Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 35

23 novembre 2018

Ha-Neul entra dans la piscine de l’hôtel. L’endroit était vide à l’exception du bassin où Jungkook enchaînait les longueurs. Elle s’approcha du bord. Elle remonta le bas de son jean avant de s’asseoir puis de de plonger ses pieds dans l’eau. Jungkook s’arrêta finalement de nager lorsqu’il aperçut la jeune femme.

– Tu m’expliques ? Demanda la jeune femme en montrant son téléphone affichant le message reçu quelques minutes plus tôt.
– Quel est le problème ?

Jungkook sortit de l’eau en prenant appui sur le rebord. Il s’assied à côté de Ha-Neul et se demanda bien en quoi ce message était si perturbant. Ce n’était pas la première fois qu’il envoyait un message coquin.

– J’avais juste envie de passer un peu de temps avec toi… Et puis c’est vrai, on a jamais essayé dans une piscine, dit le garçon en embrassant le cou de la jeune femme.
– Namjoon a vu ton message, raconta Ha-Neul. Je ne savais plus où me mettre.

Jungkook s’arrêta net dans ses baisers, un peu refroidi par la nouvelle. Il esquissa un sourire mais était gêné d’apprendre que son aîné avait pu lire ses mots. Il n’avait pas honte de ce qu’il avait écrit mais ce message était destiné à Ha-Neul et uniquement à la jeune femme. Savoir qu’il avait été lu par quelqu’un d’autre était aussi gênant d’avoir été surpris en pleine action. Il savait qu’il aurait dû mal à croiser le regard de son leader tout à l’heure lorsqu’ils se retrouveront pour le concert.

– Alors, vous avez parlé de quoi tous les deux ? Chercha à savoir le chanteur.
– De choses et d’autres. Surtout de Ji-Kyung et Ah-Reum. Il avait besoin de parler à quelqu’un de tout ça.
– Et il ne pouvait pas en parler à Jin ?
– Jungkook, gronda la jeune femme. Tu fais encore ton jaloux ? C’est moi qui lui ai proposé, il était tellement triste… Je ne pouvais pas le laisser partir sans rien faire.
– Tu passes seulement quatre jours avec moi et j’aimerais pouvoir profiter de chaque minute.

Le garçon fit glisser ses doigts sur la joue de Ha-Neul avant de s’arrêter sur ses lèvres. Elle tressaillit légèrement et pas seulement parce que la main de Jungkook était humide. Elle s’étonnait encore d’être aussi perturbée lorsqu’il la touchait ainsi, comme si cela était la première fois. La jeune femme pardonna immédiatement à Jungkook, comment lui resister lorsqu’il la regardait ainsi ? Il pensait ses mots, elle savait que ce qui lui pesait le plus dans leur relation, c’était d’être le plus souvent éloigné l’un de l’autre.

Le coeur de la jeune femme s’accelera lorsque le visage de Jungkook se rapprocha du sien. Ses lèvres effleurèrent les siennes dans un doux baiser. Il glissa sa main dans la chevelure de Ha-Neul puis approfondit son baiser. Elle expira un gémissement, Jungkook ravi de son effet pris cela comme une invitation pour continuer.

Il tira sur le bas du pull de la jeune femme et caressa la peau de la jeune femme. Elle comprit qu’il voulait qu’elle le retira. Sans cesser leur baiser, elle leva les bras. Jungkook lacha un instant les lèvres de la jeune femme et l’aida à retirer son pull. Le visage de Ha-Neul disparut un quart de seconde sous ce vêtement. Jungkook s’apprêtait à reprendre leur baiser mais les cris de détresse de sa petite amie cassèrent ce moment romantique.

La jeune femme était prisonnière de son vêtement, l’encolure de son pull s’était pris dans sa boucle d’oreille. Jungkook l’aida à se sortir de là. Au bout de plusieurs essais, il réussit à détacher la fibre du pull qui était prise dans le bijou. Ha-Neul réussit enfin à retirer entièrement son vêtement.

Ce petit incident n’avait pas coupé la libido de Jungkook qui reprit où il s’était arrêté. Ils continuèrent à s’embrasser. Ha-Neul repoussa ses cheveux qui lui tombaient sur le visage. Alors qu’elle glissait sa mèche derrière son oreille, elle remarqua un manque. Elle s’arrêta net, repoussant de son autre main Jungkook.

– Quoi ?
– J’ai perdu ma boucle d’oreille.
– C’est pas grave, je t’en paierais une nouvelle paire, fit Jungkook avant d’essayer de reprendre son baiser.

