Ecriture·YouTube

L’effet papillon – Chapitre 74

14 août 2019

Jungkook ne comprenait pas ce qui arrivait à Ha-Neul. Elle avait l’air plutôt bien quelques instants plus tôt. L’équipe technique de l’hôtel qui venait de forcer l’ouverture de la porte de l’ascenseur proposa de l’aider à la sortir de là, mais Jungkook refusa qu’on touchât Ha-Neul. À la lumière du jour, il se rendit compte que la tenue de la jeune femme était déchirée et que son bustier tenait à peine. Son corps était à la vue de tous. Il retira à la va-vite sa chemise pour couvrir son ex-petite amie.

Il souleva ensuite le corps inerte de la jeune femme puis sortit enfin de l’ascenseur. Il fut surpris d’y retrouver Jimin et Lalisa. Une petite foule de curieux commençait à se former, décision fût prise de quitter rapidement les lieux. Ils se retrouvèrent ensuite dans la pièce où Lalisa devait se préparer . Jungkook déposa Ha-Neul sur le sofa et tenta une nouvelle fois de la réveiller.

– Ha-Neul, s’il te plaît, ouvre les yeux ! Fit Jungkook.
– Que s’est-il passé ? Demanda Jimin.
– Je ne sais pas. On parlait quand soudain, elle s’est écroulée. Ha-Neul ! Ha-Neul !

Jungkook continuait de crier, mais rien n’y faisait, les yeux de Ha-Neul restaient fermés. Une équipe médicale fit alors son apparition. Il n’eut pas le choix, il fut obligé de lâcher la main de la jeune femme lorsque Jimin le poussa quelques mètres plus loin. Inquiet, le maknae regardait l’équipe médicale prendre les constantes de la jeune femme.

Après quelques minutes, l’équipe quitta finalement les lieux. Ha-Neul avait repris connaissance et n’avait pas besoin d’être conduite à l’hôpital. Jimin raccompagna les secouristes, les remerciant de leur rapidité tandis que Lalisa accourut au chevet de son amie. Jungkook resta figé à sa place. La voir réveillée ne le rassurait pas complètement.

– Pourquoi ne vas-tu pas à l’hôpital ? Demanda Lalisa. Ce serait peut-être plus raisonnable de…
– Inutile. Je vais bien. J’ai juste eu un coup de chaleur, expliqua Ha-Neul.
– Je te connais, tu minimises toujours. Tu es sûre que c’est un simple coup de chaud ?

Ha-Neul fut obligé d’avouer que sa tension était basse et que cela préoccupait le secouriste. Elle se fit remonter les bretelles par Lalisa qui l’accusa d’avoir un rythme de vie impossible à tenir. La jeune coréenne finit par admettre qu’elle avait sûrement brûlé la chandelle par les bouts. Elle en payait aujourd’hui les conséquences.

Lalisa ne voulut pas remuer le couteau dans la plaie en lui faisait remarquer qu’elle l’avait alerté plusieurs fois sur son état de santé qui se dégradait à cause de son besoin d’être constamment occupée. Ha-Neul n’eut pas besoin qu’elle parla, son visage le faisait pour elle.

En réalisant combien sa colocataire était inquiète pour elle, et cela, depuis longtemps, Ha-Neul se sentit soudain très bête de l’avoir accusé de l’avoir trahi. Elle pensait que Lalisa ne pensait pas à elle, trop occupée à roucouler avec Jimin, mais elle avait tort. Elle remarqua soudain la tenue de Lalisa. Elle était surprise de voir que la jeune femme avait troqué sa robe de mariée pour un pantalon de jogging et un tee-shirt trop grand pour elle.

– Pourquoi tu ne portes plus ta robe? Demanda Ha-Neul en pointant la dite robe qui était posée juste à côté. Il n’y a plus de mariage ?
– Et bien, commença Lalisa en regardant Jimin.
– Le mariage est maintenu, coupa Jimin. Nous avons juste été un peu retardés.
– A cause de moi ? Demanda Ha-Neul.
– De toi et de cette tête de mule ! Répondit le danseur en désignant Jungkook.

Ha-Neul s’aperçut à cet instant de la présence du garçon. Elle sentit son cœur se mettre à battre plus vite. Il la regardait intensément. Elle se demandait pourquoi il la fixait ainsi avec ses yeux remplis d’inquiétude. Il semblait attendre quelque chose. Pourtant, elle avait répondu à cette question qui le taraudait tant. Bien sûr qu’elle l’avait aimé. Comment pouvait-il en douter ? Juste avant de s’effondrer, elle avait trouvé le courage d’être sincère en lui révélant qu’elle n’avait jamais menti dans ses sentiments. N’était-ce pas la réponse qu’il attendait ? La jeune femme n’eut pas la possibilité d’en savoir plus, Jungkook quitta la pièce sans dire un mot.

