Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 55

3 janvier 2019

A bout de souffle, Jimin et Lalisa retrouvèrent le rivage. Encore choquée, la jeune femme était soutenue par Jimin. Elle tenait à peine sur ses jambes. Il l’aida à sortir de l’océan et à s’asseoir sur le sable. Elle sanglotait. Le garçon ne savait pas trop si c’était à cause du choc où à cause de la douleur.

– Est-ce que ça va ? Demanda Jimin en détaillant chaque parcelle du corps de Lalisa. Tu es blessée ? Où as-tu mal ?
– Là, fit Lalisa en désignant son mollet.

Le danseur examina la jambe de la jeune femme. Aucune plaie apparente. Il massa le mollet et Lalisa grimaça. Il comprit rapidement l’origine du problème.

– Tu as une crampe, ça va passer, rassura le garçon.

Jimin fit quelques points de compression sur le mollet de Lalisa. Au bout de quelques minutes, la crampe disparut. La jeune femme semblait aller beaucoup mieux. Jimin s’assit à ses côtés. Elle posa sa tête sur son épaule. Le couple resta quelques instants ainsi, à regarder les vagues s’échouer sur le sable. Soudain, un frisson parcourut Jimin. Il baissa la tête et vit la main de Lalisa effleurer sa côte.

– Ça t’a fait mal ? Demanda-t-elle en passant ses doigts sur le tatouage du jeune homme.
– Un peu.
– Je suis désolée. Je pensais que ce serait romantique, un bain de minuit, tu sais, comme dans les films. Mon plan est complètement tombé à l’eau.
– C’est bien le cas de le dire, fit en riant Jimin.
– Tu te moques de moi ? S’indigna la jeune femme. T’es pas gentil !

Le jeune femme lui donna un léger coup de coude. Jimin tomba sur le côté et se plia en deux se plaignant d’une vive douleur. Affolée de l’avoir blessé, elle n’arrêta pas de s’excuser. Son esprit s’agita, ne sachant pas quoi faire ou dire. Il était censé performer dans quelques jours pour une cérémonie de prix. Elle ne se pardonnerait jamais de l’empêcher de monter sur scène. Doucement, elle se pencha vers lui pour voir comment il allait. Jimin était allongé sur le côté, elle n’arrivait pas à voir son visage. Elle se rapprocha un peu plus lorsqu’il se retourna soudain. Lalisa se retrouva alors allongée sur le dos, Jimin sur elle, le sourire aux lèvres.

– Moi aussi je peux être un bon comédien.
– Tu faisais semblant ? C’est pas drôle ! Se plaignit la jeune femme. Je me suis inquiétée.
– Maintenant tu sais ce que j’ai ressenti quand tu as disparu dans l’eau.

Lalisa lui en voulait de jouer avec ses nerfs mais c’était de bonne guerre. Elle avait vraiment eu peur pour lui alors qu’il risquait seulement de se blesser. Il avait dû avoir encore plus peur pour elle sachant qu’elle risquait la mort. Elle replaça la mèche de cheveux qui tombait devant les yeux de son petit ami. Elle laissa glisser ses mains sur sa mâchoire puis prit son visage en coupe. Elle croisa le regard de Jimin. Elle pensait y lire un air satisfait de vengeance mais elle crut déceler de l’inquiétude. Son coeur se serra, elle était à la fois triste de le voir s’inquiéter autant mais heureuse de l’intérêt qu’il lui portait.

– Je t’aime Lalisa !
– Je t’aime aussi.

Un sentiment de bien-être envahie la jeune femme. Elle était heureuse d’entendre ses mots de la part de Jimin mais encore plus de voir son sourire lorsqu’elle lui répondit sans hésiter la même chose. Elle avait déjà dit ses mots à d’autres garçons mais elle n’avait jamais ressenti cette sensation délicieuse au creux de son estomac. Était-ce cela être amoureux ? Elle n’était pas en état de disserter sur ce sujet pour le moment. Elle avait d’autres idées en tête en voyant Jimin au-dessus d’elle.

Elle rapprocha le visage de Jimin pour rejoindre ses lèvres dans un doux baiser. Elle enroula ses bras autour du cou du garçon pour l’attirer encore plus près d’elle. Elle enfouit son visage dans son cou humant cette odeur si réconfortante : ce parfait équilibre entre ce parfum de luxe et l’odeur de Jimin. Les lèvres de Lalisa caressèrent la peau de Jimin qui frissonna à son passage. Elle déposa un multitude de baisers au goût de sel, le long de sa mâchoire.

Elle retrouva les lèvres enfiévrées de Jimin. Ils échangèrent un baiser passionné. Elle se détacha finalement du garçon pour reprendre sa respiration. Elle en profita pour admirer la vue qui s’offrait devant elle. Elle l’avait toujours trouvé beau mais ce soir, éclairé par lune, elle le trouvait terriblement sexy.

– Tout va bien ? S’inquiéta Jimin en voyant la jeune femme se figer et l’observer.

Un sourire amoureux s’étendit sur le visage de Lalisa. Elle laissa glisser sa main sur le torse de Jimin qui tressaillit à ce mouvement.

