Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 56

4 janvier 2019

Ce matin, Jungkook avait eu besoin de se défouler et avait enchaîné les exercices à la salle de sport de l’agence. Il avait surtout besoin d’être occupé pour arrêter d’avoir en tête Ha-Neul. A chaque fois qu’il pensait à elle, son visage apparaissait dans son esprit. Son coeur se serrait en se souvenant qu’elle ne l’avait jamais aimé et qu’elle avait simplement profité de lui.

Le garçon passa rapidement à la douche. Dans les vestiaires, il se sécha et enfila des vêtements puis farfouilla dans son sac à la recherche d’une paire de chaussettes propres. Il les trouva tout au fond au de sac mais il tomba alors sur un objet qui n’avait rien à faire là : un écrin à bijoux.

Avec tout ce qui s’était passé ses derniers jours, il avait complètement oublié qu’il avait caché ce cadeau ici. Il ouvrit l’objet laissant apparaître un collier. Il aurait dû l’offrir pour l’anniversaire de celle qu’il pensait être son âme sœur.

Ha-Neul aurait été magnifique avec, se mit à penser le garçon. Son esprit commença à divaguer à la vue de ce bijou mais rapidement, Jungkook s’obligea à chasser cette image de sa tête. Ha-Neul ne méritait pas qu’il perdit son temps à se lamenter à son sujet. Ce 3 janvier aurait dû une soirée romantique pour fêter l’anniversaire de la jeune femme. Il allait se souvenir de cette date mais pour une raison beaucoup plus sombre. Ce 3 janvier 2019 restera le jour où Jungkook décida qu’il ne tomberait plus jamais amoureux.

Un bruit sec se fit entendre dans la pièce lorsqu’il referma brusquement ce coffret cadeau. Il le jeta ensuite dans la poubelle avant de quitter les lieux. Il n’avait pas vu l’heure passée, il devait se rendre à une importante réunion. Il pressa le pas dans le couloir.

– Jungkook !

Ce dernier se stoppa en entendant son nom. Il se retourna et vit Namjoon courir à travers le couloir pour le rejoindre. Le garçon portait les mêmes vêtements que la veille. Il avait sûrement passé la nuit chez Ji-Kyung.

– Tu vas bien ? S’enquerra le leader.
– Pourquoi ça n’irait pas ?
– On s’est inquiété, tu as disparu de l’appartement.
– Je t’ai envoyé un message disant que je vous laissait tranquille tous les deux. Et puis je ne suis pas un gamin, s’énerva soudain Jungkook. Je n’ai pas à te tenir informer de mes faits et gestes !
– Je me fais juste du souci. Tu étais si abattu hier, le long de la rivière Han. J’ai eu peur que tu fasses quelque chose que tu regrettes. Je sais que Ha-Neul te manque et…
– Ne prononce pas le nom de cette…

Le chanteur grommela entre ses dents, sachant que Namjoon n’aimerait pas les mots qu’il voulait utiliser pour la décrire. Il avait tiré un trait sur la jeune femme et espérait qu’on arrêta de lui parler de cette profiteuse. Namjoon fût étonné de ce retournement de situation. La veille, Jungkook avait bien dit qu’il éprouvait de la haine contre elle mais il avait avoué avoir encore des sentiments pour la jeune femme. Aujourd’hui, il était clair que Jungkook n’éprouvait que de l’inimitié. Plus que de la colère, c’était de la haine pure et simple.

– J’aurais dû la laisser se noyer dans la rivière Han !
– JK, tu ne penses pas ce que tu dis !

Le regard dur et la mâchoire serrée, Jungkook fixait son aîné. Namjoon déglutit en se rendant compte qu’il était sérieux. Il ne l’avait jamais vu aussi vindicatif. Il aurait voulu lui dire qu’il ne devait pas parler ainsi mais cela ne servirait à rien. Jungkook ne semblait pas prêt à l’écouter. Il suivit du regard le chanteur qui s’éloigna dans le couloir pour regagner le lieu de rendez-vous.


