Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 63

14 avril 2019

– Je vais le tuer !

Jimin bondit du lit et prit la direction de la sortie. Il venait de comprendre que le message de rupture qu’il avait reçu la veille venait en réalité de Jungkook. Il n’avait qu’une envie, retrouver le garçon et lui régler son compte. Depuis des mois, Jungkook se moquait de sa relation avec la thaïlandaise, mais cette fois-ci, il avait été trop loin.

– Jimin, attends ! Tu risques de dire ou faire des choses que tu vas regretter ! Fit Lalisa en le poursuivant.
– Mon cœur, il t’a manqué de respect !
– Oui, c’est vrai, mais je crois qu’il est surtout très malheureux.
– Cela n’excuse pas le fait qu’il a dépassé les bornes ! Protesta Jimin en s’arrêtant brusquement au milieu de la pièce. Il a été beaucoup trop loin cette fois ! Avec toi et avec moi ! Ce message, j’ai cru mourir quand je l’ai reçu.

Lalisa croisa le regard de Jimin et y lut toute sa peine. Elle ne pouvait qu’imaginer ce qu’il avait ressenti en lisant ses mots. Elle s’en voulait tellement alors qu’elle n’était même pas à l’origine de ce message. Et tandis qu’elle cherchait le mot qui pourrait calmer sa colère, Jimin quitta sa chambre. Lalisa le suivit dans le couloir, où par chance, aucun membre de la sécurité n’était posté.

– Jimin ! Que comptes-tu faire ? Demanda Lalisa qui avait bien du mal à suivre le rythme derrière son petit ami.
– Ce que j’aurais dû faire depuis longtemps, lui mettre mon poing dans la figure !
– Quoi ? Mais attends ! Tu ne peux pas lui faire ça, c’est ton ami !

Lalisa essaya de l’arrêter, mais Jimin était remonté à bloc. Il n’écoutait plus la voix suppliante de sa petite amie qui lui demandait de se calmer. Il arriva enfin de la porte qu’il cherchait. Il sonna, mais cela ne s’ouvrit pas assez vite à son goût et se mit à tambouriner à la porte tel un fou furieux.


Derrière cette porte, Jungkook ignorait que son mauvais coup avait été découvert. Même s’il se doutait qu’il allât finir par se faire prendre. A croire qu’il ne cherchait justement que cela. Et si inconsciemment, il n’attendait qu’une chose : un coup de Jimin ? Il espérait tant qu’une douleur vienne remplacer celle qu’il ressentait au fond de son âme depuis trop longtemps.

Il souhaitait tellement oublié Ha-Neul, mais la jeune femme était devenue une partie de lui-même. Ils avaient tellement partagé de choses ensemble durant ces dernières années. Bien qu’ils aient rompu depuis quatre mois, elle restait la première personne à laquelle il pensait dans chaque petit moment du quotidien. Quand il goûtait un plat qu’elle adorait ou quand il entendait une musique qu’elle aimait, son image apparaissait dans son esprit. Lorsqu’il stressait pour une raison ou une autre, il imaginait les messages qu’elle lui aurait envoyés pour le détendre. Pas une seule journée ne passait sans qu’elle ne traversât, au moins une fois, ses pensées.

Jungkook fixait le plafond. Il était réveillé depuis un moment déjà. Il avait peu dormi cette nuit. Il avait difficilement trouvé le sommeil, tournant sans cesse dans son lit. D’une part, il s’en voulait d’être à l’origine de la déprime de Jimin et d’autre part, il ne cessait de repenser au message vocal laissé par Ha-Neul. Il ne voulait pas blesser Jimin. En fait, si, il le voulait. Il en avait marre de le voir si joyeux. Il avait l’impression que Ha-Neul l’avait poussé dans un puits en le quittant. Rien, ni personne n’arrivait à le faire sortir de ce trou. Et le bonheur que Jimin ne cessait d’afficher en se vantant d’être toujours avec Lalisa, le rendait malade. Il avait l’impression que Jimin le regardait du haut de ce puits, se moquant de lui.

