Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 77

31 août 2019

– Jungkook, bon anniversaire ! Je te souhaite de passer un bon anniversaire et de manger de la bonne nourriture… Euh… Je te souhaite une longue vie. Prenons un verre bientôt !

Sur ces mots, Jimin coupa la vidéo. Il la visionna pour vérifier que tout était bon avant de la poster sur twitter. Même à l’autre bout de la planète, Jimin n’oubliait pas son ami, surtout pour lui souhaiter son anniversaire.

Il était à Paris, en voyage de noce avec Lalisa. Le couple avait prévu de partir juste après leur mariage mais leur escapade fut légèrement retardée. Le garçon avait décidé d’annoncer son mariage à l’agence le lendemain de la cérémonie.


15 août 2019

Jimin savait que cette annonce serait mal reçue mais ne s’attendait pas à ce que Monsieur Bang parla immédiatement de procédure de licenciement pour non-respect des engagements. Il s’était préparé à cette éventualité mais ne put s’empêcher de fondre en larmes devant Monsieur Bang. Il ne regrettait pas son mariage, il avait pris la meilleure décision de sa vie en disant oui pour l’éternité à Lalisa. S’il pleurait, c’était à cause du choc. Il ne s’attendait pas à ce que Monsieur Bang prit cette décision, à peine avait-il terminé sa phrase informant qu’il venait de se marier.

– Je vais contacter dès aujourd’hui l’équipe juridique et nous ferons un communiqué annonçant ton départ à la fin de votre pause.

Monsieur Bang n’était pas simplement son patron. Jimin avait un profond respect pour l’homme qui avait cru en lui et qui lui avait donné tant de fois sa chance. Durant sa période de trainee, il avait plusieurs fois risqué la porte mais Monsieur Bang lui avait toujours donné l’opportunité de se rattraper. Mais aujourd’hui, le PDG n’allait pas lui offrir une nouvelle chance, il avait déjà épuisé toutes les cartes qu’il avait auprès du conseil d’administration de l’entreprise. Jimin ne le savait pas mais son patron avait déjà sauvé ses fesses il y a quelques mois. Sa relation avec Lalisa était remontée aux oreilles du conseil qui avait déjà proposé le licenciement du danseur. Monsieur Bang avait réussi à garder la place de Jimin uniquement en promettant qu’il allait faire cesser cette amourette.

Jimin était venu seul à l’agence. Lalisa voulait l’accompagner mais il avait refusé. Il ne voulait pas qu’elle soit la cible de reproches de la part de son patron et qu’elle se sentit encore plus responsable de la situation. Pourtant, à ce moment précis, il aurait aimé avoir son épouse à ses côtés. Croisé son regard lui aurait donné le courage nécessaire pour répondre à Monsieur Bang.

A chaque fois qu’il posait les yeux sur son patron, Jimin avait l’impression de devenir de plus en plus petit, en ayant la sensation de s’enfoncer dans son siège. Comme dans ses dessins animés où le méchant de l’histoire devenait de plus en plus gros et féroce à chaque fois qu’il parlait. Monsieur Bang n’était pas très grand mais Jimin se sentait minuscule face à lui.

Jimin avait presque fini par accepter son sort. Il commençait même à penser à ce qu’il allait écrire dans sa lettre pour ses fans, pour s’excuser de quitter le groupe. Mais le jeune homme avait oublié que les membres de BTS étaient bien plus que des collègues. Ils étaient comme des frères.

On toqua à la porte. Monsieur Bang pensa sûrement qu’il s’agissait de sa secrétaire et autorisa à entrer. Il fut surpris de voir l’ensemble du groupe entrer dans son bureau. L’endroit était spacieux mais Monsieur Bang se sentit soudainement à l’étroit lorsque tout ce petit monde se retrouva devant lui.

Jimin s’empressa de faire disparaître ses larmes mais c’était trop tard. Taehyung l’avait vu et s’était précipité vers lui.

– Pardon, souffla Jimin avant de fondre une nouvelle fois en larmes.

Jimin était anéanti. Il allait devoir partir, quitter l’agence, arrêter sa carrière avec les BTS. Il ne put s’empêcher de regarder chacun des membres du groupe. Il réalisa à cet instant que ce qui allait lui manquer le plus, c’était eux. Ils travaillaient et vivaient ensemble depuis des années, ils étaient devenus plus que des collègues, ils étaient sa famille.