La réunion battait son plein. Sur le grand écran accroché au mur, le manager venait de faire le point sur les semaines à venir. Le comeback du groupe était prévu pour avril. L’album était finalisé, le groupe avait pu entendre la dernière version proposé par le producteur. Tout le monde avait validé la dernière chanson, que ce soit le staff ainsi que les membres du groupe.

Le planning très chargé défila sur l’écran : les sessions de photos pour l’album, le tournage du clip et des vidéos trailer. A côté de la préparation de ce comeback, s’ajoutaient les tournages pour Run BTS, une série de concerts et diverses autres publicités à tourner.

Le manager annonça au groupe une extension à la tournée en cours. A compter de mai, ils allaient performer dans des stades aux quatre coins du monde. L’excitation gagnait le groupe. Tout le monde était impatient d’y être, surtout en apprenant que le mythique stade Wembley était sur la liste.

– Bien, la réunion est terminée. Merci à tous de votre présence, fit le manager en fermant son ordinateur.

Tout le monde rassembla ses affaires et se pressa vers vers la sortie. Les membres s’apprêtaient à faire de même, surtout qu’ils devaient maintenant se rendre en salle de répétition. Ce weekend, se tenaient les Golden Disk Awards, ils devaient y performer Idol et Fake Love. Ils n’avaient que cette journée pour peaufiner les derniers détails.

– Les garçons, attendez, j’ai autre chose à vous dire !

Les sept garçons reprirent leur place autour de la table tandis que le manager referma la porte derrière le dernier membre du staff à quitter la pièce. Un silence plana dans la pièce. Ils étaient tous, enfin sauf Jungkook qui se doutait qu’on allait parler de lui, suspendus aux lèvres du manager.

– Comme vous le savez, quelqu’un a déposé une plainte contre Jungkook. Par chance, cet individu à retirer sa plainte et le scandale a été évité de peu. L’agence a décidé de prendre des mesures pour éviter que ce genre de soucis ne se reproduise à l’avenir.
– Jungkook a fait une erreur en frappant ce garçon, cela ne se reproduira plus, promit Namjoon.
– Cela n’aurait pas dû arriver ! Pas même une fois ! Expliqua le manager.
– Ce n’est pas de sa faute, ce mec disait des choses horribles sur sa petite copine ! D’accord, il n’aurait pas dû être violent mais on peut dire qu’il avait des circonstances atténuantes, défendit Suga.

Un brouhaha se fit entendre autour de la table. Tout le monde approuvait les dires du garçon. Jungkook tourna la tête vers Suga, il ne s’attendait pas à ce qu’il prenne sa défense ainsi. Mais après tout, ce n’était pas étonnant, Suga n’aimait pas l’injustice. Le manager se fâcha soudain, voulant probablement prouver que les membres n’avaient pas leur mot à dire là-dessus.

– L’agence n’aurait pas à gérer ce problème s’il n’avait pas eu de petite copine ! Je ne pense pas que vous vous rendez compte de l’impact d’un tel scandale aurait pu avoir sur le groupe et sur l’agence ! Le groupe génère des millions de bénéfices ! Si votre image est entachée, nous allons perdre des contrats.
– Au gros, nous sommes les vaches à lait de Big Hit ! S’indigna Jimin.
– Ne faites pas ces têtes ! Vous savez très bien que le but premier de tout entreprise est le profit ! L’agence vous considère comme des artistes mais il ne faut pas oublier tout ce qui gravite autour de vous ! Des centaines d’employés dépendent de vous ! Si un scandale éclate, ce n’est pas simplement votre carrière qui prend fin, c’est aussi celles de tous ceux qui travaillent de près ou de loin pour vous au sein de la Big Hit.
– Nous le savons, temporisa Namjoon. Nous avons tous conscience de tout cela.

Le manager qui était resté debout tout du long se laissa finalement tomber sur sa chaise. Il travaillait auprès du groupe depuis plusieurs années maintenant. Il s’était attaché à chacun d’eux. Il croisa le regard de Jungkook qui semblait s’en vouloir encore d’avoir créé ce remue-ménage au sein de l’agence. C’était le membre qui semblait le plus calme de l’assemblée, il ne disait pas un mot. Le manager savait bien qu’il était responsable de cette apathie. Il avait révélé, sans le vouloir, au détour d’une discussion un peu houleuse que Ha-Neul avait accepté à un accord avec l’agence pour le quitter.