Une vibration le sortit de ses pensées. Il tourna la tête vers sa table de chevet. Le téléphone portable de Lalisa, sautillait sur la table, à cause du mode vibreur. Jungkook commençait à avoir assez de voir cet appareil constamment sonner. La jeune femme recevait sans cesse des notifications instagram ou messages. Il se redressa dans son lit et étira son bras pour attraper le téléphone, décidé à l’éteindre. Il aurait dû le faire bien plus tôt.

Soudain, son regard s’arrêta sur l’écran. Il vit alors le visage de Ha-Neul qui annonçait un appel en visio. Paniqué, il chercha à éteindre le plus vite possible ce smartphone qui continuait de trembler. Alors qu’il cherchait où était le bouton d’arrêt, il se demanda s’il ne devait pas répondre. Il avait trop de questions sans réponses qui l’empêchaient d’avancer. Et si finalement, c’était un signe. Avant de changer d’avis, il glissa son doigt sur l’écran, acceptant l’appel.

– Salut ! Fit Jungkook d’une voix si faible que c’était presque inaudible.

Malgré le faible volume sonore, Ha-Neul reconnut la voix de son ex-petit ami instantanément. Elle marchait en direction de sa voiture, mais s’arrêta au milieu du trottoir. Surprise, elle lâcha sa boisson qu’elle venait tout juste d’acheter au café du coin. La jeune femme rentrait de son service de nuit de la supérette et voulait juste appeler sa colocataire pour qu’elle lui rappelât à quelle heure elle devait passer la prendre à l’aéroport. Elle regarda son téléphone, pensant un instant que la fatigue accumulée lui jouait des tours, mais le visage de Jungkook apparaissait bien sur l’écran de son téléphone.

– JK ! Tu… Qu’est ce que… Bredouilla Ha-Neul qui n’arrivait plus à aligner les mots correctement.

Le chanteur pensait que la voir ranimerait le ressentiment qu’il avait contre elle. Pourtant, en entendant son surnom sortir de sa bouche, ce fut un sentiment de bonheur qui le traversa. Une sensation agréable à laquelle il ne s’attendait pas et qui le paralysa. Il lui en voulait encore beaucoup mais entendre sa voix lui rappela combien ce son lui avait manqué. L’étudiante se trouva prise au dépourvu. Elle non plus, ne savait pas trop quoi dire.

Soudain, une sonnette interrompit leur silence. Jungkook releva la tête vers la porte. Des coups se firent alors entendre sur la porte. Le garçon arqua un sourcil, surpris et inquiet. Il tenta d’ignorer ce visiteur mystérieux. Ses yeux retournèrent vers l’écran de portable où le visage inquiet de Ha-Neul s’affichait.

Jungkook voulut parler, mais ne savait pas quoi dire. Il avait agi sur un coup de tête, décidé à savoir ce que Ha-Neul cachait. Ce vocal, à destination de Lalisa, tournait en boucle dans sa tête depuis qu’il l’avait entendu. Qu’avait donc fait Ha-Neul pour sauver le rêve de Jungkook ? De quoi parlait-elle ? Que cachait la jeune femme ?

Pourtant, quand il observa la jeune femme, sur ce petit écran, d’autres questions lui vinrent en tête. La jeune femme lui parut amaigrie, pâle et fatiguée. Elle ne ressemblait plus à la jeune femme rayonnante et souriante qu’il avait connue. En la voyant ainsi, il s’inquiéta pour elle.

– Tu vas bien ? Finit par demander Jungkook.

Il n’eut pas l’occasion d’entendre la réponse de Ha-Neul. Des coups se firent entendre, à la porte, de plus en plus insistants. Ce remue-ménage brisait l’occasion pour Ha-Neul et Jungkook d’avoir une vraie conversation. Excédé, il bondit de son lit et s’approcha de la porte pour savoir qui le dérangeait ainsi.

– Je ferais mieux de raccrocher, fit Ha-Neul.
– Non, attends !