Il s’en voulait de détruire ce qu’ils avaient mis des années à construire. Ils avaient suer sang et eau pour en arriver là en restant soudés et avait l’impression que sa décision égoïste allait faire éclater le groupe. Il ne pleurait pas d’avoir perdu sa place d’idole k-pop, mais d’impacter celles de ses amis.

Taehyung avait les yeux brillants. Voir son ami aussi malheureux le rendait triste lui aussi. Il se retenait de ne pas lui aussi se mettre à pleurer. Il étreignit son ami en passant ses bras autour de lui, collant son torse au dos de Jimin. Il ne dit rien mais ce geste parlait pour lui. Il n’en voulait pas au danseur de Busan. Ni lui ni personne dans cette pièce.

En tant que leader, il aurait été normal que Namjoon prit la parole au nom du groupe mais au lieu cela, il se tourna vers Jungkook, lui adressant un sourire. Le maknae eut l’impression d’avoir récupéré entièrement sa place auprès du groupe à ce moment-là.

Jungkook avait longuement discuté avec les membres. Et même si personne ne lui reprochait d’être responsable, le maknae se sentait coupable. Si l’agence avait finalement appliqué cette clause de leur contrat, c’était à cause de lui.

En retrouvant Ha-Neul, Jungkook comprit à quel point elle était importante pour lui et qu’il ne laisserait plus jamais personne l’empêcher d’être avec elle. Il voulait à tout prix se racheter auprès de ses amis, et surtout auprès de Jimin. Il était resté son ami, même lorsqu’il avait tout fait le séparer de Lalisa.

– Nous avons discuté entre nous, s’exclama Jungkook. Si Jimin est renvoyé, nous ne renouvellerons pas nos contrats.

Dans son malheur, Jungkook voyait son contrat de 7 ans avec la Big Hit arrivé à son terme. L’ avocat qu’il avait contacté ce matin lui avait recommandé d’utiliser cela comme moyen de pression. Le benjamin du groupe ne voulait pas utiliser la menace mais comprit que les bons sentiments ne suffisaient pas. Son patron se fichait bien de la sincérité des sentiments de Ha-Neul ou même de Lalisa. En revanche, rappeler les profits générés par le groupe cette année avait davantage d’impact. Jungkook expliqua que sans Jimin dans le groupe, il partirait lui aussi. Et Namjoon serait sûrement le prochain. Le groupe ne mettrait pas longtemps à imploser ensuite.

Jimin releva brusquement la tête. Il savait que les membres le soutiendraient mais ne s’attendait pas à un tel extrême. Après la cérémonie, ils avaient tous discuté des conséquences que son mariage aurait sur le groupe. Jimin avait remercié ses collègues de leur compréhension mais avait promis d’assumer les conséquences seul. Il avait choisi d’aller contre les règles de l’agence, délibérément. Il savait ce qu’il risquait depuis le début.

– Vous me faites du chantage ? Demanda Monsieur Bang.
– BTS, c’est sept membres, répliqua Jungkook.
– Il n’a pas respecté son contrat. Il a continué à fréquenter Lalisa malgré notre interdiction. Il l’a même épousé !
– Dans ce cas, virez aussi Namjoon et moi car nous non plus, nous ne respectons pas cette règle.
– Tu revois cette Ha-Neul ? C’est pas vrai ! Quoi attends toi aussi Namjoon ?

Monsieur Bang se figea brusquement. Namjoon aussi avait été contre le règlement de l’agence. C’était bien la dernière personne qu’il imaginait enfreignant cette règle. Il se tourna vers le leader. Il faillit faire une crise cardiaque lorsqu’il lui annonça finalement la vérité :-

– Elle s’appelle Ji-Kyung et elle doit accoucher à la fin du mois de septembre.

Il n’aurait pas été assis, Monsieur Bang serait tombé à la renverse. Il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits. D’abord fâché d’apprendre tout cela, Monsieur Bang décida de mettre un peu d’eau dans son vin. De toute façon, il n’avait pas le choix. Il ne pouvait pas se permettre de perdre le groupe le plus rentable de Corée.

– Bon, prenez tous une chaise, proposa le directeur d’agence. Nous allons discuter des termes de vos nouveaux contrats.