– Je crois que je suis prête.
– Tu crois ou tu es sûre ?
– Je… bredouilla la jeune femme.

Jimin comprit qu’elle faisait allusion au fait de coucher ensemble. Même s’il en mourrait d’envie, il ne voulait pas brusquer les choses. L’agression de Lalisa remontait seulement à quelques semaines, était-elle vraiment prête ?

– Si tu hésites c’est que ce n’est pas le bon moment, trancha Jimin.
– Mais tu pars dans quelques heures et je ne sais pas quand…

Lalisa tourna la tête sur le côté, gênée. En réalité, il avait raison. Elle n’était pas prête mais une petite voix dans sa tête lui répétait sans cesse qu’il n’allait pas attendre éternellement. Jimin avait beau lui répéter qu’il attendrait le temps qu’il faudrait, elle s’en voulait de le torturer autant. Elle avait bien senti que Jimin n’était pas si indifférent à ses caresses et ses baisers. Jimin prit délicatement le menton de la jeune femme entre ses doigts et l’obligea à la regarder.

– Mon coeur, quand se sera le bon moment, je serais encore là.
– Et si on peut plus se voir ? S’inquiéta Lalisa. Taehyung a bien dit que ton agence allait…
– Celui qui arrivera à m’éloigner de toi n’est pas encore né ! Crois-moi, tu ne vas pas te débarrasser de moi si facilement.


Jungkook se réveilla brusquement, quittant ce cauchemar où il voyait Ha-Neul s’éloigner tandis qu’il courait derrière elle sans réussir à la rattraper. Il regarda tout autour de lui, étonné de se retrouver sur un canapé. Il se demanda où il était puis se souvint que Namjoon l’avait conduit chez Ji-Kyung.

Il entendit des voix venir de la pièce d’à côté. Il s’avança doucement et s’aperçut qu’il s’agissait d’une conversation entre Namjoon et Ji-Kyung. Il hésita à se manifester, ce n’était pas vraiment le bon moment. Il entendit Namjoon révéler qu’il l’aimait toujours et son coeur se serra lorsqu’il comprit que Ji-Kyung restait silencieuse.

– Namjoon ! Attends !
– Je vais réveiller Jungkook, on ferait mieux de partir !

En entendant la voix de Namjoon se rapprocher, Jungkook se recula, peu enclin à se faire prendre en train d’écouter aux portes. Pourtant, au lieu de voir apparaître son leader dans le salon, il entendit un boum puis quelques secondes plus tard, il reconnut la voix de Ji-Kyung.

– Je t’aime Nam. Je n’ai jamais cessé de t’aimer.

Jungkook esquissa un sourire. Namjoon devait être tellement heureux d’entendre ses mots. Le benjamin du groupe se sentit mal à l’aise à rester là. Il laissa le couple se retrouver et décida de quitter l’appartement.

Quelques minutes plus tard, il se retrouva dans les rues de Séoul. Il ne savait pas trop où aller. Il pensait à Namjoon et Ji-Kyung. Les entendre se réconcilier lui donna un peu d’espoir. Ils avaient traversé de terribles épreuves et pourtant, ils avaient compris qu’ils étaient plus forts ensemble. Jungkook voulut croire que sa relation avec Ha-Neul avait encore une chance. Après tout, la mort de Ah-Reum avait détruit la relation de son ami et pourtant, l’amour avait réussi à les réunir de nouveau.

Jungkook se mit à penser que le chantage de l’agence serait leur épreuve à eux. Il se raccrocha à l’idée que son couple pouvait se relever de cette épreuve. Décidé à tout tenter, il prit la direction de la maison des Kim. En arrivant dans cette rue enneigée, les souvenirs remontèrent : il revoyait Sun Oh et Ha-Neul. Il regrettait tellement d’avoir agi si impulsivement. Ce coup de poing n’avait duré qu’une seconde et ses conséquences semblaient sans limites.

Soudain, il l’aperçut. Elle était là. Ha-Neul déposait la poubelle dans la benne collective au coin de la rue. Jungkook eut peur qu’elle s’enfuit et décida de s’approcher sans dire un mot. Elle refermait le couvercle de la benne et se tournait pour repartir vers chez elle lorsqu’elle vit Jungkook. Elle se figea et son coeur manqua un battement.

– Ton père a menti, tu n’es pas repartie à Los Angeles.
– Jungkook, s’il te plait va-t-en.

Elle tenta de parler sur un ton le plus neutre possible, ne laissant paraître aucune émotion. Pourtant intérieurement, ça bouillonnait. Maintenir cette poker face lui demandait un effort surhumain. Elle savait qu’elle avait blessé Jungkook, elle avait agi lâchement en partant sans explications. Elle préférait être considérée comme la méchante de l’histoire plutôt qu’il apprit la vérité.

La jeune femme remonta la rue pour vite retourner chez elle mais Jungkook réussit à l’arrêter. Il ancra son regard dans le sien, cherchant à y lire la moindre faille. Ha-Neul déglutit mais inspira un grand coup. Elle ne devait pas flancher, pas maintenant. Elle mourrait d’envie de se jeter dans ses bras mais elle ne pouvait pas. Elle avait fait un choix, elle devait s’y tenir. Elle ne devait pas se laisser avoir par les yeux attendrissants de Jungkook.

