Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 73

14 août 2019

Jungkook commençait à penser que son collègue cherchait un moyen de refuser de l’aider et il aurait raison. Après tout, Jungkook ne méritait pas son aide. Il frôlait les limites depuis des mois, mais il avait clairement franchi la ligne blanche tout à l’heure. Ses pensées furent coupées lorsqu’il entendit quelques murmures. Il tendit l’oreille pour essayer de comprendre ce qui était dit sans y parvenir. Finalement, une voix féminine remplaça celle de son collègue.

– Jungkook, passe moi Ha-Neul !

Le garçon reconnut Lalisa. Il releva la tête vers son ex petite amie en lui indiquant que sa colocataire souhaitait lui parler. Dans la pénombre, il distinguait à peine Ha-Neul mais la vit clairement faire non de la tête.

– Elle ne veut pas te parler. Tu pourrais me repasser Jimin ?
– Je veux lui parler ! Insista Lalisa. Dis-lui que je veux m’excuser.

Jungkook leva les yeux au ciel. Il était bloqué dans un ascenseur, il y avait plus urgent à gérer. Son regard se porta une nouvelle fois sur son ex petite amie. Alors c’était donc à cause de Lalisa que Ha-Neul était si triste ? Même s’il était un peu curieux de connaître la raison de leur dispute, il aurait préféré que les deux amies réglèrent leur conflit plus tard, une fois sorties de cette boite en fer. Pourtant, devant l’insistance de la thaïlandaise, il n’eut pas vraiment le choix et fit ce qu’elle lui demandait.

– Elle veut te présenter des excuses, expliqua Jungkook en tendant son téléphone à Ha-Neul.
– Je m’en fiche de ses excuses ! Elle a brisé ma confiance ! S’écria la jeune femme. Je refuse de lui parler.
– Tu as entendu ? Demanda Jungkook en replaçant son téléphone à son oreille. Elle ne veut pas te parler.
– Elle ne veut pas me parler, dans ce cas, elle va simplement m’écouter. Mets-moi en haut-parleur.
– Lalisa, ce n’est vraiment pas le moment ! Grogna Jungkook. Vous réglerez vos histoires plus tard. On est enfermé dans le noir et la clim ne fonctionne plus. On ne va pas tenir des heures ici.
– Mets le haut-parleur ou débrouille toi tout seul pour sortir de là !
– Bon, d’accord, finit-il par abdiquer.

Jungkook n’avait pas envie de négocier. De toute façon, il comprit rapidement que la jeune femme n’allait pas lâcher l’affaire. Il activa le mode haut parleur et mit son téléphone entre Ha-Neul et lui. Il aperçut le visage faiblement éclairé de la jeune femme par son portable. Cette dernière se demanda bien ce qu’il faisait puis grimaça entendant la voix de Lalisa :

– Ha-Neul, je suis vraiment, vraiment désolée. Je te promets, je voulais te le dire. Ça me rendait malade de te mentir. S’il te plaît, pardonne-moi. Je me marie aujourd’hui et je veux que tu sois présente.

Ha-Neul leva les yeux au ciel, peu convaincue. Elle l’avait baladé durant des mois. Elle s’était inquiétée pour elle, sincèrement. Lalisa avait pleuré devant elle, des larmes de crocodile. Ha-Neul s’était même un temps sentie coupable, s’en voulant d’avoir mis Jimin sur le chemin de son amie.

– Je ne veux pas écouter tes excuses bidons, s’exclama soudain la jeune coréenne.
– Ha-Neul, je pensais que toi au moins, tu me comprendrais !
– Jimin et toi, vous avez manipulé tout le monde ! Pourquoi crois-tu que je comprendrais cela ?
– J’aime Jimin et je suis prête à tout pour lui. Je voulais t’en parler, mais cela aurait pu mettre à mal notre projet. J’ai fait ce qu’il fallait faire. Ce n’est pas très différent de ce que tu as fait pour Jungkook.

Jungkook écoutait d’une oreille la conversation des filles, un peu gêné d’être au milieu d’une conversation qui ne le concernait pas. Pourtant, en entendant son nom, il leva le nez vers Ha-Neul dont le visage se figea de terreur. Elle croisa le regard du chanteur puis la panique prit possession de son corps. Elle tenta de faire taire Lalisa en voulant appuyer sur bouton raccroché. Tentative avortée par Jungkook qui comprit que des révélations étaient sur le point d’avoir lieu. Il leva sa main en l’air pour mettre son téléphone hors de portée de Ha-Neul.

– Donne-moi ce téléphone ! Demanda la jeune coréenne en sautillant pour attraper le mobile.
– Lalisa ! De quoi parles-tu ? Demanda Jungkook.