31 août 2019

Jimin avait à peine posté son message pour Jungkook sur les réseaux que le nombre de “j’aime”, de retweets et de commentaires, s’affola. Il avait beau être habitué à la réactivité de ses fans, il était toujours impressionné par la vitesse toujours plus importante à laquelle le moindre post twitter du groupe enflammait la toile.

Il sentit soudain deux bras lui enserrer la taille et un poids se poser sur son épaule. Il n’eut pas besoin de tourner la tête pour reconnaître son épouse. Il sentit une délicieuse odeur envahir ces narines. Il en chercha la source et vit alors un sachet de boulangerie.

– J’ai acheté des croissants, la vendeuse m’a dit que c’étaient les meilleurs de Paris.
– Mon coeur, je peux pas manger ça, je vais prendre du poids.
– Ne t’inquiète pas pour ça. Je sais comment éliminer les calories, fit la jeune femme en l’embrassant dans le cou.
– C’est vraiment tentant mais on peut passer nos journées dans notre chambre d’hôtel.
– Jiminie !

Lalisa se détacha soudainement, réalisant le sous-entendu qu’elle avait laissé entendre. Elle voulait proposer à Jimin de passer la journée à découvrir la ville en marchant. Elle sentit le rouge lui monter aux joues avant de finalement penser que l’idée de Jimin n’était pas mauvaise non plus. Elle refusait cependant de passer pour une perverse et chercha vite à clarifier les choses.

– Je voulais dire marcher ! S’exclama la jeune femme en prenant la direction d’une rue adjacente.
– Seulement marcher ? Demanda Jimin taquin, pressant le pas pour la rattraper.
– Oui, bien sûr. Marcher et visiter la ville !
– Ce n’est pas ce que disent tes yeux. J’ai vu comment tu me dévorais du regard et…
– Oh tais-toi ! Fit Lalisa en fourrant littéralement le croissant qu’elle avait dans la main dans la bouche de Jimin. Si tu continues sur ce terrain, tu seras tout seul dans cette chambre d’hôtel !


14 septembre 2019

Il faisait nuit noire dans la chambre. Ji-Kyung se réveilla légèrement. Elle se retourna vers sa table de chevet. Encore un peu endormie, elle se força à regarder l’heure affichée sur son réveil. En réalisant qu’il était bientôt quatre heures du matin, elle ouvrit grand ses yeux et s’assit en panique dans son lit.

– Nam ! J’ai oublié le biberon de…

Elle tourna la tête sur l’autre côté du lit et s’arrêta de parler en comprenant qu’elle était seule. La place habituellement occupée par Namjoon était vide. Elle se leva en catastrophe et sortit de la chambre. Elle rentra affolée dans la chambre voisine. Elle s’approcha du berceau pour y récupérer son bébé et s’étonna de le trouver lui aussi vide. Embrumée par le sommeil, elle paniqua un moment pensant que son bébé avait disparu. Elle courut dans le salon et se cogna l’orteil dans l’embrasure de la porte dans sa course. Alors qu’elle commençait à jurer de s’être blessée bêtement, elle entendit un chuchotement venant du canapé.

– Chut ! Tu vas la réveiller ! Fit Namjoon en désignant sa fille qui dormait du sommeil du juste dans ses bras.
– Nam ! C’était à mon tour cette nuit.
– Je sais, mais tu dormais tellement bien. Tu es tellement fatiguée depuis ton retour de la maternité. Et puis j’ai envie de profiter de ma Yoona. Déjà que je ne vais pas pouvoir la voir pendant une semaine à cause de notre voyage en Nouvelle Zélande.

Ji-Kyung leva les yeux au ciel. Namjoon était vraiment gaga de sa fille. Il pouvait passer des heures simplement à la regarder dormir. Il avait littéralement passé ses dernières journées à cela. Mais Ji-Kyung ne pouvait pas lui en vouloir car elle passait elle aussi beaucoup de temps à s’extasier devant cette bouille d’ange.

Elle attrapa le plaid qui traînait sur un fauteuil et s’assit à côté de Namjoon. Elle partagea sa couverture avec sa petite famille. En position mi-allongée, Namjoon avait posé son bébé sur son torse. Dans cette position, il avait à peine à se pencher pour déposer un baiser sur la tête minuscule de sa fille. Ji-Kyung ne put s’empêcher de caresser le petit poing fermé de son bébé.