La communication se coupa soudain. Jungkook tenta de la rappeler, mais la jeune femme ignora son appel. Il était encore plus en colère contre l’inconnu qui anéantissait l’unique chance de parler à Ha-Neul. Il déverrouilla sa porte et s’apprêtait à demander des comptes à ce visiteur indésirable.

Il n’en eut pas le temps. A peine la porte fut-elle entrouverte que Jungkook se retrouva projeté en arrière. Il reprenait tout juste ses esprits quand un Jimin, de mauvaise humeur, le saisit par le col de sa chemise et le plaqua contre le mur. Le maknae du groupe fût surpris de la force que son collègue déploya pour le maintenir ainsi. Commençant à manquer d’air, il tenta de se défaire de son emprise, sans réel succès.

– Jimin, lâche-le !

Jungkook n’avait jusqu’alors pas remarqué la présence de Lalisa. La voix de la jeune femme sembla ranimer la conscience de Jimin. Le visage de Jungkook commença à rougir par le manque d’oxygène. Il finit par le lâcher. Le benjamin du groupe inspira bruyamment puis il se mit à toussoter. Ce fut à ce moment que Jimin remarqua le portable de Lalisa dans la main de Jungkook. Il saisit le garçon par le poignet et lui arracha le portable des mains.

– Cela ne t’appartient pas ! Cria Jimin en redonnant le smartphone à Lalisa. Comment as-tu pu te faire passer pour elle ?
– Elle n’a pas mis de mot de passe, répondit Jungkook un brin moqueur.

Il lui répondit en levant les yeux au ciel, comme si la réponse était évidente La colère de Jimin grandit en le voyant agir de manière si arrogante. Il bouillonnait intérieurement. Jungkook s’étonnait lui-même d’agir ainsi. Il n’était pas du genre méprisant mais son ami avait débarqué au pire moment qu’il soit. Jimin avait sûrement détruit la seule occasion qu’il avait de parler à Ha-Neul.

– Tu… Tu te fous de moi ?
– C’est juste un fait. Ta petite copine manque un peu de jugeote !

Jimin était remonté comme un coucou depuis son arrivée dans la chambre. Cependant, en entendant Jungkook se moquer aussi ouvertement de Lalisa, son self-contrôle vola en éclats. La main de Jimin se dirigea vers le visage de Jungkook et rencontra sa joue dans un claquement soudain. Après un moment de flottement, le maknae finit par repousser la main de Jimin qui était encore sur son visage. Les deux garçons commencèrent alors une bataille de regards. Aucun des deux ne voulait plier devant l’autre. La tension était palpable, il ne manquait qu’une étincelle pour que cela explosa.

Lalisa observa la scène, désolée d’en être là principale cause. Elle s’avança lentement et tenta de faire descendre la pression. Elle posa ses mains sur le bras de Jimin et tira doucement le garçon vers elle mais il ne bougea pas d’un centimètre. Il continuait de fixer Jungkook. Elle savait que Jimin ne céderait pas, il était bien trop têtu. Elle tenta donc de convaincre Jungkook d’arrêter cette dispute.

– Jungkook, s’il te plaît. Je sais qu’elle te manque.
– Je ne vois pas de qui tu parles !

Jungkook répondit d’un ton qu’il voulut froid et détaché mais il fut touché bien plus qu’il ne le voulut l’admettre. Il savait qu’elle parlait de Ha-Neul sans qu’elle prononçât son nom. La jeune femme réussit à attirer son attention. Il abandonna les yeux de Jimin pour croiser ceux de Lalisa. Il pensait que la jeune femme le détesterait tout autant que Jimin pour ce qu’il avait fait. Il pensait lire de la haine ou du mépris dans les yeux de la Thaïlandaise. Au lieu de cela, il trouva de la compassion et tellement d’empathie qu’il regrettait encore plus d’avoir été si dur avec elle.

– Tu lui manques aussi. Tu ne sais pas tout Jungkook.
– Alors explique moi ! Dis-moi ce que je ne sais pas !

