Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 54

3 janvier 2019

La fatigue avait finalement eu raison de Jungkook. Il dormait à poings fermés sur le canapé. Assis par terre, près de la table basse, Namjoon terminait son bol de nouilles tout en regardant d’un oeil l’émission de divertissement qui passait à la télévision. Il n’avait pas réussi à en savoir plus sur le mal être de son ami mais avait réussi à le convaincre de quitter ce parc glacial.

Jungkook refusait de retourner à la résidence. Même s’il adorait les membres du groupe, il n’avait pas envie de les voir aujourd’hui. Ils s’inquiétaient tous pour lui. Depuis la veille, ils ne cessaient pas de lui demander comment il allait, lui proposant sans cesse des activités pour lui changer les idées. Tout cela partait d’une bonne intention mais Jungkook n’avait envie de rien. Il avait fini par quitter la résidence pour les fuir et s’était retrouvé à l’agence. Il regretta aussitôt ce choix : ce qu’il avait appris sur Ha-Neul là-bas le plongea dans un état de choc. Il passa ensuite la journée sur ce banc, auprès de la rivière Han, tentant de comprendre une situation incompréhensible.

Il se dit alors que la personne la plus à même de l’aider à dénouer tout cela, ce serait Namjoon. Son ami était patient, compréhensif et intelligent. Pourtant, il lui fut impossible de lui raconter la raison du départ de Ha-Neul. Trop d’émotions remontaient lorsqu’il pensait à elle. Il était épuisé physiquement et mentalement. Depuis deux jours, il n’avait pas dormi : trop de mauvaises nouvelles s’étaient enchaînées. Il n’était plus en mesure de réfléchir. Il suivit Namjoon sans savoir où il le conduisait. Mais peu importe pour le maknae du groupe, tant que ce n’était pas un lieu qui lui rappelle Big Hit. Il refusait de mettre un pied à la résidence ou à l’agence.

Namjoon se leva pour débarrasser sa vaisselle. Il vit que le bol de Jungkook était plein, il n’avait rien mangé. Le leader souffla, s’inquiétant pour la santé de son ami, tandis qu’il le regardait dormir. Le sommeil de Jungkook semblait agité, il se tourna plusieurs fois sur le canapé. A force de bouger, la couverture tomba au sol. Namjoon s’empressa de la remettre sur son ami lorsque le bip de la porte d’entrée se fit entendre. Il tourna la tête et vit alors Ji-Kyung s’avancer dans le salon.

– Bonsoir, fit la jeune femme à voix basse en apercevant Jungkook endormi.
– Bonsoir.
– Vous avez dîné ?
– Euh oui, j’ai fouillé dans tes placards, bredouilla Namjoon en montrant les bols sur la table.

Il sentit son coeur s’emballer à la vision de la jeune femme, il repensa soudain à leur dernière rencontre. Et dire que Jungkook dormait tranquillement sur ce canapé qui avait été le lieu de leurs fougueux ébats quelques jours plus tôt. Les bras chargés de sacs de courses, elle passa devant Namjoon. Il en prit un au passage pour l’aider et l’accompagna dans la cuisine.

Une fois tout les deux dans la cuisine, la jeune femme rangea ses provisions. Namjoon se mit à l’aider. Le garçon avait l’impression de revenir quelques mois en arrière lorsqu’ils faisaient ensemble ces petits gestes du quotidien comme un couple normal.

– Je te remercie d’avoir accepté qu’on vienne dans ton appartement. Il ne voulait pas rentrer et je ne savais pas trop où aller…
– Ce n’est rien.
– Je comptais sur toi pour m’aider à le faire parler mais il s’est endormi, expliqua Namjoon en tendant une bouteille de lait à la jeune femme.
– Que lui arrive-t-il ? Demanda Ji-Kyung la rangeant dans le frigo.
– L’agence a appris qu’il avait une copine hier et aujourd’hui elle l’a quitté.
– Tu penses que c’est l’agence qu’il l’a obligé ?
– Légalement, l’agence a un droit de regard sur nos fréquentations. Je suppose que l’agence a voulu mettre fin à leur relation. J’en sais trop rien en fait, il est muet comme une carpe. Il dit juste qu’elle l’a trahi. Pourquoi il dit ça ? Si c’est à cause de l’agence, pourquoi il parle de trahison ?

Namjoon soupira. Il voulait aider Jungkook mais sans avoir toutes les pièces en mains, il était incapable de résoudre ce puzzle. Cette rupture c’était bien plus qu’une histoire de coeur. La découverte de la relation de Jungkook et Ha-Neul par l’agence allait avoir un impact sur tout le groupe. Il ne savait pas encore dans quelles mesures exactement mais il savait que lui aussi serait impacté. Pourrait-il continuer à voir Ji-Kyung ? Est-ce que l’agence l’obligera lui aussi à la quitter ? Enfin, pour la quitter, il fallait encore qu’ils soient en couple, chose qui n’était pas le cas. En tout cas, petite amie ou non, il ne voulait pas rompre le contact avec elle. Ils avaient réussi à construire de nouveaux liens, il ne voulait pas que tout s’effondra de nouveau à cause de l’agence.

