Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 57

6 janvier 2019

Malgré l’heure matinale de ce dimanche matin, il y avait du monde au café. Lisa prit place dans la file, attendant patiemment d’arriver au comptoir. Elle venait y chercher sa boisson chaude avant de filer prendre son service à la supérette mais elle espérait surtout obtenir des informations.

– Un double allongé à emporter !
– Quel est votre prénom ?
– Lalisa.

Alex leva le nez de gobelet reconnaissant la jeune femme. Il lui adressa ce sourire dont il avait le secret et Lalisa comprit pourquoi le garçon était si populaire. Trop occupé à faire le service, il ne l’avait même pas remarqué. Il commença à préparer sa commande tout en lui parlant.

– Tu es de retour ? Comment se sont passées tes vacances ?
– Excellentes, répondit l’étudiante thaïlandaise. Et toi ? Tu ne devais pas fêter Noël avec ta mère cette année ?
– Finalement, je suis parti rejoindre Nathan au Texas.
– Tu lui as aussi fait le coup de la visite surprise ?
– Aussi ? Demanda Alex en ramenant un gobelet rempli de café au comptoir.
– Jimin a passé quelques jours avec moi en Thaïlande. Tu as rencontré les parents de Nathan ?
– Ouais…

Lalisa leva les yeux vers l’employé, ne sachant pas comment interpréter sa réponse. Ha-Neul lui avait raconté que la famille de Nathan était particulière.

– Cela s’est mal passé ? Fit la jeune femme en récupérant sa boisson et en tendant un billet.
– Un peu… C’est juste que Nathan est encore au Texas.
– Vous vous êtes disputés ?

La caisse enregistreuse s’ouvrit devant le garçon. Il y déposa le billet de Lalisa puis il prit quelques pièces correspondant à la monnaie à rendre indiqué sur son écran. Il les déposa dans la paume de Lalisa qui semblait ne pas être au courant de sa situation. Alex trouva la chose plutôt étrange, Ha-Neul et Lalisa étaient pourtant très amies.

– Ha-Neul ne t’a rien dit ? Son père a eu un accident, il est dans le coma.


Il était un peu plus de seize heures lorsque Lalisa quitta finalement la supérette. Cette journée de reprise fût fatigante, elle n’était pas mécontente de pouvoir enfin profiter d’un peu de temps libre.

Elle vérifiait ses messages sur son portable et s’empressa de cliquer sur celui d’Alex. Ce matin, il lui apprit que Ha-Neul avait passé la nuit chez lui. Le jeune homme lui confirma que son amie était déprimée suite à sa rupture mais il refusait d’en dire plus. Lalisa comprit qu’il connaissait la vérité. Elle avait insisté mais le garçon refusait de briser la promesse qu’il avait faite à Ha-Neul.

Alex : Ha-Neul est encore à mon appartement. Si tu veux des réponses, c’est maintenant. Je lui ai dit que je partais faire une course, je t’ai laissé la clé sous le paillasson.

Alex avait passé la soirée et une bonne partie de la nuit, a essayé de remonter le moral de Ha-Neul, sans succès. Elle lui avait raconté tout ce qu’il s’était passé à Séoul. Il pensait avoir une relation compliqué avec Nathan, il fallait avouer que la jeune femme faisait face à des difficultés tout aussi complexes.

Lalisa arriva enfin devant la porte d’appartement d’Alex et Nathan. Elle prit la clé cachée par Alex et remit ensuite le paillasson en place. Elle ouvrit doucement la porte, se demandant comment Ha-Neul allait la recevoir.

Elle avança d’un pas feutré. Tout était silencieux. Lalisa se demanda si son amie était vraiment là. Elle entra finalement dans le salon. La télévision était allumée mais le son était coupé. Elle tourna la tête et aperçut alors Ha-Neul, assise dans le canapé, les genoux repliés devant elle. Les yeux cernés, le visage sans émotion, elle fixait le téléviseur mais son esprit semblait ailleurs.

– Ha-Neul ! S’écria Lalisa.

Ha-Neul n’était que l’ombre d’elle-même, elle ne broncha pas d’un poil lorsque son nom résonna dans la pièce. Lalisa traversa la pièce en courant. Elle s’agenouilla devant elle, prenant ses mains dans les siennes. Ce fût seulement à ce moment que la coréenne remarqua sa présence.

– Lalisa, comment j’ai pu faire ça ?

Avant qu’elle ne puisse répondre quoi que ce soit, Ha-Neul fondit en larmes. Lalisa était préparé à trouver Ha-Neul triste mais ne s’attendait à ce qu’elle soit à ce point au fond du trou. Elle se releva et s’assit à ses côtés dans le canapé. Elle laissa la jeune femme pleurer son épaule sans rien dire.