Jungkook posa la question calmement alors qu’à l’intérieur, tout bouillonnait. Trop de questions fusaient dans son esprit. Ha-Neul n’était plus en colère, elle était terrifiée. Lire la peur dans le regard de son ex petite amie intrigua et angoissa Jungkook. Il voulait ses réponses, mais comprit qu’il n’allait sûrement pas aimer ce qu’il allait entendre. Ha-Neul continua d’essayer d’atteindre le portable tandis que Lalisa brisait sa promesse :

– Ha-Neul t’aime et toutes les horreurs qu’elle t’a faites, c’était pour que tu l’oublies plus facilement. Elle a préféré s’effacer pour te laisser vivre ton rêve. Pour que tu puisses continuer ta carrière, elle a….

Après plusieurs tentatives, Ha-Neul avait finalement réussi à attraper l’appareil. Jungkook ne la laissa pas faire, il essaya de lui reprendre par la force. Finalement, le téléphone portable tomba au sol. La voix de Lalisa se coupa d’un coup. Jungkook se précipita pour récupérer son téléphone. L’écran s’allumait encore, mais impossible de s’en servir. Il y avait des fissures partout qui empêchaient l’utilisation de la fonction tactile. Seule la lumière lampe torche avait résisté à l’impact.

– Tu es contente ? On fait comment pour appeler l’extérieur maintenant ?

Jungkook hurlait ses mots en s’avançant vers Ha-Neul. Apeurée, elle recula jusqu’à ce que son dos se cognât sur la paroi de l’ascenseur. Elle ferma les yeux, s’attendant sûrement à ce qu’il continua de lui crier dessus. Elle entendit la main de Jungkook frapper la paroi près de son visage. Le bruit de l’impact la fit sursauter. Elle resta quelques instants les paupières closes, entendant la respiration de Jungkook près d’elle. Puis soudain tout devint silencieux. Tremblante, elle se força à ouvrir les yeux. Elle vit alors Jungkook s’asseoir par terre en s’adossant à la paroi, juste en face d’elle. Il remonta ses genoux à sa poitrine et enroula ses bras autour de ses jambes.

Le garçon était choqué de lui-même. Il avait été à deux doigts de lever la main sur Ha-Neul. En le réalisant, il se sentit mal. La voir tremblante de peur lui fit prendre conscience qu’il avait été beaucoup trop loin. Il en voulait à Ha-Neul, elle lui cachait des choses. Il en était d’autant plus certain depuis les messages vocaux qu’il avait écoutés sur le portable de Lalisa. Elle avait délibérément cassé son portable pour empêcher Lalisa de lui dire la vérité.

Pourquoi l’empêchait-elle d’avoir les réponses à ce qui lui bouffait la vie depuis des mois ? Il était conscient d’être odieux avec son entourage. Il était acerbe avec ses collègues, impatient avec son staff et s’était même battu avec Jimin. Il critiquait sans cesse Jimin et sa relation avec Lalisa.

Pourquoi lui plus qu’un autre ? Par jalousie, tout simplement. Jungkook l’avait longtemps nié, mais il était jaloux de Jimin et du bonheur qu’il filait avec Lalisa. Il ne l’aurait jamais admis dans ces termes, mais il enviait Jimin. Le danseur ne semblait jamais douter de l’amour que Lalisa pouvait lui porter, chose que Jungkook aurait voulu connaître avec Ha-Neul. Elle n’était pas simplement partie pour l’argent comme il l’avait cru au départ. Qu’avait-il fait de mal pour qu’elle décidât de l’abandonner ?

– Excuse-moi ! Murmura le chanteur. Je fais n’importe quoi en ce moment !

Ha-Neul s’attendait à tout sauf à des excuses. Jungkook avait l’air déboussolé, tout comme elle l’avait trouvé lorsqu’elle était entrée. Son cœur se serra, elle détestait le voir malheureux. La jeune femme sentit sa tête lui tourner. La chaleur étouffante qui régnait ici commençait à devenir difficile à supporter. Elle se laissa glisser au sol et fixa Jungkook qui restait immobile.

Elle commençait à remettre en question ses certitudes. Elle pensait avoir agi pour l’intérêt de Jungkook, mais avait-elle bien fait ? Où était le Jungkook qu’elle avait connu ? Il était assis devant elle, mais avait l’impression qu’il n’était que l’ombre de lui-même. Elle savait que l’image qu’il donnait en public était différente, mais elle n’aurait jamais cru que l’écart puisse être si grand. Sur scène, il brillait de mille feux, ici, c’était le vide dans son regard, comme si l’espoir avait quitté son être.

Elle regrettait soudainement d’avoir cassé le portable de Jungkook ou plutôt, elle s’en voulait d’avoir arrêté son amie. Lalisa allait révéler la vérité, elle aurait peut-être dû la laisser faire. De quoi Ha-Neul avait-elle peur ? Qu’il la détesta ? C’était déjà le cas. Au moins, il l’aurait haï pour les bonnes raisons.

– Pour que tu puisses continuer ta carrière, j’ai accepté un arrangement avec ton agence : recevoir 50 millions de wons et en échange, je me suis engagée à ne plus avoir le moindre contact avec toi.

