Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 39

23 décembre 2018

– Sun Oh ! S’exclama soudain Ha-Neul, les yeux écarquillés.

Tout le monde se retourna soudain vers l’ancien lycéen qui s’avançait à leur table. Il salua ses anciens camarades, s’arrêtant sur Ha-Neul. Il lui adressa un sourire. Elle restait figée, murmurant un bonjour. Il approcha une chaise d’une table voisine et prit place à leur table. Il n’avait pas retiré son manteau qu’on lui servait déjà un verre. L’attention se porta sur le garçon et tout le monde semblait oublier que Ha-Neul allait leur annoncer le nom de son petit ami.

La soirée continua joyeusement. Ha-Neul tâcha de profiter de la soirée mais avait dû mal à se détendre en voyant Sun Oh à quelques mètres. Même si deux années étaient passées depuis leur rupture, la jeune femme ne pouvait pas oublier ce que lui avait fait le garçon. Elle était heureuse aujourd’hui mais revoir Sun Oh refaisait remonter les souvenirs de son dernier Noël avec lui. Elle but quelques verres pour faire disparaître ses images mais cela ne fonctionnait pas beaucoup.

Plus tard dans la soirée, elle passa aux toilettes. Tout cet alcool avait surtout réussi à lui donner envie de faire pipi. Elle sortit de sa cabine et aperçut So-Ra qui discutait avec les autres filles de la bande. Elle tituba légèrement en s’approchant du lavabo. Elle ne se sentait pas vraiment bien mais ne voulait pas inquiéter ses amies. Elle leur adressa un large sourire, cherchant à prendre la conversation en route.

– Très bonne idée ! Je suis partante ! Déclara So-Ra. Ha-Neul, tu viens avec nous ?
– Où ?
– Au karaoké. Soo-Ji connait un endroit sympa.
– Je pense que je vais rentrer.

La jeune femme ne se sentait pas la force de continuer la soirée, surtout si cela devait être dans un endroit bruyant. Elle avait beaucoup trop bu ce soir et elle était épuisée par son voyage. Ha-Neul se passait de l’eau sur son visage mais cela ne suffit pas à lui faire passer la nausée. Elle n’aurait pas dû boire cette dernière bière. Elle se retourna vers son groupe d’amies et s’en voulut de les abandonner.

– Je suis fatiguée. Le jet lag tout ça. Mais vas-y, toi.
– Tu es sûre ? Tu ne préfères pas que je te raccompagne ?

So-Ra avait remarqué que son amie avait beaucoup bu ce soir. Même si elle voulait vraiment continuer la soirée avec ses amis, elle ne voulait pas abandonner Ha-Neul. Cette dernière ne lui semblait pas vraiment capable de rentrer seule.

– Non, profite de cette soirée. Je vais appeler un taxi.


Ha-Neul regardait le paysage urbain défiler sous ses yeux. La radio diffusait une chanson de Noël, la jeune femme écoutait la mélodie d’une oreille, sentant le sommeil l’envahir. Elle se redressa sur son siège pour lutter contre cette léthargie. Elle tourna la tête vers la gauche, détaillant les détails du visage de son chauffeur.

– Tu vas mieux ? Demanda soudain ce dernier.
– Oui, ça va, bredouilla la jeune femme.

Ha-Neul tourna la tête rapidement, ne voulant pas être prise sur le fait. La voiture s’arrêta au feu rouge. Ha-Neul n’osa plus regarder Sun Oh qui conduisait. Elle préféra fixer son attention sur la route.

Elle n’aurait pas dû accepter sa proposition mais elle n’avait pas le choix. Elle était trop saoule pour qu’un taxi accepta de la prendre et il était trop tard pour rentrer en métro. Elle n’avait pas trop eu le choix. En sortant du bar, elle était tombée sur Sun Oh, lui aussi avait décidé de ne pas poursuivre la soirée au karaoké.

La chanson “IDOL” des BTS résonna alors dans la voiture. Le garçon approcha sa main de l’auto-radio pour changer la station mais Ha-Neul l’en empêcha.

– Non, s’il te plait, laisse cette chanson.

La jeune femme réalisa soudain qu’elle venait de poser sa main sur celle du garçon. Elle la retira à la hâte et Sun Oh reposa sa main sur le volant et démarra la voiture, le feu passant au vert. La voiture fit quelques mètres avant de s’arrêter à une nouvelle intersection.

– Tu es une fan ? Demanda soudain le garçon.

Ha-Neul se retourna vers lui, ne comprenant pas de quoi il parlait.

– Les BTS. Tu es une fan ?
– Si l’on veut.