– Manges ! C’est un ordre !
– Je n’ai pas faim. De toute façon, je ne peux rien avaler.
– Ha-Neul, tu t’es vu ? T’as perdu du poids, non ? Tu n’as pas mangé depuis quand ?

Lalisa s’inquiétait pour son amie. En plus de ne pas avoir le moral, Ha-Neul n’était pas dans son meilleur état physique. Sa colocataire n’était déjà pas très épaisse et semblait avoir perdu du poids : ses joues étaient plus creusées que d’habitude. Il était clair qu’elle n’était pas en état de prendre soin d’elle.

Ha-Neul réalisa soudain qu’elle n’avait rien mangé depuis sa dernière rencontre avec Jungkook. Elle finit par attraper le biscuit que lui tendait son amie. Elle n’avait pas faim mais prit une bouchée simplement pour faire plaisir à sa colocataire. Lalisa lui fit les yeux ronds mais n’insista pas lorsque Ha-Neul posa le gâteau sur sa table de chevet.

– C’est vraiment fini… avec Jungkook ? Se risqua à demander Lalisa.

Ha-Neul hocha la tête en guise de réponse. Lalisa rejoignit son amie sur son lit. Les deux jeunes femmes étaient finalement rentrées à leur résidence. Après avoir pleuré longuement, Ha-Neul accepta de suivre Lalisa. Elle savait qu’elle devait avoir une conversation toutes les deux.

– C’est à cause de ton ex ? De sa plainte ?

Naturellement, elle était au courant. Comment ne pouvait-elle pas l’être ? Jimin et elle se disaient tout. Rien ne pouvait rester longtemps secret. C’était pour cela qu’elle avait préféré bloquer les appels de Lalisa durant quelques jours.

– J’ai entendu dire qu’il avait retiré sa plainte. Je suppose que tu as quelque chose à voir là-dedans ?

Ha-Neul ouvrit ses yeux grands comme des soucoupes. Comment Lalisa arrivait-elle à lire en elle aussi facilement ? Elle aurait dû lui faire confiance, elle n’aurait pas dû l’exclure de sa vie durant cette période délicate. Mieux que quiconque, elle aurait compris ses inquiétudes. Elle aussi, en sortant avec Jimin, elle connaissait toutes les contraintes d’être avec une personne aussi célèbre. Durant ses quelques jours en Corée, Ha-Neul s’était sentie complètement seule.

– Comment sais-tu que…
– C’était une simple supposition, fit Lalisa. Est-ce que tu pourrais me raconter ce qu’il s’est passé ?


31 décembre 2018

Ha-Neul était dans la cuisine. Elle aidait sa mère en épluchant quelques légumes pour le dîner. Soudain, cette dernière s’aperçut qu’il n’avait plus d’oignons. Ha-Neul se proposa de passer au supermarché le plus proche pour en racheter. Un peu plus tard, Ha-Neul revenait de ses courses. Sa mère en avait profité pour lui faire une petite liste. En plus des oignons, la jeune femme se retrouva avec une dizaine d’autres articles. Elle tenait à bout de bras ses deux gros sacs lorsqu’elle se cogna soudain dans une personne, à la sortie du magasin. Elle leva la tête et vit alors un homme imposant devant elle. Déjà par sa carrure mais surtout lorsqu’elle réalisa de qui il s’agissait.

– Monsieur Bang !
– Mademoiselle Kim Ha-Neul, j’aimerais vous parler un instant.

Comment Monsieur Bang connaissait-il son nom ? Pourquoi le patron de Jungkook connaissait-il son nom ? Et surtout pourquoi voulait-il lui parler ? Inquiète, elle le suivit dans le café le plus proche.

Ils commandèrent chacun une boisson et restèrent silencieux. La serveuse déposa leurs tasses devant eux. Ha-Neul regarda l’homme d’affaires. Était-elle censée parler ? Elle ne savait pas quoi dire, surtout qu’elle ignorait pourquoi il voulait lui parler. Finalement, Monsieur Bang but une gorgée de son café. Ha-Neul tenta de gagner un peu d’assurance en l’imitant mais manqua de s’étouffer lorsqu’elle entendit ses mots.

– Tu dois quitter Jungkook !

La jeune femme toussota, évitant la fausse route. A peine remise de ses émotions, Monsieur Bang enchaîna.

– Je sais que tu sors avec Jungkook depuis plusieurs mois.
– Et alors ? S’empressa de répondre Ha-Neul. En quoi cela vous concerne ?

Si Ha-Neul détestait bien une chose, c’était qu’on décida à sa place. Monsieur Bang était plus vieux, plus riche et plus influent qu’elle mais elle ne se laissa pas démonter. Il était hors de question qu’on lui dise qui elle pouvait aimer ou non.

– Tout ce qui concerne l’image de BTS me concerne. A cause de toi, Jungkook risque de tout perdre !
– Vous dites cela simplement pour me faire peur.
– Tu ne me crois pas ? Alors regardes !