Jungkook tourna la tête vers Ha-Neul, surpris qu’elle prit la parole pour lui parler de ça. La jeune femme parlait calmement, tout en regardant le garçon dans les yeux. Il n’était pas surpris, elle lui racontait un fait qu’il connaissait déjà. Elle souffla pour prendre du courage et décida de développer son explication :

– Monsieur Bang est venu me voir. Il avait des photos de nous deux, prises le soir de Noël. Dispatch s’apprêtait à les sortir pour le nouvel an, leur habituel gros scandale de l’année. Ton agence a géré en interne pour étouffer cette histoire, sans t’en parler. Monsieur Bang a essayé de me faire peur en disant que je mettais en péril ta carrière. Il m’a demandé de te quitter, mais j’ai refusé.

L’attention de Jungkook était entièrement dirigée vers Ha-Neul. Il était pressé qu’elle continua ses explications, mais également inquiet. Il connaissait le genre de scandale que Dispatch aimait sortir pour fêter la nouvelle année. Il comprit que les photos volées ne laissaient aucune place au doute sur la relation qu’il entretenait à l’époque avec l’étudiante. Il arqua un sourcil, surpris d’entendre qu’elle avait refusé cet accord. Il était pourtant sûr et certain qu’elle avait reçu de l’argent de la part de son agence.

– Le lendemain de cette rencontre, continua Ha-Neul, j’ai appris que Sun Oh avait déposé plainte contre toi. J’ai essayé de le convaincre d’abandonner les charges, mais ça l’amusait beaucoup de s’en prendre à toi pour me faire du mal. En échange de 50 millions de wons, il a finalement accepté de retirer sa plainte.
– Tu n’étais pas obligé de me quitter, répondit le garçon. J’aurais payé la somme qu’il voulait et…
– Jungkook, deux scandales à cause de moi ont eu lieu. Par chance, ça n’a pas été plus loin, mais je me suis rendu compte que je mettais ta carrière en danger. J’ai accepté le deal de l’agence pour l’argent, mais surtout parce que Monsieur Bang avait raison : je t’attire des problèmes. Je t’aime trop pour laisser ton rêve disparaître.
– Mon rêve ? Demanda Jungkook.
– Être sur scène. Chanter, danser ! Tu ne peux pas perdre tout ça à cause de moi. Tu as travaillé tellement durement pour arriver à ce niveau. Je ne voulais pas tout gâcher.

Jungkook resta bouche bée devant cette révélation. Alors elle l’avait quitté pour son bien en quelque sorte ? Il trouvait son explication complètement bancale. Il était le seul à savoir ce qui était le mieux à faire pour lui. Il y avait déjà bien assez de monde qui décidait pour lui. Depuis qu’il avait rejoint la Big Hit, on lui disait quoi faire, quoi dire, ce qu’il fallait manger et quelle tenue il devait porter. Il avait finalement accepté de vivre avec ses contraintes car Ha-Neul lui apportait une bouffée d’oxygène dans ce monde terrible de la célébrité.

Ha-Neul pensait que dire la vérité la libérerait d’un poids. Mais plus elle parlait, plus elle se rendit compte qu’elle avait tout décidé elle-même, sans laisser à Jungkook la possibilité de donner son avis alors qu’il était pourtant le premier concerné. Elle s’était laissé influencer par Monsieur Bang, ne résistant pas à la pression. Honteuse, elle soupira puis enfouit sa tête dans sa robe, ne pouvant plus supporter le regard déçu de Jungkook.

Ce dernier ne savait plus quoi penser. Connaître les circonstances exactes de l’accord qu’avait accepté Ha-Neul ne répondait qu’en partie à ses questions. Il traversa la cabine et vint s’asseoir juste à côté d’elle. Il s’apprêtait à passer son bras autour d’elle pour la réconforter, mais s’arrêta dans son élan au dernier moment. Il osa alors poser la question qui l’avait torturé des mois durant :

– Ce soir-là, tu ne m’as pas répondu. J’ai besoin de savoir. Est-ce que tu m’a aimé ?

Ha-Neul releva brusquement la tête. Un vertige la saisit soudain, mais elle n’y prêta pas d’attention. Elle fut surprise de voir le visage de Jungkook aussi proche d’elle. Elle n’eut pas le temps d’apprécier ce rapprochement, la question qu’il lui posait la surprenant encore plus. Il la fixait avec le même regard rempli d’inquiétude qu’en janvier dernier. A l’époque, elle avait choisi de ne pas répondre et de laisser le garçon imaginer la pire des réponses. Elle n’allait pas faire la même erreur aujourd’hui.

– Jungkook…

La chaleur dans l’ascenseur sembla soudain monter en flèche. Ha-Neul eut la sensation que son corps s’embrasait soudain. Un nouveau vertige la saisit et avant qu’elle n’eut le temps de parler davantage, elle perdit connaissance. Sa tête faillit heurter la paroi, mais Jungkook réussit à amortir sa chute. Il criait son nom pour la réveiller, sans succès lorsque la porte de l’ascenseur s’ouvrit brusquement.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s