Lalisa remarqua la mine déçue de son amie lorsque Jungkook s’éloigna. Elle se retourna vers Jimin qui avait lui aussi remarqué la tension entre les deux anciens amoureux. Le fait d’être coincé ensemble dans cet ascenseur n’avait pas permis de faire la paix. Lalisa pencha la tête sur le côté pour indiquer à Jimin de rattraper Jungkook. La future mariée avait semé la zizanie entre eux en brisant la promesse qu’elle avait faite à Ha-Neul. Un court instant, elle se demanda si elle avait bien fait, mais cette pensée la quitta rapidement. Les mensonges n’apportaient rien de bon, même s’ils étaient là pour protéger quelqu’un.

– Je devais lui dire, fit Lalisa. Je suis désolée d’avoir brisé ma promesse. Mais je ne pouvais plus de vous voir si malheureux, à cause de non-dits.
– J’ai fait tomber son portable. Il ne t’a pas entendu.
– Ha-Neul ! C’est pas sérieux ! Regarde-toi, lui cacher la vérité est en train de détruire. Physiquement je veux dire. La culpabilité te bouffe à petit feu.
– Je sais, j’ai fini par le comprendre. Je lui ai tout raconté.
– Et donc ?
– Et donc tu l’as bien vu. Il ne veut plus me voir !

Lalisa aurait voulu en savoir plus, mais Ha-Neul voulut écourter au plus vite cette conversation. La jeune coréenne se leva et prit à son tour la direction de la sortie.

– Où vas-tu ? Demanda la future mariée.
– Je vais me changer. Je ne vais pas aller à ton mariage dans cette tenue, lui répondit Ha-Neul. Et toi aussi, tu ferais mieux de t’habiller. Ce jogging n’est pas très élégant pour une cérémonie de mariage.

Ha-Neul esquissa un sourire mais le coeur n’y était pas. Elle avait toujours en tête le regard perdu de Jungkook. Elle essayait de mettre cette image dans un coin de sa tête et tenta d’afficher un visage joyeux. Lalisa n’était pas dupe, mais ne voulut pas froisser son amie davantage. Elle avait déjà bien assez tiré sur la corde en cachant son mariage et en révélant un secret.

Lalisa ne put s’empêcher de réprimer un sourire lorsqu’elle comprit que Ha-Neul allait assister à son mariage. Sans le dire, elle lui pardonnait ses coups en douce et ses mensonges.


– Ha-Neul va bien ? Demanda Jin.
– C’est quoi cette histoire ? Il paraît que vous étiez bloqué dans un ascenseur ? Demanda Hoseok.

Jungkook s’arrêta net. Il avait à peine franchi la porte qu’il fut arrêté par ses aînés. Il bredouilla une réponse rapide et voulut quitter les lieux au plus vite. Il n’avait pas sa place ici, Jimin lui avait gentiment demandé de partir tout à l’heure. Pourtant, s’il était si pressé de quitter cet hôtel, c’était surtout pour être le plus loin possible de Ha-Neul. Elle lui avait enfin avoué les véritables raisons de son départ, mais refusait de répondre à la seule question qui l’importait : l’avait-elle aimé ? Jungkook crut un instant qu’elle allait enfin être totalement honnête avec lui, mais ce fut à ce moment qu’elle fit son malaise. Et lorsqu’elle reprit connaissance, Jungkook eut la sensation qu’elle le snobait. La jeune femme le regardait à peine et n’avait d’intérêt que pour Lalisa.

En quelques secondes, Jungkook se retrouva encerclé par les membres qui venaient aux nouvelles. Il aperçut également Ji-Kyung, un peu en retrait. Il remarqua le soulagement sur son visage lorsqu’il annonça que ni Ha-Neul ni lui n’avait été blessé. Le chanteur profita de l’agitation naissante pour se faufiler vers la sortie. Il avait presque réussi lorsqu’il sentit une main sur son épaule.

– Jungkook, s’il te plaît reste !

Il tourna la tête et vit que cette demande émanait de Jimin. Il fut surpris de l’entendre prononcer ces mots.

– Tout à l’heure, tu me chasses de ton mariage. Maintenant, tu veux que je reste, grommela Jungkook.
– Je veux vraiment que tu sois là ! Reste, je t’en supplie.