Ha-Neul ne lui en laissa pas la possibilité. Elle le repoussa de nouveau et chercha si sa boucle n’était pas tombée près d’eux. Elle zieuta tout autour d’elle mais aucune trace du bijou. Jungkook souffla, frustré de s’arrêter en si bon chemin. Il regarda Ha-Neul s’agiter devant lui. Elle attrapa son pull qu’elle avait posé à côté d’elle et l’inspecta. Elle espéra que sa boucle soit restée accrochée mais rien non plus. La jeune femme était complètement affolée à l’idée d’avoir perdu son bijou. Elle regarda une nouvelle fois autour d’elle mais rien à part le carrelage. Jungkook comprit qu’elle prenait vraiment la chose à coeur quand elle commença à se blâmer elle-même.

– Non, non, je ne peux pas le perdre. Je suis trop stupide !
– Ha-Neul, c’est juste un bijou. C’est pas grave ! Fit Jungkook en prenant la jeune femme par la main pour la calmer.
– C’est très grave ! Ce sont les boucles de mon arrière grand-mère ! Ma mère me les a offerts pour ma remise de diplôme du lycée. Elle y tient comme à la prunelle de ses yeux. Je dois absolument la retrouver !

Ha-Neul continuait à s’agiter, regardant tout autour du bassin. Jungkook comprenait un peu mieux l’angoisse de la jeune femme. Plus qu’un bijou, c’était un héritage qu’elle avait perdu. Il commença lui aussi à inspecter les lieux. Son regard s’attarda soudain sur la piscine. Il se pencha au-dessus du bassin et aperçut quelque chose de brillant dans le fond.

– Elle est là ! Annonça le garçon avant de plonger dans l’eau pour récupérer l’objet.

Elle eut juste le temps de se retourner que Jungkook était dans l’eau. Ha-Neul s’agenouilla près du bassin. Jungkook atteignit le fond en quelques secondes. Elle le vit tâter le fond de la piscine. Visiblement, il avait dû mal à retrouver un si petit objet. Les secondes défilèrent. Peu à peu, la peur gagna Ha-Neul. Pourquoi ne remontait-il pas ? Et pourquoi ne bougeait-il plus ? Elle regarda la pendule accrochée au mur, il était dans l’eau depuis une minute.

– Jungkook ! Jungkook !

La jeune femme avait beau crier son nom, il semblait de pas l’entendre. L’inquiétude s’empara d’elle. Sans réfléchir, elle sauta dans la piscine, à moitié habillée. Elle n’était pas bonne nageuse mais elle réussit à remonter Jungkook à la surface. Le garçon était au fond du bassin. Il venait justement de mettre la main sur la boucle d’oreille lorsqu’il sentit quelqu’un l’attraper et tenter de le remonter à surface. Il s’étonna de voir la jeune femme dans l’eau.

– Tu vas bien ? Fut la première chose qu’elle demanda lorsqu’ils sortirent la tête de l’eau.

Jungkook regarda sa petite amie, encore étonné de la voir dans l’eau. Bien sûr qu’il allait bien. Pourquoi avait-elle tant d’angoisse dans les yeux ?

– Je vais très bien… Pourquoi tu me regardes comme ça ?
– Tu étais dans l’eau, tu me répondais plus, j’ai cru que… Haleta la jeune femme.
– Ha-Neul, souffla le garçon avant de la prendre dans ses bras. Je voulais juste retrouver ton bijou. Tu semblais tellement y tenir.
– Peut-être mais ce n’est pas une raison pour se mettre en danger ! Tu es resté longtemps sous l’eau. Trop longtemps ! Tu ne bougeais plus, j’ai cru que tu te noyais.
– Je ne voulais pas remonter avant de l’avoir retrouvé.
– C’est complètement stupide et dangereux ! S’énerva Ha-Neul.
– Pardon de t’avoir autant inquiété. Je voulais juste retrouver ta boucle d’oreille. Ça semblait vraiment important pour toi.
– Je tiens plus à toi qu’à ce fichu bijou ! Ne me refais plus jamais un coup comme ça !

Elle frappa la poitrine du garçon. Elle lui en voulait de lui avoir fait peur ainsi. Il arrêta les coups de la jeune femme et resserra son étreinte. Ha-Neul finit par retrouver son calme. Jungkook aurait voulu lui dire qu’il avait retrouvé ce fichu bijou mais ce n’était visiblement pas le bon moment.