– Laisse-moi passer ! Exigea-t-elle en poussant légèrement le garçon.
– Ha-Neul, je t’en supplie. J’ai besoin de comprendre.
– Il n’y a rien à comprendre. C’est fini entre nous.

Jungkook eut l’impression de recevoir un coup. Il était comme un boxeur qui venait de prendre son premier oppercut mais le garçon n’allait pas abandonner au premier round. Il souffrit d’entendre cela mais n’abandonna pas son idée de sauver son couple.

– Mon agence te met la pression ? C’est pour cela que tu agis ainsi ?
– Jungkook…
– Je te promets de parler à Monsieur Bang, coupa le garçon. On trouvera une solution pour que l’agence valide notre relation.
– Jungkook, fit Ha-Neul qui n’arrivait pas à l’arrêter.
– D’une façon ou d’une autre, il sera obligé de l’accepter.
– Jungkook arrête ! C’est fini ! S’il te plaît, oublie-moi, ça vaut mieux.

Ha-Neul finit par crier et obtint enfin son attention. Il la regarda dans le blanc des yeux. Il la connaissait bien, il savait qu’elle n’était pas sincère. Elle semblait essayer de se convaincre elle-même mais sa voix éraillée lui prouva qu’elle était pleine d’émotions.

La jeune femme sentit qu’elle était sur le point de flancher lorsqu’elle vit les yeux remplis d’incompréhension et de tristesse de Jungkook. Elle était à deux doigts d’envoyer aux ordures ce terrible accord qu’elle avait signé avec la Big Hit.

– Cela vaut mieux pour qui ? Je t’aime Ha-Neul. Je ne veux pas te perdre. On a toujours été honnête l’un envers l’autre, depuis nos premiers messages. Alors regarde moi dans les yeux et dis moi la vérité.

La jeune femme était sur le point de craquer, une nouvelle fois. Il y a quelques mois, il lui avait dit ces mêmes mots pour l’obliger à avouer ses sentiments. Pourquoi fallait-il qu’il vienne la voir ? Elle n’allait pas tenir bien longtemps s’il jouait à ce petit jeu. Son esprit s’embrouillait tandis que Jungkook se rapprochait d’elle.

– Jungkook…
– Dis moi que mon manager m’a menti ! Tu n’as pas pris l’argent offert par l’agence pour me quitter !

Ha-Neul fit les yeux ronds, surprise qu’il soit au courant. Elle resta sans voix devant son ex petit ami. Cela devait rester secret, pourquoi était il courant ? L’agence avait promis de ne rien dire. Elle se sentit bête d’avoir cru à leurs paroles. Elle était déjà dégoûtée d’avoir signer cet accord, elle se sentait si misérable. Elle l’était encore plus en lisant dans les yeux de Jungkook du mépris. Elle voulait lui dire qu’elle l’aimait et qu’elle ne faisait que le protéger mais ça ne servirait à rien.

Le silence de la jeune femme sonna le glas de leur relation. Jungkook comprit alors que tout cela n’était pas un simple mauvais rêve. Il avait un moment espérer que tout cela ne soit qu’un malentendu. Il aurait tellement préféré avoir mal compris. Son Ha-Neul n’avait pas pu lui faire ça. Comment avait-il pu se tromper à son sujet ? Il commençait à tout remettre en question. Avait-elle été sincère avec lui ? S’était-elle rapprochée de lui uniquement pour l’argent ?

– Est-ce que tu m’as seulement aimé ?
– Jungkook, je…

L’entendre douter de son amour fissura le masque d’impassibilité de Ha-Neul. Les larmes coulèrent le long de ses joues. Comment pouvait-il se poser cette question ? Avait-il une réelle incertitude ou disait-il cela seulement pour la blesser ? S’il voulait lui faire mal, il ne pouvait pas mieux s’y prendre.

Ha-Neul restait immobile, toujours sous le choc. Jungkook la regarda, les yeux remplis de déception devant cette non réaction. Apprendre qu’elle avait accepté de l’argent de la part de l’agence pour le quitter l’avait déçu mais il aurait pu lui pardonner. Le monde du divertissement était connu pour être impitoyable, Ha-Neul avait pu se faire manipuler et accepter cet accord contre son gré. Jungkook n’aurait pas été étonné qu’elle soit menacée par l’agence.

Ce qui brisa son cœur, ce fût le silence de Ha-Neul. Il recula d’un pas, la fixant toujours. “Dis quelque chose” cria intérieurement Jungkook. Pourquoi se murait-elle dans le silence ? Il se recula de nouveau d’un pas espérant qu’elle tendit le bras pour le rattraper. Ha-Neul ne fit rien, elle ne dit rien. Jungkook sentit l’air lui manquer. Il eut l’impression que tout son monde s’écroulait. Il n’était plus dans cette rue enneigée, tout semblait noir autour de lui. Il était dans le néant avec Ha-Neul qui ne pouvait pas répondre à cette question pourtant si simple.

Il avait sa réponse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s