– Namjoon, ça va ?

Ji-Kyung passa la main devant les yeux de Namjoon qui n’eut aucune réaction. Il était complètement pris dans ses pensées. Il finit par reprendre conscience et s’aperçut alors que les courses étaient toutes rangées et que la jeune femme était juste devant lui. Il la prit soudain dans ses bras et la serra contre lui. Un peu surprise, elle tenta de s’éloigner mais Namjoon resserra son étreinte.

– S’il te plait, juste trente secondes.

Ji-Kyung fut surprise d’entendre ce ton suppliant de la part du rappeur et décida de le laisser faire. De longues minutes passèrent mais Namjoon ne semblait pas vouloir la lâcher. La jeune femme commença à sérieusement s’inquiéter.

– Que se passe-t-il ? Je me doute que tu t’inquiètes pour Jungkook mais je te connais. Il y autre chose, non ? Parles moi.

Ji-Kyung obligea Namjoon à la regarder mais il ne lui dit rien. Il semblait juste perdu.

– Tu m’en veux pour l’autre fois ? Je n’aurais pas dû me jeter sur toi. On est plus ensemble et j’agis encore comme…
– Ji-Kyung, moi aussi j’en avais envie. Je t’aime toujours, avoua Namjoon.
– Nam…

La jeune femme sembla gênée par cette révélation. Elle tourna la tête n’arrivant plus à soutenir le regard de Namjoon. Elle recula d’un pas et Namjoon la lâcha finalement en réalisant que les sentiments n’étaient pas partagés. Il eut l’impression d’avoir son coeur pris dans un étau. Il n’aurait pas pensé souffrir une nouvelle fois à cause de Ji-Kyung. Maintenant, il pouvait partir sans regrets. Il avait toujours espéré que la jeune femme lui donna une seconde chance. Après tout, ils étaient toujours connectés, pas seulement sexuellement.

Depuis leur reprise de contact, Namjoon avait longuement réfléchi sur sa relation avec elle. Il pensait être la raison de leur rupture : ses absences, le fait de faire passer sa vie professionnelle en premier plan ou sa décision de cacher sa relation à tout le monde. Il avait épuisé la patience de Ji-Kyung mais pensait que son amour était toujours intact. En la voyant hésitante à sa confession, il réalisa qu’il était le seul à vouloir recoller les morceaux.

– Namjoon ! Attends !
– Je vais réveiller Jungkook, on ferait mieux de partir !

Namjoon allait allier le geste à la parole mais Ji-Kyung l’en empêcha. Elle agrippa le bras du rappeur et le poussa ensuite vers le frigo. Le dos de Namjoon rebondit sur l’appareil électroménager. Il fût surpris de la force déployer par la jeune femme mais encore plus le comportement de cette dernière.

Elle écrasa ses lèvres sur les siennes. Un baiser fougueux auquel Namjoon répondit immédiatement. Il ne pouvait pas croire que Ji-Kyung n’avait plus aucun sentiment pour lui. Son baiser était si désespéré que Namjoon eut l’impression qu’elle cherchait un moyen de le retenir.

La repousser lui demanda un énorme effort mais il savait que la situation allait une nouvelle fois déraper s’il n’y mettait pas fin immédiatement. A contre coeur, il saisit la jeune femme par les épaules puis la repoussa pour détacher ses lèvres des siennes. Il ne voulait qu’une chose, les embrasser de nouveau. Surtout en voyant ses lèvres brillantes qui semblaient l’appeler. Cependant il fallait qu’il arrêta de laisser ses émotions diriger ses actions. Il ne regrettait pas sa dernière nuit avec la jeune femme mais ils ne pouvaient pas continuer à agir toujours ainsi.

– Je t’aime Nam. Je n’ai jamais cessé de t’aimer.

Namjoon essaya de lire la sincérité de Ji-Kyung dans son regard. Il était clair qu’elle ne disait pas ces mots pour lui faire plaisir, elle le pensait réellement. Il lâcha la jeune femme, elle en profita pour se rapprocher de lui de nouveau, passant ses bras autour de son cou. Elle ne le quitta pas des yeux une seule seconde et continua ses explications.