Le garçon ne criait pas contre Lalisa. Il criait contre le monde qui semblait être contre lui. Il n’était pas dupe, il avait compris qu’on lui cachait des choses. Son agence, Lalisa et surtout Ha-Neul. Ha-Neul lui avait menti, il en était certain. Au début, il pensait qu’elle avait menti sur la sincérité de ses sentiments pour lui mais il avait le pressentiment que c’était bien plus compliqué que cela.

Lalisa sentait qu’elle commençait à franchir la limite que lui avait imposée Ha-Neul. Elle mourrait d’envie de dire la vérité à Jungkook. Trop de monde avait souffert à cause de cette histoire. Ha-Neul se laissait dépérir par le chagrin, se noyant dans les heures de travail pour oublier. Jungkook, lui aussi, n’était que l’ombre de lui-même. Le gentil et adorable maknae semblait avoir disparu sous tout le chagrin qu’il portait. Il suffisait qu’elle racontât la vérité et il pourrait retirer le manteau de tristesse qu’il portait.

Le regard perçant de Jungkook lui fendit son âme. Lalisa entrouvrit la bouche, prête à faire cesser cette rancœur non fondée qu’il entretenait pour Ha-Neul. Elle voulait lui dire tout ce que son amie avait sacrifié pour lui, pour qu’il puisse vivre son rêve. Pourtant, les mots restèrent bloqués dans sa gorge quand lui revint en mémoire les yeux suppliants de sa colocataire lui demandant de garder son secret.

Jungkook crut une seconde qu’il aurait enfin la réponse à sa question. Mais visiblement, une promesse entre amies valait plus que la vérité. Lalisa avait entrouvert la porte des secrets pour lui refermer violemment au visage. Il avait l’impression d’être trahi une nouvelle fois.

– Tu es aussi lâche qu’elle ! S’écria Jungkook en lui adressant un regard rempli de dédain.
– Eh ! S’exclama Jimin. Ne lui parle pas comme ça !
– Et pourquoi pas ? C’est la vérité ! Ta Lalisa n’est guère mieux que cette profiteuse ! Elle t’a complètement retourné le cerveau ma parole !

Le poing de Jimin frappa l’estomac de Jungkook, mais cette fois-ci, il ne resta pas impassible. Le benjamin du groupe repoussa Jimin qui revint à la charge, visiblement en colère qu’on s’en prenne ainsi à sa petite amie. Rapidement, les deux garçons commencèrent à se battre, se poussant mutuellement à travers la chambre. Lalisa leur cria d’arrêter, mais les deux idoles n’en avaient que faire. Divers objets tombèrent au sol, une lampe se brisa mais, les deux garçons continuèrent à se frapper.

Tout ce remue-ménage attira l’attention des occupants des chambres aux alentours. Le premier à entrer, dans cette chambre restée ouverte, fut Taehyung. Il tenta de séparer les deux garçons, mais n’y parvint pas. Tout ce qu’il gagna, ce fut un bel hématome sur la jambe, quand il se cogna dans un meuble après avoir été poussé sans ménagement par les deux boxeurs. Taehyung supportait sa douleur lorsqu’il vit les autres membres du groupe entrer dans la pièce. Namjoon et Suga entraînèrent Jimin dans un coin, l’obligeant à s’asseoir sur un fauteuil. Jimin chercha à se lever mais ses deux aînés posèrent leurs mains sur ses épaules, pour le maintenir à sa place. A l’autre bout de la pièce, Hoseok et Jin eurent du mal à retenir le maknae enragé. Éloignés l’un de l’autre, Jimin et Jungkook continuaient à s’envoyer des noms d’oiseaux.

Taehyung se pressa vers Lalisa qui semblait complètement perdue. Il tentait de la rassurer mais était lui-même surpris de la situation. La jeune femme tenta de lui expliquer les raisons de ce dérapage mais Taehyung comprenait seulement la moitié des paroles de Lalisa à cause du vacarme qui régnait dans la pièce. Seijin, le manager entra finalement dans la chambre. L’endroit était sens dessus dessous tandis que des insultes volaient à droite et à gauche.

– Mais c’est quoi ce bazar ? Que se passe-t-il ? Et que fait-elle ici ? Demanda finalement Seijin en pointant du doigt Lalisa.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s