Namjoon raya les mots qu’il venait d’écrire. Il travaillait sur cette chanson mais bloquait sur ce couplet. Il avait écrit une dizaine de versions différentes mais rien n’allait. Il écouta une nouvelle fois la musique sur son ordinateur mais cela ne l’aida pas à trouver une nouvelle inspiration. Il fallait qu’il fasse une pause. Il ferma son ordinateur portable et se leva de sa chaise. Il se rendit à la fenêtre mais la vue d’Osaka qui s’offrait à lui ne l’aida pas à trouver une idée. Il pouvait seulement apercevoir des buildings et des gens pressés sur les trottoirs. Son regard se stoppa soudain sur une jeune femme aux longs cheveux bruns. Un instant, il crut reconnaître Ji-Kyung mais réalisa son erreur lorsqu’elle tourna la tête.

Ce n’était pas la première fois qu’il pensait la voir ainsi, au coin d’une rue. Pourtant, il était toujours aussi déçu en réalisant qu’il s’était trompé. Il savait, au fond de lui, que ce n’était pas possible. Ji-Kyung était en Corée, loin de lui. A cette pensée, son cœur se serra. Il regarda alors les photos de la jeune femme qu’il conservait dans son portable. Il soupira en se souvenant des bons moments qu’ils avaient passés ensemble.

Plus tôt dans la journée, il avait longuement parlé à Ha-Neul de son ancienne petite amie. Il avait encore dû mal à la considérer comme une ancienne relation tant ses sentiments pour elle étaient encore vivants. Elle lui manquait tellement. Soudain, il eut envie d’entendre sa voix. Juste une fois, pour une dernière fois. Accepterait-elle de lui parler ? Sans réfléchir, il appela le numéro de la jeune femme. Alors que la sonnerie retentit, Namjoon se mit à penser qu’elle avait probablement bloqué son numéro. Il ne pouvait pas lui reprocher, il avait agit n’importe comment avec elle. La sonnerie retentit une nouvelle fois. Namjoon s’attendait à tomber sur son répondeur mais cela lui suffisait, il voulait juste entendre une dernière fois la voix de celle qui avait changé sa vie.

– Allo !

Le coeur de Namjoon s’arrêta brusquement lorsqu’il comprit qu’elle avait décroché. Il resta interloqué. Il ne savait pas quoi lui dire. Pourquoi avait-elle accepté l’appel ? Il aurait peut-être osé lui laisser un message mais lui parler directement, c’était trop angoissant.

– Allo ! Répéta la jeune femme.
– Je pensais que tu avais bloqué mon numéro, répondit finalement le garçon.

Ji-Kyung n’avait pas bloqué le numéro de Namjoon. Elle n’y avait même jamais pensé même si elle lui en voulait beaucoup. Après la mort de Ah-Reum, elle ne voulut plus jamais entendre parler de lui. Elle le détestait pour l’avoir laissée toute seule alors que leur bébé allait si mal. Il n’avait pas été là lorsque Ah-Reum avait rendu son dernier souffle. Perdre un enfant était l’une des pires choses au monde. Etre seule à ce moment fût une épreuve supplémentaire.

Elle lui avait fait payer son absence. Elle fût vraiment méchante avec Namjoon lorsqu’elle lui annonça qu’elle le quittait. Elle regrettait d’avoir utilisé des mots si durs avec lui. A ce moment, elle était tellement triste d’avoir perdu son bébé, elle était en colère contre tout et tout le monde. Namjoon qui n’avait pas été à la hauteur, il fût le premier à recevoir toute sa haine.

Les semaines étaient passées. Elle était toujours triste. Elle n’acceptait toujours pas la perte de Ah-Reum, elle se pensait encore responsable de sa naissance précoce. Elle avait accouché trop tôt, elle n’avait pas été capable de mener à bien cette grossesse. Même si le corps médical l’a rassurait en lui disant que ce n’était pas de sa faute, Li-Kyung restait persuadée qu’elle avait failli dans son rôle de mère. Sa colère contre Namjoon s’atténuait de jours en jours mais pas celle qu’elle avait contre elle-même.

– Tu me manques, fit soudain Namjoon.

Il osa dire ses mots après quelques secondes de silence. Il se demanda même si la jeune femme l’avait entendu. Il avait murmuré ces mots, gêné d’avouer ses sentiments. Li-Kyung l’avait entendu mais elle ne savait pas quoi lui répondre. Elle ne savait même pas pourquoi elle avait accepté son appel. Elle n’était pas prête à lui pardonner. Elle avait moins de colère envers lui mais elle lui en voulait toujours.

– Je n’aurais pas dû appeler. Excuse-moi de t’avoir dérangé !
– Attends ! Nam !

Namjoon s’arrêta brusquement à l’écoute de son surnom. La jeune femme n’était pas la seule à l’appeler ainsi. Pourtant, l’entendre de la bouche de Ji-Kyung lui donna un frisson. Il remit son téléphone à son oreille.

– Tu me manques aussi Nam, avoua la jeune femme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s