– Elle a pris tout son biberon ? Demanda Ji-Kyung.
– Oui.
– Pas de reflux ?
– Non.
– Elle a bien fait son rot ?
– Oui.
– Et elle..
– Chaton, elle va bien, coupa Namjoon en parlant le plus bas possible car il ne voulait pas réveiller le bébé. Elle a une couche propre et le ventre plein. Elle est en pleine forme.
– Je sais, je m’inquiète trop….
Yoona va bien. Et elle a une chance incroyable de t’avoir comme maman.

Namjoon lui dit ses mots en lui adressant un large sourire. Ji-Kyung savait qu’elle s’inquiétait pour rien mais c’était plus fort qu’elle. La naissance de Yoona avait fait remonter des angoisses à la jeune maman.

Elle avait réussi à les combattre durant la fin de sa grossesse mais elles étaient revenues peu de temps après son accouchement. Se retrouver dans le même hôpital où elle avait accouché de Ah-Reum n’avait pas aidé non plus. Heureusement, elle pouvait compter sur Namjoon qui en plus d’aimer sans compter sa fille, ne semblait jamais en avoir assez de répéter à Ji-Kyung qu’elle était une bonne mère. A force de l’entendre, elle commençait par le croire.

– Chaton, tu veux que je reste ? Si tu as besoin que je reste, je dirais à l’agence que je ne peux pas aller en Nouvelle Zélande.
– Quoi ? Non !

Dans quelques jours, les vacances de Namjoon prenaient fin. Après un mois de pause, le groupe allait reprendre ses activités. Ils commençaient en partant durant une semaine en Nouvelle Zélande, pour tourner l’émission Bon Voyage.

– Tu es sûre ? Yoona n’a que 5 jours et je t’ai promis de toujours vous faire passer avant le travail donc je…
– Nam, on en a déjà discuté. On passe en premier mais cela ne veut pas dire que ta famille doit être un frein à ton travail. Et puis ça va être sympa ce voyage avec les gars.
– Ouais mais…
– Je t’appellerais en visio tous les jours avec Yoona. Promis.

Namjoon avait hâte de reprendre ses activités mais il avait peur de passer à côté de tellement de choses. Yoona n’avait que cinq jours mais elle avait déjà tellement changé. Il avait peur de manquer tant de choses en étant absent.

– Namjoon, tu n’as besoin d’être là H24.
– J’aimerais bien…
– Moi pas trop, fit Ji-Kyung sur le ton de la plaisanterie. Non, sérieusement, ne culpabilise pas. Tu fais déjà de ton mieux, Yoona a un père merveilleux. Tu es parfait.
– Je suis loin d’être parfait. J’ai dû m’y prendre à trois fois pour remettre ce pyjama correctement.

Namjoon avait la sensation d’être en formation de paternité. Autant il n’avait aucun mal pour changer sa couche, autant l’habiller était un véritable casse-tête. Yoona semblait si fragile, il avait toujours peur de lui faire mal en tentant d’enfiler ses vêtements.

– Nam, être un bon père, c’est pas être un as dans l’art de mettre une couche ou de préparer un biberon. C’est aimer son enfant et l’aider à se construire dans ce monde.
– Vu comment je suis maladroit, je risque de détruire ce qu’elle va construire.
– Eh ! C’est faux, tu n’es pas si maladroit ! S’écria Ji-Kyung.

Yoona sembla s’agiter lorsque sa mère haussa la voix. Ji-Kyung s’arrêta brusquement de parler et regarda sa fille. Cette dernière retourna aux pays des songes et laissa ses parents continuer leur conversation. Ji-Kyung se cala encore plus près de Namjoon et remonta à couverture sur Yoona. Elle reprit alors la parole mais en chuchotant :

– Et puis j’aime beaucoup ce côté éléphant dans un magasin de porcelaine que tu as parfois. Tu as l’air tellement innocent et surpris quand tu casses quelque chose. C’est mignon.

Un doux sourire, un brin moqueur, se dessina sur les lèvres de Ji-Kyung. Namjoon se pressa de le faire disparaître en l’embrassant. Il se recula ensuite pour contempler la jeune femme.

– C’est pour cela que je sais que tu seras une super maman, fit soudainement le rappeur.
– Parce que je te trouve mignon ? Demanda Ji-Kyung en marquant son sourcil, étonnée.
– Parce que tu trouves des qualités même dans les défauts d’une personne. Tu fais ressortir le meilleur de moi-même et tu feras la même chose avec Yoona.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s