– J’étais malheureuse à cause d’Ah-Reum. Je cherchais un responsable à sa mort. C’était tellement plus simple de t’en vouloir ! Je m’en voulais aussi à moi-même, je n’arrivais pas à croire que tu me pardonnerais un jour. Si j’avais été capable de poursuivre cette grossesse de quelques semaines, notre fille serait…
– Ji-Kyung, tu n’es pas responsable ! Affirma Namjoon. Personne n’est responsable !
– Comment tu peux aimer une fille comme moi ? Je suis tellement quelconque ! Je ne suis pas aussi talentueuse ou intelligente que toi ! Tu réussis dans la musique alors que je suis une simple employée de bureau. Je suis nulle comparée à toi, je ne suis même pas capable de faire une chose aussi naturelle que mettre au monde un enfant en bonne santé ! Pourquoi m’aimes-tu ?
– Je pourrais te donner des milliers de raisons, fit Namjoon avant de marquer une pause. La seule qui compte c’est parce que c’est toi.


Lalisa et Jimin marchaient sur cette plage déserte. Les vagues déferlaient sur le rivage. Le son doux et régulier des vagues tranchait avec la musique étourdissante de la boîte de nuit où ils étaient quelques minutes plus tôt. Soudain, Lalisa s’arrêta et retira ses vêtements, sous les yeux ahuris de Jimin. Elle se retrouva en sous-vêtements devant le garçon qui, même si la vue était loin d’être déplaisante, était gêné de la voir si peu vêtue.

– Bah alors, tu attends quoi ? S’exclama la thaïlandaise. Déshabilles toi !

Le garçon qui avait mis ses mains devant lui pour cacher la vision trop érotique de la jeune femme resta sans voix. Visiblement, l’alcool lui montait à la tête, elle racontait n’importe quoi. Il voulut lui en faire la remarque mais il vit alors la jeune femme courir vers l’océan et plonger la tête la première dans l’eau.

– Lalisa, on ne devrait pas se baigner, il fait nuit et….
– Tu as peur ? Allez ! On a dit qu’on faisait tout ce qu’on voulait cette nuit ! J’ai envie d’un bain de minuit, pas toi ?

Jimin commença à regretter d’avoir lancé cette idée : faire tout ce dont ils avaient envie. Lorsqu’il avait proposé la chose, ça semblait une bonne idée mais il aurait dû y réfléchir à deux fois avant. Il n’était pas rassuré à l’idée de se baigner en pleine nuit mais il était encore moins rassuré de savoir Lalisa seule dans l’eau alors qu’elle avait enchaîné les verres. Il se déshabilla, prenant le soin de plier ses affaires avant de les poser sur le sable fin. Ne portant que son caleçon, il se décida à entrer dans l’eau. Il s’attendait à ce que l’eau soit bien plus froide mais il oublia qu’il était en Thaïlande et que la mer était presque aussi chaude qu’à la piscine.

Il fit quelques mouvements de brasse puis s’aperçut soudain que tout était silencieux. Il regarda tout autour de lui et son rythme cardiaque s’intensifia lorsqu’il réalisa que Lalisa avait disparu. Il cria son nom mais aucune trace de la jeune femme. Jimin commença à paniquer lorsque Lalisa apparut soudainement devant lui en criant. La jeune femme se mit à rire. Jimin, lui, ne riait pas du tout. Au contraire, il était furieux. Elle voulut l’effrayer mais elle comprit rapidement que sa petite blague n’avait pas fonctionné lorsqu’elle croisa le regard de Jimin.

– Ce n’est pas drôle ! J’ai cru un instant que tu t’étais noyée.

Mécontent de s’être fait avoir de la sorte, il fit demi-tour pour sortir de l’eau. Il nagea vers la plage mais Lalisa tenta de le rattraper. La jeune femme voulait juste détendre l’atmosphère, c’était visiblement raté.

– Attends ! Tu m’en veux ? C’est juste une petite blague ! Jimin c’est …. Ah !

Lalisa se mit soudain à crier tout en agitant les bras. Jimin s’éloigna, trouvant que cette mauvaise blague n’avait que trop duré. Les cris continuèrent derrière lui. Il finit alors par se retourner pour apercevoir au loin Lalisa qui continuait à remuer les bras. Elle coulait de temps à autre puis remontait pour reprendre son souffle.

– Je t’ai dit que ce n’était pas drôle !

Jimin râla contre sa petite amie. Il pensait qu’elle lui jouait encore un tour en simulant cette fois une noyade. Et cette fois, elle jouait drôlement bien la comédie. Elle allait finir par véritablement se blesser à faire cela.

– Jimin ! Cria la jeune femme avant de boire la tasse.

Jimin remarqua soudain qu’elle ne riait plus, loin de là. Elle pleurait entre deux coulées. Elle semblait vraiment apeurée. Jimin comprit alors qu’elle ne simulait pas, elle se noyait réellement. Son sang ne fit qu’un tour en comprenant le temps qu’il venait de perdre. Il nagea à toute vitesse vers la jeune femme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s