Ha-Neul n’était pas très causante ce soir. Elle avait remarqué que Sun Oh cherchait un moyen de lancer la conversation mais elle n’était pas très réactive. D’une part parce qu’elle avait sommeil et d’autre part parce qu’elle en voulait toujours à son ex petit ami. Elle avait encore en mémoire leur soirée de Noël 2016. Elle avait toujours sous-estimé la jalousie de Sun Oh. Elle lui avait toujours pardonné ses colères passagères lorsqu’un garçon la regardait mais ce qu’il fit il y a deux ans lui restait encore au travers de la gorge.


24 décembre 2016

La soirée n’aurait pas pu être plus parfaite. Sun Oh et Ha-Neul avaient passé la soirée du réveillon simplement mais agréablement. Ils s’étaient surtout baladés et avaient profité des illuminations. Lorsqu’il raccompagna sa petite amie chez elle, Sun Oh ne put refuser l’invitation de la mère de Ha-Neul. Il neigeait, elle n’avait pas le coeur à le laisser rentrer chez lui avec ce temps. Elle proposa qu’il attendit que le temps se calma pour repartir. Cette dernière adorait le garçon. Elle le trouvait charmant, elle n’aurait pas pu imaginer meilleur parti pour sa fille : bon élève, issu d’une bonne famille et beau garçon.

– On monte dans ma chambre, informa Ha-Neul.
– Vous laissez la porte ouverte !
– Oui, maman, souffla la jeune femme alors qu’elle montait les premières marches de l’escalier.

Les deux lycéens montèrent à l’étage. Sun Oh, sourit, entendant cet avertissement maternel à chaque fois qu’il montait dans la chambre de sa petite amie. Le couple décida de passer le reste de leur soirée à regarder un film. Il était justement en train de parcourir le catalogue de Netflix tandis que Ha-Neul passait à la salle de bains pour revêtir une tenue plus confortable.

Il hésitait entre deux films lorsqu’il entendit quelqu’un toquer sur la porte déjà ouverte. Il releva la tête et vit Madame Kim qui apportait deux parts de gâteau. Elle les déposa sur le bureau.

– Au cas où vous auriez faim.
– Merci Madame Kim.
– Merci à toi. Ce gâteau est un vrai délice. Cela a dû te coûter une petite fortune.

Sun Oh ne comprit pas pourquoi sa belle-mère la remerciait mais ne chercha pas à creuser. Ha-Neul revenait de la salle de bains. Elle avait troqué sa jolie robe pour une tenue de sport. Certes, cela était moins élégant mais elle pouvait enfin respirer à sa guise. La robe qu’elle avait choisie de porter ce soir était magnifique mais lui compressait tellement la poitrine qu’elle avait parfois du mal à reprendre son souffle.

– Tiens, tu as laissé ça dans le salon, fit Madame Kim en donnant une enveloppe à sa fille.

Il s’agissait du mot qui accompagnait le gâteau. Gâteau offert plus tôt dans la journée par Jungkook. Il était délicieux, Ha-Neul était ravie de ce cadeau mais elle tenait davantage à cette carte. Dans son premier message, Jungkook avait promis cent bonnes raisons de rester en vie. Cette enveloppe contenait l’une de ses raisons. Une raison futile mais qui réchauffait son cœur lorsqu’elle l’a lisait. Cette carte avait une importance particulière car écrite par Jungkook. C’était la première fois qu’il lui envoyait un message autrement que via l’application Messagerie.

Ha-Neul n’avait jamais parlé de Jungkook à qui que ce soit. Sa mère pensa que le gâteau venait de Sun Oh. Elle n’osa pas la contredire, se voyant mal expliquer la relation qu’elle entretenait avec l’idole de kpop. Même si elle avait bien le droit d’avoir des amis en ligne, elle n’avait pas vraiment envie d’expliquer de quelle manière leur échange avait commencé.

La lycéenne se hâta de ranger l’enveloppe avant que Sun Oh ne demanda à y jeter un oeil. Elle se pressa de la ranger dans le tiroir de son bureau. Sa mère quitta les lieux sans voir que Sun Oh s’était levé et s’approchait de sa fille.

– C’est quoi ? Demanda-t-il curieux.
– C’est rien d’important.

Ha-Neul claqua le tiroir de son bureau et se retourna vers son petit ami, en souriant. Elle savait que cette réponse ne lui suffirait pas mais elle n’avait pas envie de se justifier. Elle savait qu’il n’apprécierait pas de savoir qu’elle entretenait une amitié avec un garçon. Elle confiait des choses à Jungkook, elle parlait sans filtre avec lui. Leur relation était sincère mais le fait qu’elle reste virtuelle offrait à Ha-Neul un sentiment de liberté. Il connaissait ses parts d’ombre et trouvait toujours les mots pour la motiver. Si Jungkook était indispensable pour Ha-Neul, c’était vrai dans l’autre sens. Il ne manquait jamais de demander l’avis de sa meilleure amie avant de prendre une décision importante.