Les autres membres semblaient un peu plus sur la défensive. L’agence leur imposait déjà pas mal de contraintes, ils se seraient bien passés d’une nouvelle interdiction. Le manager ne faisait qu’appliquer une décision prise par les dirigeants et actionnaires de l’entreprise. Il trouvait lui aussi que cette décision était disproportionnée mais il n’avait malheureusement pas son mot à dire.

– Afin d’éviter qu’un problème de ce genre puisse se reproduire, l’agence a décidé d’interdire les relations amoureuses.
– Comme si on avait le temps d’avoir quelqu’un, se plaignit Jin.
– Certains d’entre vous réussissent à trouver le temps, répondit le manager. N’est ce pas Jimin ? Tu penses qu’on ne sait pas que tu es parti rejoindre une fille en Thaïlande ?
– Je refuse de quitter Lalisa ! S’exclama Jimin.
– Vous avez signé un contrat, tu n’as pas ton mot à dire là dessus. Tu ferais mieux de le faire toi-même avant que ce soit l’agence qui s’en mêle.
– Mais…
– Jimin, penses à tout ce que tu as sacrifié ! A tout ce que vous avez sacrifié pour arriver à ce niveau ! Vous avez trop travaillé pour ce succès ! Vous ne pouvez pas risquer de tout perdre ! Tu es jeune Jimin, tu as tout le temps de tomber amoureux !

Jimin refusait de se plier à cette demande mais il ne pouvait pas mettre le groupe en difficulté par égoïsme. Il fit mine de céder à cette demande ignoble. Il croisa le regard de son meilleur ami qui n’était pas dupe. Le manager en revanche, sembla le croire sincère, ce qui marqua la vraie fin de la réunion. Il abandonna le groupe pour revenir à son bureau. Les membres quittèrent la pièce à l’exception de Namjoon qui resta collé à son siège.

– Namjoon, tu viens ? Demanda J-Hope sur le pas de la porte.
-Je vous rejoins tout de suite, répondit son ami. J’ai un appel à passé.

Cette décision était prévisible mais Namjoon avait espéré que l’agence se contenta d’un simple rappel à l’ordre. Le manager n’avait pas évoqué Ji-Kyung mais cela ne signifiait pas que l’agence n’était pas au courant. Et si elle ne l’était pas encore, elle le serait bientôt. Il savait déjà pour la copine de Jimin et pourtant elle ne vivait pas dans le pays. L’agence ferait tout pour préserver sa poule aux œufs d’or. Il imaginait très bien l’agence coller un garde du corps à chaque membre et en profiter pour espionner leurs allers et venus. Jungkook en avait fait les frais quelques jours plus tôt.

– Allô !

Namjoon souffla d’exaspération lorsqu’il entendit la voix de Ji-Kyung raisonner à l’autre bout du fil. La jeune femme semblait si heureuse alors qu’il s’apprêtait de nouveau à piétiner son cœur. Le couple était de nouveau ensemble depuis moins de vingt quatre heures que Namjoon lui brisait déjà le cœur.

– Chaton, je ne vais pas pouvoir venir te voir ce soir.
– Oh, tu as du travail. Ce n’est pas grave, on se verra demain.
– Demain je ne pourrais pas non plus. Ni les jours suivants. L’agence nous oblige à rester célibataire. On ferait mieux de ne plus se voir.
– Quoi ? Tu me quittes ?
– Non ! S’offusqua le rappeur. Jamais de la vie. Seulement, je pense que je serais surveiller pendant un moment. – On devrait éviter de se rencontrer.

Namjoon proposa cette solution à contre coeur. Ji-Kyung lui avait trop manqué ces derniers mois. Leur période de séparation lui permit de comprendre à quel point il l’aimait. Il pensait avoir une deuxième chance avec elle mais le sort semblait s’acharner contre lui pour compliquer leur relation. Il aurait compris qu’elle refusa cet arrangement. Il lui avait promis d’être plus présent et voilà qu’il revenait sur cet engagement presque aussitôt.