Monsieur Bang balança une grande enveloppe de papier kraft sur la table. Ha-Neul sentit que sa confiance en elle fondait comme neige au soleil mais tentait de ne rien laisser paraître. Elle saisit l’enveloppe et s’empressa d’en regarder le contenu. Elle sortit une série de photos. Elle comprit qu’il s’agissait de photos de paparazzis. Elle regarda les clichés et reconnut les différents lieux : le long de la rivière Han, à la superette. Toutes ces photos avaient été prises il y a quelques jours, lorsqu’ils s’étaient réconciliés après l’histoire avec Sun Oh. Ha-Neul voulut répondre que ce n’était rien, que cela ne prouvait rien mais la dernière photo les montrant en train de s’embrasser ne laissait pas de doute à leur relation.

– Tu sais quel jour nous serons demain ?
– Le premier janvier, répondit Ha-Neul, qui se demanda pourquoi la date avait soudain de l’importance.
– Dispatch va sortir son scandale du nouvel an ! Et cette année, à cause de toi, Jungkook va faire la Une.

Ha-Neul savait qu’un scandale de ce type ferait du mal à la carrière de son petit ami. Elle trouva cela idiot que les célébrités ne soient pas libres de s’afficher en couple. En quoi le fait de ne pas être célibataire en faisait de moins bon artiste ? Elle voulut répondre à Monsieur Bang que la société devait évoluer, qu’on était au 21ème siècle mais elle se retint. Ce scandale allait entaché la carrière de Jungkook. A cause d’elle, des années d’entraînements et d’efforts pouvaient n’avoir servi à rien. Elle savait combien Jungkook aimait son métier et combien il s’était battu pour en arriver là. Elle sentit son estomac se nouer lorsqu’elle réalisa que tout risquait de s’effondrer par sa faute.


6 janvier 2019

Lalisa écoutait attentivement son amie. Ce scandale n’était jamais sorti dans la presse. Elle se souvenait avoir vu passer sur les réseaux que le couple révélé cette année par Dispatch était Kai et Jennie. A aucun moment le nom de Jungkook n’avait été évoqué. Elle était d’autant plus perdu qu’elle ne comprenait pas le lien entre ce scandale, la plainte de Sun Oh et finalement sa rupture avec Jungkook.

– Monsieur Bang a payé le magazine Dispatch pour étouffer l’affaire, expliqua Ha-Neul. En réalité, il l’avait déjà fait lorsqu’il est venu me parler. Le même jour, il il m’a appris que Sun Oh avait porté plainte contre Jungkook.
– Mais il a retiré sa plainte, non ?


1er janvier 2019

Ha-Neul patientait dans ce café, près de son ancien lycée. Elle avait donné rendez-vous à Sun Oh. Elle tapotait du pied, stressée de le voir. Elle devait absolument le faire changer d’avis. Il devait retirer sa plainte qui n’avait pas lieu d’être. Il exagérait, Jungkook ne l’avait pas frappé si fort. Ha-Neul savait que ce n’était qu’un prétexte pour se venger. Il était hors de question qu’un nouveau scandale éclata à cause d’elle. La veille, Big Hit avait réussi à étouffer le scandale Dispatch, c’était maintenant à son tour d’agir.

Sun Oh entra finalement dans le café. Ha-Neul le regarda se rapprocher. Son air suffisant l’horripila mais elle tenta de faire abstraction. Elle adressa un bonjour sans rendre le sourire que lui destinait Sun Oh. Il voulut commencer à faire la conversation mais Ha-Neul n’était pas venue pour faire ami-ami avec lui. Elle était venue uniquement pour mettre un point final à sa relation avec lui et l’obliger à retirer sa plainte.

– Pourquoi tu t’en prends à mon petit ami ? Tu cherches quoi ? Tu ne penses pas que tu m’as déjà fait assez de mal ?
– Et toi ? Tu t’en rends compte de la manière dont tu me traites ? Il faut savoir ce que tu veux.
– Ce que je veux ? Répéta la jeune femme perplexe.
-Un coup tu m’aimes bien, la seconde d’après tu me détestes, répondit Sun Oh. Il va falloir que tu te décides. L’autre soir, au bar, tu n’arrêtais pas de me regarder.
– Parce que j’étais surprise de te voir là !

Ha-Neul souffla d’exaspération tandis que Sun Oh sourit. La jeune femme était sur le point de lui sauter à la gorge mais elle se retint. Le garçon se moquait d’elle. Il jouait avec ses nerfs mais elle n’allait pas le laisser gagner. Elle était là pour une seule chose : l’obliger à retirer sa plainte. Elle se rassit dans le fond de sa chaise, ignorant l’air suffisant de son ex petit ami.

