasser.

Prévisualiser(ouvre un nouvel onglet)


A cette heure tardive, le onsen était désert. Lalisa était là depuis un bon moment. N’arrivant pas à trouver le sommeil, elle avait décidé de profiter de la source chaude de l’hôtel pour se détendre. La chaleur de l’eau réussit à lui décontracter ses muscles mais pas son esprit. Elle repassait en boucle ce qu’il s’était passé devant l’aquarium cet après-midi. 

Même s’il ne l’avait pas dit clairement, Jimin avait des sentiments pour elle. Si non, pour quelle autre raison aurait-il pris la mouche lorsqu’elle s’était moqué du fait qu’on les prenne pour un couple ? Et pourquoi s’était-elle mise à pleurer comme une madeleine devant lui ? Pourquoi fallait-il toujours qu’elle soit si vulnérable en sa présence ? 

Elle se reprochait son comportement avec lui. Jimin était tellement gentil, elle s’en voulait de maltraiter ainsi ses sentiments. Elle n’acceptait pas qu’il puisse s’attacher à elle mais d’un autre côté, elle lui avait demandé de ne pas l’abandonner. Lalisa était lunatique, elle savait bien qu’elle ne lui facilitait pas la tâche. Elle refusait de nommer les sentiments qu’elle avait pour lui tout s’accrochant à lui après son accident de la voiture. 

Sur le chemin de retour, dans le taxi, ils ne s’adressèrent pas une seule parole. L’un comme l’autre gêné par tout ce qui s’était passé. Lalisa avait passé le reste de la journée enfermée dans sa chambre. Elle voulait parler à Jimin mais ne voulait pas le faire sans être sûre de ne pas le blesser davantage. Elle repassa dans sa tête certaines de ses paroles et relut plusieurs de leurs conversations. Il y avait tellement plus que des paroles d’encouragements dans ses messages, pourquoi ne les avait-elle pas vu plus tôt ? 

La chaleur commença à lui tourner la tête. Elle sortit de son bain sans avoir réussi à mettre ses idées au clair. Elle passa aux vestiaires pour revêtir le yukata prêté par l’hôtel puis dans la salle de repos du onsen pour prendre une petite bouteille de lait frais. Elle allait le déguster dans un des nombreux fauteuils de massage mais changea d’avis. Elle reconnut Taehyung sur l’un des fauteuils. Pour quitter les lieux, elle était obligée de passer devant lui. Elle tenta de le faire rapidement mais sa tentative d’évitement fût vaine. Elle voulut avancer mais s’aperçut qu’elle était retenue par le bras. Elle tourna la tête et souffla en voyant que Taehyung lui adressait son légendaire sourire carré.

– Tu pourrais au moins dire bonjour ! 
– Je ne voulais pas te déranger, prétendit Lalisa.
– C’est à cause de Jimin que tu m’évites ? Chercha à savoir le garçon.
– Hein ? Quoi ? Non c’est pas…

La tête penchée sur le côté, Taehyung se mit à rire en entendant la jeune tenter de se justifier. A la simple évocation du prénom de Jimin, son expression avait changé. Le chanteur se leva de son fauteuil tandis que Lalisa sentit le rouge lui monter aux joues. Prise de panique, elle zieuta tous les coins de la pièce.

– Jimin n’est pas là. Tu peux te calmer.
– Je ne suis pas stressée.
– Alors pourquoi tu viens d’écraser cette bouteille de lait ? Elle ne t’a rien fait !

Sans s’en rendre compte, Lalisa avait serré si fort sa briquette de lait qu’elle avait explosé. Elle n’avait même pas remarqué le liquide s’écouler de sa main. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s