Elle aimait Sun Oh mais ces derniers temps, son côté intrusif commençait à l’agacer. Il voulait sans cesse savoir où elle était ou à qui elle parlait. Il ne supportait pas qu’un garçon lui adressa la parole, même si c’était simplement pour un travail scolaire. Ha-Neul lui avait plusieurs fois demandé d’arrêter de se montrer si jaloux. Si au début, elle trouvait mignon qu’il soit jaloux, c’était devenu aujourd’hui pesant.

Il a l’air bon ce gâteau, dit Sun Oh en servant une part. Il vient de quelle boutique ?
Je demanderais à ma mère, elle l’a acheté ce matin.

Ha-Neul s’installa sur le lit, s’emparant de l’ordinateur portable. Elle regardait quels films avait sélectionné son petit ami. Ce dernier fit soudainement tomber son assiette. Le gâteau à la crème se répandit sur le sol. Ha-Neul bondit hors de son lit. Au lieu de s’empresser de nettoyer sa bêtise, Sun Oh la fixa. La jeune femme ne comprit pas son comportement. Et pourquoi serait-il les poings à s’en blanchir les phalanges? La jeune femme sentit un froid envahir la chambre. L’ambiance festive et légère de Noel qu’ils partageaient s’envola en un éclair.

– Comment fais-tu pour mentir si facilement ?
– Pardon ? Demanda Ha-Neul la voix tremblante.

Avant même qu’il lui réponde, il ouvrit le tiroir et s’empara de l’enveloppe qu’elle tenait à lui cacher. Elle fonça vers lui et tenta de lui prendre des mains. Sun Oh ne lui en laissa pas la possibilité, il poussa la jeune femme. Elle tomba sur son lit, le matelas amortissant sa chute. Le temps qu’elle se relèva, son petit ami avait ouvert l’enveloppe. Il lut le mot et grimaça ne comprenant pas le sens de cette note.

– Raison n°41 Fêter Noël, lut-il à haute voix.
– Donne-moi cette carte.
– Qui te l’a envoyé ?
– Tu n’as pas besoin de le savoir.
– Qui ? Cria le garçon.
– Sun Oh ! Calmes-toi, supplia Ha-Neul.
– Et ce gâteau ? C’est lui aussi ? Je le connais ? Ça dure depuis combien de temps ?
– Sun Oh, donnes moi cette carte !


23 décembre 2018

– Je te remercie de m’avoir accompagné, fit Ha-Neul en allumant les lumières de l’entrée.
– Je t’en prie, ce n’est pas grand chose.

Ha-Neul se déchaussa et se retourna vers le jeune homme qui était toujours sur le paillasson. Il avait insisté pour l’accompagner jusqu’à sa porte. Elle aurait préféré qu’il la déposa simplement mais il fallait toujours qu’il en fasse plus. Ha-Neul aurait pu trouver cela agréable mais elle n’était pas à l’aise en sa présence.

Il avait été souriant et gentil toute la soirée, Ha-Neul avait, par moment, l’impression de revoir le Sun Oh du début, celui dont elle était tombée amoureuse. Elle savait cependant que sous cette image de garçon parfait, se cachait quelqu’un de possessif et de violent. Si elle avait mal au ventre ce soir, c’était de sa faute. Elle avait trop bu à cause de lui, noyant ses souvenirs dans l’alcool.

C’était stupide, Ha-Neul le savait. Sun Oh ne méritait pas tant d’attention. Elle pensait avoir tiré un trait sur leur histoire il y a bien longtemps mais le revoir ce soir, avait fait remonter trop de choses.

D’ailleurs, autre chose voulait remonter. Ha-Neul sentit un spasme la parcourir, elle mit la main sur sa bouche. Malgré la nausée qu’elle traînait depuis sa sortie du restaurant, elle avait réussi à garder l’intégralité de son contenu gastrique. Visiblement, le trajet en voiture avait eu raison de son estomac. Elle courut à travers la maison et se rendit aux toilettes.

Une fois son estomac vidé de tout son contenu, Ha-Neul tira la chasse d’eau. Voyant que les spasmes s’étaient calmés, elle se releva et s’approcha du lavabo. Elle fit disparaître le goût horrible qu’elle avait encore dans la bouche en se lavant les dents. Elle quitta la salle de bains et vit alors Sun Oh qui l’attendait dans le salon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s