– Tu sors avec lui depuis longtemps ?
– Je n’ai pas envie de parler de ma relation avec Jungkook avec toi, fit Ha-Neul en levant les yeux vers Sun Oh.
– C’est avec lui que tu me trompais il y a trois ans ?
– Je ne t’ai jamais trompé ! On était simplement amis à cette époque !
– Je me souviens des messages que tu échangeais avec lui…
– Moi je me souviens surtout de comment tu as violé mon intimité en lisant ses messages sans mon consentement ! Comment ta jalousie mal placée a pourri notre couple durant des mois ! Comment j’ai été trop stupide pour rester dans une relation toxique !
– A t’entendre, notre histoire était horrible ! Il y a eu des bons moments aussi !
– Le seul moment que je retiens c’est le jour où tu m’as poussé dans les escaliers !

Sun Oh était gêné qu’elle évoqua ce moment et chercha à fuir le regard de Ha-Neul. La jeune femme en revanche, ne le lâcha des yeux, espérant qu’il comprit enfin qu’elle ne lui pardonnerait jamais cet acte. Elle profita de sa détermination pour continuer et faire son ultime proposition à Sun Oh.

– S’il te plait, retire ta plainte contre Jungkook.
– Hors de question !
– Sun Oh, je t’en supplie. Il t’a à peine touché mais cette histoire pourrait détruire sa carrière !
– Tu as peur pour la carrière du grand Jeon Jungkook de BTS ?
– Sun Oh, s’il te plaît, implora-t-elle.

Sun Oh sourit en coin, retrouvant l’avantage. Il aurait probablement retiré sa plainte à la demande de Ha-Neul. Il voulait simplement l’embêter une dernière fois et ses supplications avaient réussi à l’émouvoir. Il comprit qu’elle ne lui pardonnerait jamais son geste. Il avait été trop loin. Il avait manqué de la tuer en la poussant. Certes, c’était un accident mais si cela s’était produit, c’était à cause de lui. En la voyant à la soirée des anciens du lycée, Sun Oh se mit à espérer de se rabibocher avec elle mais c’était trop tard. Trois ans trop tard.

Pourtant, il ne pouvait pas se résoudre à simplement retirer sa plainte. Le petit ami de Ha-Neul n’était pas n’importe qui. L’occasion de se faire un peu d’argent n’était pas à laisser passer. Il avait peut-être grossi le trait sur l’importance de ses blessures mais le fait était là : Jeon Jungkook, la star de k-pop lui avait donné un coup de poing.


6 janvier 2019

– Je n’arrive pas à comprendre comment tu as pu sortir avec un type pareil ! S’écria Lalisa.
– Au début, il n’était pas si toxique.
– Mais il a retiré sa plainte ? Comment tu l’as fait changer d’avis ?
– Je lui ai donné 50 millions de wons (environ 37 000 euros).

Ha-Neul avoua ce dernier élément en se triturant les mains. Elle n’était pas fière d’elle mais c’était la seule façon qu’elle avait trouvé pour faire plier Sun Oh. Lalisa savait que Ha-Neul n’avait pas une telle somme. Elle déglutit, inquiète de savoir comment elle avait réuni autant d’argent.

– Je lui ai donné les 50 millions que Big Hit m’a offerts pour quitter Jungkook. J’ai signé un contrat avec son agence : j’ai promis de disparaître de sa vie.
– Mais…
– A cause de moi, deux scandales ont failli éclater ! S’exclama Ha-Neul.
– Rien n’est sorti dans les médias ! Tu n’étais pas obligé d’accepter de…
– Lalisa, je devais le faire ! D’abord ses photos, ensuite la plainte ! Ce sera quoi la prochaine fois ?

Ha-Neul monta d’un ton. Elle avait toujours su que leur liaison devait rester secrète pour éviter de faire des histoires. Pourtant, elle n’en avait jamais vraiment mesuré les conséquences jusqu’à ces derniers jours. Cette plainte la força à s’en rendre compte. Jungkook avait usé de violence, peu importe le contexte, on l’aurait jugé négativement. Sa réputation aurait pu exploser. Et tout ça, à cause d’elle, de son ex toxique, de son passé. Ha-Neul se sentait responsable.

– Je sais combien il a travaillé, combien il a souffert pour en arriver là. Sa carrière, c’est toute sa vie ! S’il devait tout perdre à cause de moi…
– Mais tu l’aimes toujours ! On va trouver une solution. Je vais demander à Jimin de…
– S’il te plait, ne lui en parles pas ! Jamais !

Lalisa entrouvrit la bouche pour contre argumenter mais se stoppa net en lisant les yeux remplis de détresse de son amie.

– S’il te plaît, ne parle à personne de tout ça ! Je ne veux pas créer du tort à qui que ce soit d’autre ! N’en parle à personne ! Même pas à Jimin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s