Jimin le regardait avec son regard de cocker. Il était sur le point de flancher, mais Jungkook avait encore beaucoup de rancune envers son collègue. Il souffla pour indiquer son mécontentement puis s’avança pour continuer sa route. Il fit quelques pas puis sentit la main de Jimin lui agripper le bras. Le danseur, bien moins musclé que son collègue, réussit pourtant à l’obliger à le suivre. Jungkook n’eut pas le choix et se retrouva dans un coin de la pièce où étaient alignés sur différents portants, des dizaines de smokings. A l’écart des autres, Jimin essaya de convaincre Jungkook de sa sincérité, mais il était un peu maladroit dans ses mots.

– Je me suis emporté, je suis désolé, mais c’est de ta faute aussi, se justifia Jimin. Tu es insupportable depuis que Ha-Neul t’a laissé tomber.
– La faute à qui ? Coupa soudainement Jungkook.
– Pardon ?
– Je pensais que tu étais mon ami. Pourquoi tu ne m’as rien dit ?
– Mais de quoi tu parles ?

La panique gagna Jimin lorsque le visage en colère de Jungkook se retrouva à quelques centimètres du sien. Le danseur ne voyait pas ce que lui reprochait son ami. Jungkook eut l’impression que Jimin se moquait de nouveau de lui :

– Arrête de faire l’hypocrite ! Ça t’amusait de me voir souffrir ?
– Mais de quoi tu parles ?
– Tu connaissais la vérité, s’écria Jungkook. Tu savais que Ha-Neul avait accepté ce putain d’accord avec l’agence uniquement pour me protéger.
– Non, je… Tenta de répondre Jimin.
– Je t’en prie, avec Lalisa, vous vous dites tout. Vous êtes incapable de garder un secret tous les deux. Je suis sûr qu’elle t’a tout raconté.
– Jungkook, je te jure, je n’en savais rien ! J’ai tanné Lalisa pour en savoir plus, mais elle a toujours refusé de m’en parler.
– Ouais, bien sûr, répondit le maknae peu convaincu.

Jungkook se recula. Il dévisagea Jimin espérant y lire la vérité. Il en était incapable. Il voulait le croire, mais d’un autre côté, il n’arrivait pas à faire confiance. Il avait l’impression d’avoir vécu dans les mensonges depuis si longtemps qu’il ne pouvait plus distinguer le vrai du faux. Depuis des mois, il côtoyait des menteurs : Ha-Neul, Lalisa, Jimin et Namjoon. Un sentiment de solitude le submergea. Il ne savait plus à qui il pouvait se fier. Il marcha à reculons, augmentant la distance entre celui qu’il considérait jusqu’à peu comme un ami et lui.

Les deux garçons se regardèrent pendant un long moment. L’un comme l’autre ne sachant plus quoi dire. Jimin avait été un piètre ami. Il avait bien essayé de connaître les raisons du départ de Ha-Neul, mais avait rapidement lâché l’affaire. Sa curiosité n’était pas rassasiée, mais il cessa d’interroger Lalisa lorsqu’il réalisa que c’était sujet de dispute.

– Pourquoi vous n’êtes pas habillé ? La cérémonie débute dans moins d’une heure !

Le silence fut brisé par l’organisatrice du mariage. Cette dernière courait partout depuis le matin pour s’assurer que tout se déroulait comme prévu. Elle avait du pain sur la planche. Ce mariage, organisé en quelques semaines à peine, lui avait donné du fil à retordre, mais elle avait réussi à tout faire en temps et en heure. Elle stressait surtout de la gestion des invités. En effet, seule la famille des mariés étaient au courant de la cérémonie. Tous les autres invités avaient été conviés sous un faux prétexte. Elle devait donc s’assurer de trouver des tenues à tout ce charmant petit monde. Elle pensait avoir habillé tout le monde, elle s’apprêtait à regagner la salle de réception pour arranger des deniers détails. Elle fulmina en voyant qu’un invité ne portait toujours pas son smoking.

– Quel est votre nom ? Demanda l’employée en attirant le chanteur vers les smokings.
– Jeon Jungkook.

Il répondit sans trop savoir ce qu’elle lui voulait. Alors qu’il allait poser la question, la femme lui remit plusieurs costumes. Elle avait fait une sélection de tenues pour chaque invité surprise, grâce aux indications laissées par Jimin. Elle poussa ensuite Jungkook vers une cabine pour qu’il se changeât rapidement. Trop stressée par l’organisation du mariage, elle ne réalisa pas qu’elle interrompit une dispute. Elle se retourna vers Jimin qui n’eut pas le temps de lui faire une remarque. Elle l’entraîna avec elle.

– Dépêchez-vous de passer la tenue que vous préférez ! Ordonna-t-elle en fermant le rideau de la cabine. Monsieur Park, votre veste, elle est complètement froissée. Venez avec moi !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s