– Combien de temps ? Demanda finalement Ji-Kyung après un moment de réflexion.
– Le temps qu’il faudra.
– Nam… on vient tout juste de se retrouver. C’est pas juste.


5 janvier

Lalisa poussa la porte de sa chambre, heureuse de retrouver son petit cocon. Elle avait adoré ses vacances en Thaïlande, particulièrement les trois jours avec Jimin mais elle était contente de retrouver sa chambre d’étudiante. Elle savait qu’en étant à Los Angeles, elle n’allait pas avoir une minute à elle. Elle allait reprendre les cours et son travail à l’épicerie. Cela l’arrangeait d’être si occupée, ça l’empêchait de se lamenter en pensant à Jimin qui se trouvait de l’autre côté de l’océan.

– Quand on parle du loup ! S’exclama la jeune femme.

Un bip, indiquant l’arrivée d’un message de Jimin retentit dans sa poche. Elle s’empressa de lire son message.

Jimin :
Welkome home !

Lalisa :
On dit “Welcome home”.

Jimin :
Ouais, c’est pareil. 😠 Tu m’as compris !

Lalisa sourit devant son téléphone. Jimin et l’anglais, ça faisait deux et ça risquait de rester ainsi. Elle s’en voulait de le corriger ainsi mais c’était lui qui lui avait demandé d’améliorer son anglais, elle ne faisait que répondre à sa demande. Elle préféra mettre un terme à cette dispute naissante même si elle imaginait la tête irritée de Jimin devant son portable.

Lalisa :
Tu boudes ? Tu es trop mignon quand tu boudes.

Jimin :
Je sais !

Lalisa :
Tu ne nies pas en plus ! 🤣

Jimin :
Je suis mignon, c’est un fait ! Même quand je boude ! 😊 Comment s’est passé ton vol ?

Lalisa :
Long ! Je suis contente d’être arrivée. Mais j’ai une tonne de choses à faire avant la reprise lundi matin. Je suis déjà épuisée rien que d’y penser.

Jimin :
Et Ha-Neul, tu l’as vu ?

Lalisa releva les yeux de son téléphone puis les posa sur le lit de sa colocataire. Elle balada son regard sur le coin réservé à son amie, remarquant quelques indices indiquant qu’elle était elle aussi de retour.

Lalisa :
Pas encore. Je te tiens au courant si j’arrive à savoir ce qu’il s’est passé.

Jimin :
Je sais que Ha-Neul est ton amie mais…
Tu verrais Jungkook, il va se tuer à la tâche s’il continue comme ça. Il passe son temps à s’entraîner.

Lalisa : Tu n’as pas essayé de lui parler ?

Jimin :
Bien sûr que si mais il s’est emporté quand j’ai prononcé le nom de Ha-Neul.
Namjoon m’a dit qu’il avait réagi de la même manière avec lui.
ll la déteste. Vraiment. C’est flippant. 😱 Je ne reconnais plus Jungkook. 😔

Lalisa s’inquiétait aussi. Ha-Neul refusait toujours ses appels. Les deux jeunes femmes n’étaient pas les meilleures amies au monde mais la thaïlandaise considérait la coréenne comme bien plus que sa colocataire. En partageant cette chambre durant un an et demi, elles avaient construit une amitié qui s’était renforcée au fil du temps. Ha-Neul était sûrement la personne aux Etats-Unis auprès de qui elle avait le plus confiance. Elle était une des rares personnes à qui elle avait pu se confier après son agression.

Elle était donc un peu décontenancée de voir qu’elle avait l’avait rayé de sa vie aussi facilement. Lalisa était d’autant plus perplexe qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle refusait de lui parler. Ha-Neul et Jungkook se séparaient, en quoi cela la concernait ? Même si elle était surprise, Lalisa ne méritait pas d’être mise ainsi sur le côté.

Ce comportement était intriguant, l’étudiante thaïlandaise était pressée de la voir pour enfin obtenir une explication. Néanmoins, elle était aussi très inquiète. Qu’avait fait ou dit Ha-Neul pour rendre Jungkook si triste ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s